Parti écologiste « Les Verts »

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Verts (Portugal))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parti écologiste « Les Verts »
(pt) Partido Ecologista « Os Verdes »
Image illustrative de l’article Parti écologiste « Les Verts »
Logotype officiel.
Présentation
Président Heloísa Apolónia
Fondation
Siège Rua da Boavista 83, 3 DTO, 1200-066, Lisbonne
Journal Folha Verde
Organisation de jeunesse Ecolojovem
Positionnement Gauche[1]
Idéologie Écologie politique[2]
Écosocialisme[2]
Coalisé dans Coalition démocratique unitaire
Affiliation européenne Parti vert européen
Affiliation internationale Global Greens
Couleurs Vert
Site web www.osverdes.pt
Représentation
Députés
2 / 230

Le Parti écologiste « Les Verts » (en portugais : Partido Ecologista « Os Verdes »), plus couramment appelé Les Verts (en portugais : Os Verdes), abrégé en PEV, est un parti politique portugais écologiste.

Son symbole est le tournesol. Allié depuis 1987 avec le Parti communiste portugais au sein de la Coalition démocratique unitaire (CDU), il a pour sobriquet melancias (« pastèque »), parce qu'elle est verte à l'extérieur et rouge à l'intérieur.

Histoire du parti[modifier | modifier le code]

Différents facteurs ont conduit, dans les années 1970, à l'apparition d'un mouvement écologiste: les nouveaux problèmes écologiques que connaissaient le monde (l'effet de serre, le trou dans la couche d'ozone) et le manque de conscience de ces problèmes dans la société portugaise.

La création d'un parti écologiste devait pallier ce manque et créer une présence écologiste dans la société portugaise. Les Verts ont été créés en 1982, d'abord sous le nom de Movimiento Ecologista Português - Partido Os Verdes. Le parti créa des groupes régionaux juste après sa fondation, et ces groupes ne cessèrent de croître depuis.

En 1987, les Verts forment une alliance électorale avec le Parti communiste portugais nommée Coalition démocratique unitaire (CDU).

En 1989, un mouvement de jeunesse appelé Ecolojovem a été fondé. Il est aujourd'hui membre des jeunes Verts européens.

La croissance du parti à travers le pays permit à de nombreux de ses membres de figurer sur les listes électorales de la CDU, certains étant élus pour des mandats très variés: il y a désormais deux Verts au Parlement portugais et une cinquantaine d'élus au niveau local. Ils siègent également à la Commission nationale des élections et au Conseil national de l'éducation.

En 2015, les Verts apportent leur soutien parlementaire sans participation gouvernementale au Premier ministre socialiste Antonio Costa afin d'éviter la poursuite des politiques d’austérité[3].

Le parti édite également un journal, la Feuille verte (Folha Verda) qui a reçu plusieurs prix pour son design et son style uniques.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives[4]
Année Coalition Voix % Mandats
1987 CDU 685 109 12,2
2 / 230
1991 CDU 501 840 8,8
2 / 230
1995 CDU 504 07 8,6
2 / 230
1999 CDU 483 716 9,0
2 / 230
2002 CDU 378 640 7,0
2 / 230
2005 CDU 432 009 7,6
2 / 230
2009 CDU 446 994 7,9
2 / 230
2011 CDU 441 147 7,9
2 / 230
2015 CDU 445 890 8,3
2 / 230
2019 CDU 332 473 6,3
2 / 230

Élections locales[modifier | modifier le code]

Résultats aux élections locales[4]
Année Coalition Votes % Mandats
1985 APU 942 147 19,4 305
1989 CDU 633 682 12,8 252
1993 CDU 689 928 12,8 246
1997 CDU 643 956 12,0 236
2001 CDU 557 481 10,6 202
2005 CDU 590 496 11,0 203
2009 CDU 537 329 9,7 174
2013 CDU 552 690 11,1 213
2017 CDU

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Résultats aux élections européennes[4]
Année Coalition Votes % Mandats
1987 CDU 646 640 11,5
0 / 24
1989 CDU 594 961 14,4
1 / 24
1994 CDU 339 283 11,2
0 / 25
1999 CDU 357 575 10,3
0 / 25
2004 CDU 309 406 9,1
0 / 24
2009 CDU 379 651 10,7
0 / 22
2014 CDU 416 377 12,7
0 / 21
2019 CDU 228 156 7,0
0 / 21

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) « Partido Ecologista Os Verdes », medium.com,‎ (lire en ligne, consulté le 4 septembre 2018)
  2. a et b Wolfram Nordsieck, « Portugal », sur Parties and Elections in Europe, (consulté le 15 août 2018)
  3. Jean-Baptiste Chastand, « Au Portugal, la gauche provoque la chute du gouvernement et veut « tourner la page de l’austérité » », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 28 janvier 2016)
  4. a b et c Commission électorale portugaise

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]