Liberté grande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liberté grande
Auteur Julien Gracq
Pays Drapeau de la France France
Genre poésie
Éditeur José Corti
Date de parution 1946, 1958, 1969

Liberté grande est le seul recueil de poèmes de Julien Gracq, publié en 1946. Deux éditions enrichies paraissent par la suite, en 1958 et 1969.

Présentation[modifier | modifier le code]

Citant en épigraphe le « citoyen d'une métropole crue moderne » des Illuminations de Rimbaud, le livre se répartit en deux ensembles : tout d'abord, une série de quarante textes brefs écrits de 1941 à 1943 et partiellement publiés dans des revues proches du surréalisme, telles Fontaine ou Les Quatre Vents ; l'autre partie se compose du bref recueil « La Terre habitable » (1951), de « La Sieste en Flandre hollandaise » (1951) et de deux textes isolés, « Gomorrhe » (1957) et « Aubrac » (1963).

Certaines pages annoncent les « cahiers » ultérieurs, comme les Carnets du grand chemin.