Les Vikings (film, 1958)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Vikings
Description de l'image Vikings moviep.jpg.
Titre québécois Les Vikings
Réalisation Richard Fleischer
Scénario Calder Willingham
Dale Wasserman (adaptation)
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, aventure, historique
Durée 116 minutes
Sortie 1958


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Vikings (The Vikings) est un film américain de Richard Fleischer sorti en 1958.

Déroulement du film[modifier | modifier le code]

Vers 900, des Vikings menés par leur chef Ragnar ravagent régulièrement les côtes anglaises. Lors d'une attaque, il tue le roi de Northumbrie et viole son épouse Enid, qui donnera naissance à un fils, Éric, alors qu'elle n'en a eu aucun de son époux. La couronne revient à Aella. Afin de mettre son fils à l'abri, Enid l'envoie en Italie, mais il est fait prisonnier par des Vikings et réduit en esclavage.

Vingt ans plus tard. Aella mène des tractations afin d'épouser une princesse galloise, Morgane. Devant la cour, il accuse son cousin Egbert d'être un traître au service des Vikings et le fait arrêter. Egbert s'évade et rejoint effectivement des Vikings menés par Ragnar, qui le ramènent en Norvège ; il fait la connaissance du fils de Ragnar, Einar, qui est à la fois jovial et brutal.

Au cours d'une partie de chasse au faucon, une altercation a lieu entre Einar et un esclave, qui envoie son faucon contre lui ; Einar perd un œil. L'esclave, Éric, est soumis au jugement d'Odin ; Egbert reconnaît à ce moment en lui le fils d'Enid (grâce à un collier qu'elle lui avait donné), mais il n'en parle à personne ; Eric échappe de peu à la mort et est attribué à Egbert.

La décision est prise d'enlever Morgane pour rançonner Aella. L'opération est menée par Einar, qui s'éprend d'elle. Au retour, il finit par obtenir de son père qu'il puisse se l'approprier, au lieu de négocier une rançon. Mais, au moment où Einar va s'emparer de Morgane, Eric le neutralise et la délivre ; ils partent sur une embarcation assez petite, avec quelques compagnons, dont un esclave noir qui possède une boussole élémentaire. Leur navire est pris en chasse, mais, dans le brouillard, le drakkar de Ragnar heurte un récif et coule ; Éric sauve Ragnar de la noyade et l'emmène avec lui en Angleterre. Au cours de ce voyage, Éric et Morgane tombent amoureux. Mais l'honneur commande le devoir. Morgane a un engagement à l'égard d'Aella, elle doit y rester fidèle. De même, Eric est garant de l'honneur de sa belle, il doit donc l'aider à accomplir son devoir. Cependant, il ne renonce pas pour autant à elle, et se rend donc en Angleterre, fermement décidé, à gagner le droit de le choisir pour Morgane.

Eric livre donc Ragnar au roi Aella, sollicitant la délivrance de la princesse Morgane, en contrepartie. Condamné à la fosse aux loups, Ragnar réclame de droit de pouvoir mourir en viking. Aella le lui dénie. Ragnar s'adresse alors exclusivement à Eric, pour qu'il tranche ses liens et lui donne l'épée. Eric tranche les liens de Ragnar. Tous les autres s'affolent, et reculent. "Ne lui donnez pas cette épée!". Néanmoins, Eric la lui donne. Et Ragnar nargue l'assemblée qui frémit de peur, excepté Eric. Ensuite, Ragnar s'esclaffe de rire, hurle "Odin!", saute lui-même dans la fosse, se bat, et meurt alors en vrai guerrier. Aella est désormais effrayé par le courage, la ténacité, et l'audace d'Eric, en qui il voit un adversaire bien plus dangereux, qu'un Ragnar ne sera jamais. Et envisage de le tuer. Mais Morgane s'interpose et demande la clémence pour Eric, en échange de sa fidélité à Aella. Se voyant gagnant sur tous les plans, Aella l'épargne, non sans lui trancher la main d'Eric, qui a défié son autorité.

Éric retourne alors chez les vikings, où son récit des événements, enflamme l'assemblée. Finalement, pour venger Ragnar, et reprendre Morgane au perfide Aella, Einar, et Eric s'unissent, et unissent les vikings, qui s'embarquent vers l'Angleterre. L'invasion réussit à prendre le contrôle des terres, et du château d'Aella ; le roi est lui-même vaincu par Eric, qui le fait reculer, jusqu'à tomber dans la fosse aux loups.

Pendant ce temps, Einar rejoint Morgane, et lui offre d'être sa reine. Mais celle-ci lui annonce qu'elle aime Eric. Einar l'emmène alors avec lui pour qu'elle assiste au combat final entre ses prétendants. Inquiète, Morgane explique alors avec insistance à Einar, qu'Eric est son frère. Einar feind de ne pas touché et défie Eric : les deux hommes s'affrontent dans un duel à outrance, dont Einar sort vainqueur. Mais au moment de le finir, en tuant Eric, Einar songe à ce que lui à dit Morgane, retient son geste, et relâche son attention. Ce dont Eric profite pour s'emparer d'une épée cassée, et transpercer son frère à mort . Einar meurt à son tour, avec à la main, l'épée qui lui a, comme à leur père, été tendue par Eric. Il reçoit des funérailles de Roi Viking : il est placé sur un bateau avec ses attributs, et sous le regard de tous; les amarres sont larguées, les guerriers décochent des flèches enflammées sur les voiles et sur la coque.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Vikings 1.png

Tournage[modifier | modifier le code]

Château de Fort La Latte, lieu du tournage.

Le film a été tourné dans le fjord de Lim, en Croatie et en Norvège. La séquence du château fort fut tournée en Bretagne au château de Fort la Latte sur plus de six mois entre la préparation des décors et le tournage[1]. Mettant tous les atouts de son côté, Kirk Douglas, acteur-producteur, s'attache le concours des meilleurs spécialistes. Aucun détail n'est laissé au hasard tant pour la construction des navires que pour le plus petit objet.

La fresque qui débute et clôt le film est inspirée de la tapisserie de Bayeux (entre 1066 et 1082). C'est un anachronisme car elle relate essentiellement la bataille d'Hastings (14 octobre 1066) et la victoire de Guillaume le Conquérant.

Les trois drakkars du film furent construits sur le modèle d'un vrai navire exposé au Musée des bateaux vikings d'Oslo. Ils durent être modifiés car l'homme des années 1950 était sans doute plus grand qu'un « viking moyen ».

Distribution[modifier | modifier le code]

Ernest Borgnine, qui joue le père de Kirk Douglas, est en réalité son cadet de plus d'un mois. Ici frères ennemis, Kirk Douglas et Tony Curtis se retrouvèrent en 1960, à la demande du premier, pour Spartacus, réalisé par Stanley Kubrick.

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film est un succès au box-office aux États-Unis et dans le monde entier, gagnant 6,2 millions de dollars sur le marché américain et canadien et 7 millions à l'international. Il est le troisième film le plus rentable du box-office britannique en 1958. Kirk Douglas ne prend aucun salaire pour le film. En contrepartie, il demande 60 % des profits, soit une rémunération estimée à 3 millions de dollars pour le film.

Le film rapportant le double de son coût initial, il donne naissance à d'autres productions du même genre dont Les Drakkars de Jack Cardiff en 1964.

Impact dans la culture[modifier | modifier le code]

Une série télévisée Tales of the Vikings fut tournée après le succès du film.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Kirk Douglas : Le Viking de Fort La Latte s'est éteint ! », sur France 3 Bretagne, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]