Les Trois Samouraïs hors-la-loi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Trois Samouraïs hors-la-loi
Titre original 三匹の侍
Sanbiki no samurai
Réalisation Hideo Gosha
Scénario Keiichi Abe
Hideo Gosha
Eizaburō Shiba
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre chanbara
Durée 95 min
Sortie 1964


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Trois Samouraïs hors-la-loi (三匹の侍, Sanbiki no samurai?) est un film japonais réalisé par Hideo Gosha, sorti en 1964. Il s'agit du premier film de Hideo Gosha et marque d'emblée sa volonté de bousculer les règles du chanbara, notamment en formant une union qui brise toutes les logiques sociales. Hideo Gosha s'attache à définir des hommes actifs capables de faire abstraction des règles pour suivre leur propre morale, leur propre voie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Des paysans décident de se révolter contre le seigneur local en kidnappant sa fille, ils souhaitent que leur ras-le-bol se fasse enfin entendre aux yeux de cet homme qui se complait dans sa riche situation sans se poser des questions. La famine n'est pas son problème. Mais un rōnin de passage fait irruption chez les révoltés, Sakon Shiba est simplement porté par sa curiosité. Il ne peut que se joindre à ces hommes méprisés mais faibles face à la force d'un Seigneur. Le rōnin parvient vite à ramener un autre rōnin, d'une condition pauvre au point qu'il préfère coucher en prison. Le trio se complète par le garde du corps du Seigneur, qui comprend que son statut d'homme de sabre l'empêche de se prélasser dans une vie stable et calme. Et pendant les trois hommes unissent leurs forces pour affirmer la parole des paysans, ces derniers restent passifs et effrayés, ils sont enfermés dans la peur de mourir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Chang Cheh a réalisé sa propre version en 1966 sous le titre Le Trio magnifique, avec en tête d'affiche Jimmy Wang Yu, Lo Lieh. Il affiche clairement son intention de rattacher les codes du chanbara au wu xia pian.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]