LiberTIC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
LiberTIC
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
décembre 2009
Cadre
Zone d'activité
Type
Forme juridique
Siège
Pays
Organisation
Membres
10
Volontaires
9
Effectif
1
Trésorier
Benoît Simard
Site web
Identifiants
SIREN
OpenCorporates

LiberTIC, fondée en 2009[1], est une association nantaise de promotion de la culture libre dans l'espace francophone. En 2011, elle a été identifiée comme l'une des principales associations françaises œuvrant pour la promotion de l'Open Data[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

Les données ouvertes à la Loupe, réalisé par l'association LiberTIC.

Outre sur l'ouverture des données, l'association travaille sur des thématiques comme l'e-démocratie[1]. Concernant l'open-data, LibertTIC est régulièrement consultée par les médias, pour évaluer le niveau d'appropriation de l'ouverture de données par les collectivités territoriales françaises[3],[4]. Pour ce faire, elle publie donc depuis 2010, la carte de France de l’Open Data[5].

En termes de promotion, l'association organisait en 2013 des cycles de conférences[6] ou encore des opérations comme l'« Opération libre » à Brocas en [7],[8],[9].

LiberTIC est également un membre fondateur du collectif Open Data France[10] ainsi que le coorganisateur de la première semaine européenne de l'Open Data[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Claire Aubé, « L'économie sociale et solidaire défriche de nouveaux domaines d'activité », Libération,‎ (lire en ligne) :

    « En 2009, elle crée, avec d’autres mordus d’« open data », l’association LiberTic. Sa mission : promouvoir l’e-démocratie et l’ouverture des données publiques. »

    .
  2. LiberTIC, « Pourquoi la réutilisation des données publiques à des fins commerciales doit être gratuite », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « L'association nantaise LiberTIC, une source indispensable en France sur la question de l'ouverture des données publiques, a publié la semaine dernière un billet qui explique pourquoi la réutilisation des données publiques à des fins commerciales doit demeurer gratuite. »

    .
  3. Émmanuel Guimard, « « Open data » : les collectivités sont en quête d'un modèle économique », Les Échos,‎ (lire en ligne) :

    « En France, selon LiberTic, sept villes et agglomérations, quatre départements ainsi que la région Aquitaine sont déjà opérationnels en matière d'accessibilité des données. »

    .
  4. Éric Antibi, « Du Big data à l’Open data, de nouveaux enjeux pour les entreprises ? », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  5. Ludovic Desautez, « Appel général pour la carte de France de l’Open Data », sur blogs.lesechos.fr, (consulté le ).
  6. « L’Open Data au service de l’économie sociale solidaire », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  7. Jean-Marie Tinarrage, « À vos archives ! », sur sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le ).
  8. « Conférences et tables rondes », sur sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le ).
  9. « Brocas, laboratoire de l’open data des petites communes », La Gazette des communes,‎ (lire en ligne).
  10. « Réunion#1 », sur opendatafrance.net (consulté le ).
  11. « Open Data, où en est-on ? », sur internetactu.net (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]