Les Remembrances du vieillard idiot (Rimbaud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Remembrances du vieillard idiot.

Les Remembrances du vieillard idiot est un poème d’Arthur Rimbaud, intégré dans l’Album zutique, recueil constitué en 1871 et 1872 par plusieurs poètes, notamment Verlaine, Rimbaud, Léon Valade, Jean Richepin et quelques autres moins connus.

Les textes ainsi réunis (lire sur wikisource) sont pour la plupart des parodies de poètes contemporains, parfois intentionnellement tournés en ridicule, parfois imités avec talent et adresse.

Les Remembrances du vieillard idiot appartiennent à la première catégorie. Le poème, qui comporte 40 alexandrins souvent désarticulés de façon caricaturale, est fictivement signé du nom de François Coppée, suivi des initiales, A.R., de son véritable auteur.

Dans la forme à la fois prosaïque et fortement rythmée de François Coppée, le poème évoque les souvenirs (c’est le sens du nom archaïque remembrances) érotiques de l’enfance du « vieillard idiot » : avec une certaine crudité lexicale, il énumère quelques aspects des premiers émois sexuels d’un jeune villageois, à qui on peut, sans doute imprudemment, être tenté de trouver quelques points communs avec le jeune Rimbaud.