Les Sunlights

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Sunlights
Pays d'origine Roubaix, Nord, Drapeau de la France France
Genre musical Chanson française, yéyé
Années actives 19611973
Labels Disc'AZ
Composition du groupe
Anciens membres Serge Cogoni
Aldo Cogoni
Bruno Cogoni
Jean-Paul Van Houtte

Les Sunlights est un groupe de musique français, originaire de Roubaix, dans le Nord. Formé au début des années 1960 par trois frères d’origine sarde habitant Roubaix, Serge, Aldo et Bruno Cogoni, auxquels se joignit un temps le bassiste belge Jean-Paul Van Houtte, remplacé ensuite par Tony Menteaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1961 à l'origine sous le nom de I Cogini avec un répertoire de chants italiens[1]. Ils débutent en accompagnant Gene Vincent lors de sa tournée franco-belge de 1963 et en composant l'indicatif du feuilleton radiophonique d'Europe 1, Les Malheurs de Sylvie. Dans les années 1960, ils remportent à Ciney, devant 10 000 spectateurs, le concours de « La Guitare d’or »[1].

Après une brève carrière dans le rock instrumental (avec des titres comme Day train ou Les cavaliers du ciel), ils se tournent à partir de 1966 vers la reprise d'anciennes chansons françaises, enregistrant avec succès Le Déserteur de Boris Vian[2], Les Roses blanches de Berthe Sylva, Maman la plus belle du monde ou encore Comme un p'tit coquelicot. Ils tournent jusque dans les années 1970 et sortiront une bonne trentaine de singles et EPs jusqu'en 1973[1].

Bruno Cogoni, le guitariste du groupe, décède le à l'âge de 64 ans.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Hervé, « Encyclopédie du Rock | Les Sunlights », sur rockmadeinfrance.com, (consulté le ).
  2. « Les Sunlights - Le déserteur EP (1966) », sur rawpowermagazine.com (archives), (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chantal Losfeld. Des Cogoni aux Sunlights : ma vérité (Les Presses du Midi, 2009)
  • Chantal Losfeld. Les Sunlights. Chroniques d'hier et d'aujourd'hui (Les Presses du Midi, 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]