Lev Gleason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lev Gleason
Naissance
Décès
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession

Lev Gleason, né le et mort en 1971 est un éditeur de comics américain, fondateur de Lev Gleason Publications qui se rendit célèbre pour ses comics policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leverett Stone Gleason naît le à Winchendon dans le Massachusetts. Il grandit dans la banlieue de Boston et en 1916 entre à l'université Harvard. Il abandonne ses études l'année d'après, s'engage dans l'armée et prend part aux combats en Europe durant la Première Guerre mondiale. Il quitte l'Europe en 1919 et se marie une fois revenu aux États-Unis. Il commence à travailler dans l'édition de magazines. En 1929, il s'installe à New York où il trouve un emploi chez Eastern Color Printing Company, la société qui éditera le premier comic book. En 1936, il est responsable éditorial du comic strip Tip Top Comics. En 1939, il fonde, avec Arthur Bernard la société Lev Gleason Publications et édite Silver Streak Comics. Dans ce comics sont présentées à partir du numéro 6 les aventures de Daredevil, un justicier masqué sourd. Lev Gleason engage des artistes doués comme Dan Barry, George Tuska[1], ou Jack Cole[2], est un des rares éditeurs à partager les profits avec des artistes attitrés[1]. En 1941, il accepte de changer Silver Streak Comics, à partir du numéro 22 en un comics policier intitulé Crime Does Not Pay dont le contenu est pris en charge par Charles Biro au scénario et Bob Wood au dessin. Cette même année il se marie pour la troisième fois. Peu après, il est appelé de nouveau sous les drapeaux. Il est cantonné aux États-Unis et en 1943 il est libéré de ses obligations militaires. Il reprend la direction de sa société qui vend des comics dont le nombre d'exemplaires achetés atteint le million. Après guerre il est menacé par les associations qui s'attaquent aux comics et par ailleurs par le House Un-American Activities Committeepour avoir participé à une association d'aide aux réfugiés de la guerre d'Espagne. En 1947, il est condamné à une peine de prison avec sursis pour avoir refusé de donner les noms des adhérents. En 1954, les éditeurs de comics pour éviter une censure d'État décident de créer le Comics Code Authority. Dès lors, les comics policier sont chassés des présentoirs à revue et Lev Gleason est obligé de mettre la clef sous la porte. Il commence alors une carrière d'agent immobilier puis s'installe pour sa retraire avec son épouse à Cape Cod. Il décède en 1971.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Booker 2014, p. 163
  2. Misiroglu 2004, p. 159

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Misiroglu, The Superhero Book : The Ultimate Encyclopedia Of Comic-Book Icons And Hollywood Heroes, Visible Ink Press, , 725 p. (ISBN 1578591546, lire en ligne)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) M. Keith Booker, Comics through Time : A History of Icons, Idols, and Ideas, vol. 4, ABC-Clio, (ISBN 978-0-313-39751-6, lire en ligne), p. 163Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel