Les Spécialistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les spécialistes)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le groupe de rap, voir Les Spécialistes (groupe).
 Ne doit pas être confondu avec Les Spécialisés.
image illustrant un film <adj> image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un film français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Les Spécialistes
Réalisation Patrice Leconte
Scénario Bruno Tardon
Michel Blanc
Patrice Leconte
Acteurs principaux
Sociétés de production Films A2
Les Films Christian Fechner
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Action
Durée 95 minutes
Sortie 1985

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Spécialistes est un film français de Patrice Leconte sorti en 1985.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors qu'il lui reste un an de détention à tirer, Stéphane Carella, casseur notoire, doit être transféré dans une autre prison dans un fourgon de gendarmerie dont le trajet passe dans les gorges du Verdon. Mais les gendarmes viennent en aide à des collègues, dont le véhicule vient d'avoir un léger accident, les obligeant à menotter Carella avec un certain Paul Brandon, individu apparemment violent et dangereux. C'est alors que Brandon neutralise un gendarme et s'évade en compagnie de Carella, avec lequel il est toujours menotté. Après avoir escaladé des falaises et plongé dans un torrent pour échapper à leurs poursuivants, les deux hommes réussissent à échapper aux policiers et trouvent refuge dans une maison isolée où vit Laura. La jeune femme, employée dans un parc d'attractions, les aide volontiers, car son mari a été tué un an auparavant par les forces de l'ordre. Cette dernière tombe sous le charme des deux hommes.

Brandon révèle qu'il planifie un hold-up au casino de Mazetti, à Nice, qui appartient à la mafia et essaie de convaincre Carella de s'y associer, dans la mesure où il est spécialiste des ouvertures de coffres. Ce dernier accepte, tandis que Laura leur fournit son aide. Les deux hommes se font passer pour des agents d'assurances venus faire contrôler le système de sécurité du casino, afin d'y étudier les moyens de faire le casse. Mais Carella, ayant des doutes sur la faisabilité du plan, découvre que ce casse cache un autre enjeu : Brandon lui révèle qu'il est un policier sous couverture, chargé par son supérieur Kovacs de déclencher une guerre des gangs afin d'éliminer Mazzetti. Carella, en échange d'une remise de peine, continue de s'associer avec Brandon.

Le jour du casse, Brandon et Carella mettent leur plan à exécution et parviennent à dérober l'argent dans le coffre du casino, puis à échapper à leurs poursuivants, dont Mazzetti, qui est abattu par des malfrats américains, avec qui il était en cheville. Brandon demande à Carella de s'enfuir. Lors d'un rendez-vous avec Kovacs, Brandon lui annonce qu'il a laissé filer Carella, avant de découvrir que ce dernier, grâce à la complicité de Laura, a dérobé l'argent grâce à un astucieux subterfuge. Brandon retrouve son compagnon d'infortune, planqué dans une mine de gravier, afin de l'arrêter, avant de douter et de sauver la vie de Carella en neutralisant les mafieux américains, qui étaient en cheville avec Kovacs.

Se rendant compte qu'il a été manipulé depuis le début, Brandon appelle Kovacs au téléphone, avant de se décider à fuir avec Carella avec le magot, afin de rejoindre Laura, partie en Australie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie en salles, Les Spécialistes rencontre un énorme succès commercial, prenant la tête du box-office parisien pendant deux semaines consécutives, en enregistrant un résultat de 646 367 entrées, dont un démarrage à 408 125 entrées[2]. Finalement, il finit son exploitation parisienne avec 1 082 963 entrées[2]. Le succès se confirme en province, avec plus de 4 millions d'entrées, portant le total à 5 319 542 entrées en France[2], lui permettant d'être classé en troisième position des meilleures entrées en France derrière Trois hommes et un couffin et Rambo II : La Mission et en seconde position des meilleures entrées en France pour un film français la même année[3].

Critique[modifier | modifier le code]

« Habile, divertissant, le film se joue aussi des clichés, les exploitant avec ironie sans les cautionner. »

— Cécile Mury, Télérama[4]

« De l'action, des cascades, une mise en scène au cordeau et un super duo Giraudeau-Lanvin. »

— Télé 7 Jours, 1987[5]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le nom du personnage joué par Gérard Lanvin , Stéphane Carella est un clin d'œil au même nom porté par l'inspecteur joué douze ans plus tôt par Jean-Louis Trintignant dans Sans mobile apparent de Philippe Labro, dont l'action se déroule également à Nice.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]