Lessiveuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec lavandière, qui était le métier des femmes qui lavaient le linge au lavoir.
Lessiveuse Au planteur de Caïffa, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône.
Différents éléments d'une lessiveuse, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône.

Une lessiveuse est un grand récipient en fer qui sert à faire bouillir le linge. Inventée au XIXe siècle (brevet en 1856)[1], son utilisation devint courante au début du XXe siècle, remplaçant la lessive traditionnelle, appelé buée, qui se faisait dans des cuviers en terre ou des baquets en bois. Son usage déclina après le développement des machines à laver à manivelles dans les années 1910 puis électriques dans les années 1960 en France[2].

Au XXIe siècle, elles restent néanmoins utiles pour laver les linges très sales, gras ou imprégnés de produits comme les pesticides. Pour certaines professions (garagiste, agriculteur, etc.), il peut être utile de laver, ou de pré-laver séparément les vêtements de travail sans encrasser la machine à laver familiale. Cinq tailles de lessiveuses, de capacité 28 à 87 litres, sont encore fabriquées en France. [réf. nécessaire]

Une lessiveuse du XXIe siècle.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Principe de fonctionnement.
Après passage dans la lessiveuse, le linge est brossé et frotté.
Puis il est rincé dans le baquet, avant d'être suspendu pour le séchage.

Au fond d'une lessiveuse se trouve un double-fond. De ce double-fond remonte une cheminée avec, au bout, un pommeau qui arrose le linge d'eau bouillante. L'eau redescend en traversant le linge et retombe au fond pour remonter à nouveau.

Après avoir bouilli, le linge est relativement propre et brûlant. Avant d'être rincé pour retirer le savon, il est encore souvent nécessaire de frotter le linge avec une brosse et du savon pour nettoyer les endroits les plus souillés, comme les couches d'enfant.

Le linge pourra ensuite être étendu au Soleil pour sécher.

L'inventeur de la lessiveuse s'appelait François Proust né au logis de La Payre, à Teillé dans les Deux-Sèvres. Il fabriquait ses lessiveuses dans un atelier à Paris et les avait exposées pour la première fois lors de l'exposition universelle de Paris en 1889.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques-Eugène Armengaud, Publication industrielle des machines, outils et appareils les plus perfectionnés et les plus récents employés dans les différentes branches de l'industrie française et étrangère, Mathias, , p. 269
  2. Gérard Boutet, La France en héritage. Dictionnaire encyclopédique. Métiers, coutumes, vie quotidienne 1850-1960, Librairie Académique Perrin, , p. 813

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :