Lex Riders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Lex Riders
Surnom Lex Rex, Charles Bitterson
Pays d'origine Drapeau de la France France, Paris
Genre musical Glam rock, punk rock, shock rock, synthpop
Années actives Depuis 2001

Lex Riders (de son vrai nom Sylvain Peter) est un guitariste, chanteur et compositeur de glam rock, actuellement membre du projet The Meredith Hunters et webmaster du blog Riff Your Life. Son nom serait une combinaison de Lex Luthor (l'ennemi juré de Superman) et de la chanson Riders On The Storm des Doors (ou selon une autre source le film culte des années 1960 Easy Rider).

Son instrument emblématique est la Gibson SG 'cherry red'. Ceci dit, il utilise également des Fender Stratocaster et des Gibson Les Paul, le plus souvent en combinaison avec des stacks Marshall.

Parcours musical[modifier | modifier le code]

Influencé, entre autres, par les Rolling Stones, Stiv Bators, David Bowie, Nirvana, les New York Dolls, Lou Reed, les Sex Pistols, Alice Cooper et surtout Iggy Pop, Lex Riders a appris à jouer de la guitare en autodidacte.

Sa première expérience de groupe remonte à 2002, au sein du combo grunge Space Needle. En 2004, une chanson extraite du premier album autoproduit de Lex Riders "Neon Bright" (initialement prévu pour être le premier album de Space Needle) a été diffusée sur la radio Aligre FM.

En 2005, Lex s'entoure de nouveaux musiciens et lance Lex Riders & The Machine Gun en 2005. Ce quintet garage/punk est surtout connu pour ses performances incendiaires, et son single "Stone Cold Lady" qui a fait son chemin jusqu'à quelques boites branchées de New York et a fini dans la bande-son du film indépendant Brian Jones' Guitar (William S. Touati), présenté au Festival de Cannes en 2007, section courts-métrages. En 2006, Lex Riders & The Machine Gun se sont notamment produits en live avec des membres du légendaire groupe new-wave Jad Wio (K-Bye, Charly Doll).

Le groupe s'est métamorphosé en Shoot Your Idols en 2007 après plusieurs changement de personnel. Ce trio au son plus hard/blues, constitué de rescapés de Lex Riders & The Machine Gun, a connu une carrière brève mais riche en émotions : une tournée en France en octobre 2007 (et passages à Paris : Le Gibus, Bus Palladium, New Morning, Batofar, Glaz'Art, OPA Bastille…), un maxi single, etc. Shoot Your Idols a partagé l'affiche avec les Wayward Gentlewomen, Lilly Wood & The Prick, The Elderberries, et a donné un concert privé dans le club parisien The Shebeen pour l'actrice Kirsten Dunst et le chanteur Johnny Borrell (leader de Razorlight).

Parallèlement, Lex Riders a été la seconde moitié de l'ovni musical Icône, qui jouait un space-rock expérimental et furieux (inspiré par des groupes psychédéliques comme The Doors, Pink Floyd ou encore Hawkwind). Ce projet proche de la performance artistique, qui incorporait des rythmes synthétiques, des textes déclamés et des éléments de théâtre (masques), a donné une seule et unique représentation, dans une crypte parisienne. Icône s'est transformé progressivement en l'éphémère Femmes & Le Monde Intérieur, un nouveau concept qui mélangeait pèle-mêle musique électro, antiquité grecque et lignes de bouzouki, instrument traditionnel que Lex s'est approprié pour l'occasion. Adrien Clerc, le créateur de ces happenings, est décédé tragiquement en juin 2010.

Après la séparation de Shoot Your Idols, survenue en janvier 2008, Lex Riders a continué en solo et s'est orienté brièvement vers des sonorités plus électroniques. Entre 2009 et 2010, il a collaboré brièvement avec les artistes électro LaLawrence, Moodmagnet (projet de John Palmer, ancien membre de Lex Riders & The Machine Gun), le groupe de glam-rock Vanity Case (qui a été interviewé en direct sur la radio Fréquence Amitié Vesoul dans le cadre de l'émission musicale "La Tête Entre Les Deux Oreilles") et le groupe de punk rock old school Bad Education.

Entre 2011 et 2013, Lex est devenu le guitariste principal du groupe culte de shock rock Undercover Slut (fondé en 1995), sous le nom de scène Lex Rex ("le roi de la loi"). Avec cette formation, il s'est produit à Londres en plein cœur des émeutes de 2011, et a fait les premières parties de Murderdolls à l'Élysée Montmartre, Wednesday 13 à la Boule noire et The 69 Eyes au Nouveau Casino (Paris).

En 2013, Lex a collaboré brièvement au groupe The Daniels, en tant que bassiste. Il s'est également produit au Bataclan en accompagnement du groupe Carrie Myers (il fait aussi un courte apparition dans le clip "Freaky Boy" de ce groupe). En 2015, Lex a joué de la guitare et de la basse sur les morceaux "Burn" et "Travelin' Hobos", présents sur l'album "Everybody Needs Some Change" du groupe de blues-rock The Wealthy Hobos.

Début 2016, il lance son nouveau projet The Meredith Hunters (en référence au jeune homme assassiné en 1969 lors du concert des Rolling Stones à Altamont). Le premier single "A Higher Price To Pay / All I've Got" comprend la participation d'invités de prestige tels que Steve Mackay (membre historique des Stooges depuis 1970 ("Fun House") et Denis Bortek (Jad Wio, Mr. D & The Fangs). La chanson "A Higher Price To Pay" a été diffusée en septembre par Mike Watt (The Stooges, The Minutemen) sur son podcast "The Watt From Pedro Show".

En mars 2017, The Meredith Hunters sortent un EP 5 titres. Un album est actuellement en cours de préparation.

Autres activités liées à la musique[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, Lex Riders s'est lancé dans la réalisation artistique en parallèle de ses activités scéniques. Il travaille à l'enregistrement et au mixage de ses propres productions.

En 2014, il a créé Riff Your Life, un blog qui donne des astuces et des conseils pour progresser à la guitare. Le site propose également des interview de personnalités du monde de la musique, comme par exemple Oli le baron (guitariste de Jean-Louis Aubert, Dick Rivers, Raphaël) ou Dominik Nicolas (guitariste et compositeur d'Indochine).

En 2016, Lex est interviewé par le blog Fiches De Musique, et s'exprime par rapport à son blog Riff Your Life.

Activités littéraires[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, Lex Riders est également connu pour ses travaux littéraires. Il est influencé par Stephen King, Richard Matheson, William Burroughs, Edgar Allan Poe et le Marquis de Sade. Il signe habituellement ses œuvres sous le pseudonyme de Charles Bitterson (référence aux auteurs Charles Bukowski et Charles Baudelaire), plus rarement sous son vrai nom de famille.

Il est l'auteur de plusieurs dizaines de nouvelles d'horreur, de fantastique et de science-fiction publiées en France, en Belgique et au Québec, d'une pièce de théâtre ("Lautréamont") et d'un roman d'heroic fantasy ("Les Aventuriers de la Destinée"). Il a également été rédacteur en chef des fanzines Labyrinthe (dédié au jeu de rôle Warhammer) et Rockground (dédié au rock) à la fin des années 90.

En 2008, la pièce de théâtre "Lautréamont" a reçu la Mention-Prix de l'Œuvre Dramatique des 66e Jeux Littéraires Méditerranéens et a été publiée dans les Cahiers Lautréamont et la revue Souffles (fondée en 1942).

En 2009, la nouvelle "L'Horloge Parlante" a remporté le 2e prix du concours de nouvelles de Bourbon L'Archambault.

En 2010, le texte "Songs For Drella" est paru dans le collectif Des nouvelles du rock, aux éditions Camion Blanc (préface de Michka Assayas). La nouvelle de science-fiction "L'erreur est humaine" est parue dans Ces messagers venus d'ailleurs, aux éditions Popfiction (Québec).

La nouvelle "Le Journal de Jasmine" a fait l'objet d'un court-métrage réalisé par le photographe et éditeur Jean-Marie Lanlo.

En 2012, Lex a achevé un nouvel ouvrage, "De Nashville à Memphis : J'apprends la Guitare Rock", une méthode de guitare rock axée sur une approche originale de la théorie musicale.

Discographie[modifier | modifier le code]

THE MEREDITH HUNTERS :

  • A Higher Price To Pay / All I've Got / Corner Of My Eye / Bodybag Central / The Visitor (EP, producteur Lex Riders, Shangri-Las Records, 2017)
  • A Higher Price To Pay / All I've Got (single, producteur Lex Riders, Shangri-Las Records, 2016)


SHOOT YOUR IDOLS :

  • Catfight/Baby Sharks (EP, producteur Rudy Ouazene, Microbes Studios 2007)

FEMMES & LE MONDE INTERIEUR :

  • Femmes & Le Monde Intérieur (EP, Shangri-Las Records, 2006)

LEX RIDERS & THE MACHINE GUN :

  • Stone-Cold Lady (single, producteur Thierry Los (Vegomatic), 2006)
  • Easter Bunny, Rotten Eggs - Live At The New Morning (EP, Shangri-Las Records, 2006)
  • Kamikaze Chaos (EP, Shangri-Las Records, 2005)

LEX RIDERS SOLO :

  • Neon Bright (LP, producteur Rouslan Tsar, Liberty Rock Studios 2004)

AUTRES COLLABORATIONS :

  • Everybody Needs Some Change (guitariste et bassiste sur un album de The Wealthy Hobos, 2016)
  • The Dead Flies Sessions (bassiste sur un disque live de The Daniels, 2013)
  • I Got It Bad (contribution vocale sur un morceau de Moodmagnet, 2008)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Aventuriers de la Destinée (roman) - 2015. Disponible sur TheBookEdition.com.
  • Tapage Nocturne (nouvelle) - collectif Renaissances, éditions Jean-Marie Lanlo - 2014.
  • De Nashville à Memphis : J'apprends la Guitare Rock (méthode de guitare) - 2012.
  • Cycle Lunaire (recueil de nouvelles) - 2011. Disponible sur TheBookEdition.com.
  • Les contes de Blue River (recueil de nouvelles) - 2011. Disponible sur TheBookEdition.com.
  • Rock'n'Death (recueil de nouvelles) - 2011. Disponible sur TheBookEdition.com.
  • Le journal de Jasmine (nouvelle) - collectif Solitudes, éditions Jean-Marie Lanlo - 2010.
  • L'Elephant (nouvelle) - revue Freaks n°4 - 2010.
  • L'Erreur Est Humaine (nouvelle) - Ces Messages Venus D'Ailleurs, éditions Popfiction, collection Androïde - 2010.
  • Songs For Drella (nouvelle) - collectif Des Nouvelles Du Rock, éditions Camion Blanc - 2010.
  • La Grignoterie (nouvelle) - revue québecquoise Horrifique n°71 - 2010.
  • Sweet Seventies (nouvelle) - revue belge Encre Noire n°57 - 2009.
  • Demain Ne Viendra Jamais (nouvelle) - revue Reflets d'Ombres n°20 - 2009.
  • L'Horloge Parlante (nouvelle) - concours Bourbon L'Archambault - 2e Prix de la Nouvelle - 2009.
  • Lautréamont (pièce de théâtre) - revue Souffles - revue Cahiers Lautréamont- Livraison LXXXIX à LXXXXII - Mention-Prix de l'Œuvre Dramatique des 66e Jeux Littéraires Méditerranéens - 2008. Disponible sur TheBookEdition.com.
  • Réception (nouvelle) - 9e Salon du Livre de Ploeren - 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Blog Riff Your Life

Interview