Les Repoussoirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Repoussoirs
Publication
Auteur Émile Zola
Langue Français
Parution Drapeau : France 1866
Intrigue
Genre nouvelle

Les Repoussoirs (1866) est une nouvelle d'Émile Zola, ayant pour sujet principal de réflexion la définition des normes sociales de la beauté. Les Repoussoirs ont, comme le notent J-F. Bacot et E. Borowski, "pour trame l’innovation du « vieux Durandeau », homme d’affaires avisé et cynique, qui, ayant compris que la fortune provenait d’une « ingénieuse et étonnante idée » novatrice, décide de créer une agence de location mettant à la disposition de femmes doutant de leur beauté des faire-valoir dont la laideur aura pour vertu de rehausser la puissance d’attraction des premières. L’explicitation des ressorts psychologiques de cette stratégie commerciale ainsi que de son organisation pratique nous seront ainsi détaillées. Nous découvrirons les étapes successives de la germination d’une idée originale se métamorphosant finalement en argent et les retentissements humains que, ce faisant, elle engendre. Le terme « repoussoir » est emprunté au lexique pictural dont Zola était alors familier. Il désigne une couleur vive utilisée pour réchampir les parties lumineuses d’un tableau"[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Jean-François Bacot, Elyane Borowski, « COMPARAISON N’EST PAS RAISON: L’ÉPOPÉE D’UNE ALIÉNATION Les Repoussoirs ou la marchandisation du paraître », Carnets : revue électronique d’études françaises., no . IIe série, nº 2,,‎ 2014, p. 149-167 (lire en ligne)