Les Suppliantes (Euripide)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Suppliantes est une tragédie grecque d'Euripide, consacrée à la guerre des Sept Chefs. Elle est représentée pour la première fois vers 423 av. J.-C.[1]. Son titre fait référence à la présence continue du chœur et de femmes en pleurs sur la scène.

Genèse et histoire[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Plan[modifier | modifier le code]

  • Prologue : Éthra, mère de Thésée, prie Déméter entourée des mères des soldats tombés devant Thèbes. Chant du chœur.
  • Épisode 1 : Thésée interroge Adraste et condamne sa folie et son impiété ; les mères supplient Aethra d'intervenir; Thésée cède.
  • Stasimon 1 : éloge de Thésée et d'Athènes.
  • Épisode 2 : Comparaisons des mérites de la démocratie et de la tyrannie.
  • Stasimon 2 : Inquiétudes des mères, les dieux seront-ils favorables à Thésée ?
  • Épisode 3 : un messager arrive et annonce la victoire d'Athènes.
  • Stasimon 3 : chants de joie et de deuil.
  • Épisode 4 : on amène les corps des sept chefs. Thésée fait leur éloge funèbre.
  • Stasimon 4 : chants de deuil.
  • Épisode 5 : l'épouse de Capanée, crie sa douleur et se jette dans le bûcher de son époux.
  • Exodos : Les femmes et des enfants reviennent en portant les cendres de leurs pères. Athéna fait jurer à Adraste de ne plus lutter contre Athènes. On annonce l'expédition des Épigones contre Thèbes.

Argument[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations et mises en scène notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Euripide, Héraclès, Les Suppliantes, Ion, Paris, Les Belles Lettres, « Collection des universités de France », 1965, pp. 94-98 (notice des Suppliantes)