Lianella Carell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carell.
Lianella Carell
Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Frank Latimore dans le film policier Une femme a tué (Una donna ha ucciso) de Vittorio Cottafavi en 1952

Naissance
Rome, Latium, Italie
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Décès (à 73 ans)
Rome, Latium, Italie
Profession Actrice, scénariste, journaliste
Films notables Le Voleur de bicyclette

Lianella Carell, née le à Rome dans la région du Latium et morte dans la même ville le en Italie, est une actrice, scénariste, romancière et journaliste italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lianella Carell naît à Rome. Elle débute comme journaliste pour la branche radiophonique de la Rai. Elle écrit des comédies, remporte un prix de poésie, le premio vendimia, et travaille sur les programmes culturelles de la chaîne ce qui l'amène à fréquenter le monde du spectacle de la ville.

En 1948, elle sollicite le réalisateur Vittorio De Sica pour une interview. À la recherche d'acteurs et d'actrices non professionnels pour son prochain film, ce dernier l'engage comme actrice pour son drame néo-réaliste Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette). Elle y joue le rôle de Maria Ricci, la femme d'Antonio (Lamberto Maggiorani) et la mère de Bruno (Enzo Staiola).

Elle participe par la suite à dix-sept films entre 1948 et 1958. En 1950, elle joue notamment dans la comédie policière Benvenuto, reverendo! d'Aldo Fabrizi puis prend part à l'unique film de Curzio Malaparte, Le Christ interdit (Il Cristo proibito). Elle tourne ensuite pour et avec Eduardo De Filippo dans la comédie Ragazze da marito avant de se voir offrir par Guido Brignone l'un des principaux rôles du drame génois Processo contro ignoti. Elle prend également part au film policier Une femme a tué (Una donna ha ucciso) de Vittorio Cottafavi avec Frank Latimore et Umberto Spadaro.

Elle apparaît ensuite dans l'un des sketches de la comédie L'Or de Naples (L’oro di Napoli) de Vittorio De Sica en 1954 puis tourne à nouveau pour Vittorio Cottafavi dans le drame Femmes libres (Una donna libera).

En 1956, elle publie un premier roman. Après un dernier rôle dans la comédie Gli zitelloni de Giorgio Bianchi, elle quitte le métier d'actrice en 1958. Elle collabore ensuite avec la Rai à l'écriture de divers programmes pour le groupe et écrit des scénarios pour le cinéma.

Elle décède en 2000 à l'âge de 73 ans.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme actrice[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • La Pelicana (1956)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (it) Roberto Poppi et Enrico Lancia, Le attrici, Rome, Gremesse, (ISBN 88-8440-214-X), p. 65-66.
  • (en) Jill Nelmes et Jule Selbo, Women Screenwriters: An International Guide, Palgrave Macmillan, , 944 p. (ISBN 978-1137312365).
  • (en) Christopher Wagstaff, Italian Neorealist Cinema: An Aesthetic Approach, Toronto, University of Toronto Press, , 317 p. (ISBN 978-0802095206), p. 172.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :