Les Soucoupes violentes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Soucoupes Violentes est un groupe de rock français mené par Stéphane Guichard depuis 1982[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

La genèse des Soucoupes Violentes remonte vers 1978, lorsque Stéphane Guichard, guitariste et chanteur parfaitement anglophone (sa mère est anglaise) croise le chemin d'Eric "Coggio" Coggiola, guitariste du groupe de rock Sweet Lips, des mecs qui traînent pas mal à l’Open Market, le célèbre magasin de disque parisien tenu par Marc Zermati, et qui vont l'initier réellement aux Stooges, New York Dolls, Flaming Groovies, Syd Barett, Velvet Underground, et consorts... Ensemble, ils fondent le groupe XXX et sortent un premier 45 Tours en 1980 sur Dorian, le label qui vient de signer le musicien Jacno[2]. Philippe Manoeuvre leur réservera dans "Simplet" sa chronique des 45 tours du mois de l'époque un accueil quasi dithyrambique... Sans suite. En 1981, Stéphane monte réellement son propre groupe, en gestation depuis un moment, et déjà un nom estampillé : les Soucoupes Violentes. On y retrouve donc Eric Coggiola (ex- Sweet Lips) en second guitariste, Eric Boissel à la basse et Philippe Estrade à la batterie. Le groupe répète alors à Argenteuil, va changer plusieurs fois de batteur. En 1984 la formation se stabilise avec l’arrivé d’un nouveau batteur, Denis Baudrillart. Le quatuor enregistre alors quatre premiers titres au studio WW de Patrick Woindrich (situé Quai de la Gare, Paris XIIIe) qui sont gravés sur un EP 45 tours pour leur propre label Planète Interdite et distribué par Surfin Bird. Pourtant, à la suite du départ de Coggiole groupe se sépare peu de temps après et ne se reforme que deux ans plus tard, en 1986. Stéphane Guichard, s’entoure cette fois d’Olivier « Flux » Favre à la basse et d’Aude Legrand (une amie d’enfance) à l’orgue, avec toujours Denis Baudrillard à la batterie. Philippe Nevot, qui vient de fonder son label Tutti Frutti, propose au groupe l’enregistrement d’un album. La session s’effectue aux studio WW sous la direction de Marc Police, guitariste des Wampas, et donne naissance au mini album intitulé « Dans Ta Bouche ». Ce premier album sera suivi en 1988 du single « Rester au lit » produit par Charles Hurbier (Métal Urbain, Dr Mix and the Remix) au studio Mix-it. Exit Flux, alors que Gilles Gardot arrive à la basse.

Composition du groupe en 2019[modifier | modifier le code]

Composition du groupe en 1984[modifier | modifier le code]

  • Denis Baudrillart : batterie
  • Eric Boissel : basse
  • Eric Coggiola : guitare
  • Stéphane Guichard : chant, guitare

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : EP Mercenaire (Planète Interdite) – 1000 ex.
  • 1987 : Dans ta bouche (Tutti Frutti) – 1500 ex.
  • 1988 : SP Rester au lit (Tutti Frutti)
  • 1989 : Va savoir (New Rose)
  • 1989 : SP Avec des yeux comme ça (New Rose)
  • 1990 : EP Et pour un oui, et pour un non (New Rose)
  • 1991 : SP L’imparfait (New Rose)
  • 1991 : À des années-lumière (New Rose)
  • 2009 : S’attendre au pire (Patate Records)
  • 2015 : Fort intérieur (Planète interdite)
  • 2018 : EP London Girl (Planète interdite)
  • 2019 : In & Août

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du groupe par le site Rock Made In France
  2. Max Well, historique rédigé pour la réédition en CD de l'album "Dans Ta Bouche"

Liens externes[modifier | modifier le code]