Bullet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Rasses)

Bullet
Bullet
Le sommet du Chasseron.
Blason de Bullet
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) Chasseron, Les Cluds, Les Rasses
Communes limitrophes Fiez, Fontaines-sur-Grandson, Grandevent, Novalles, Vugelles-La Mothe, Sainte-Croix
Syndic Jean-Franco Paillard
NPA 1452 Les Rasses
1453 Bullet
N° OFS 5552
Démographie
Gentilé Les Bullatons
Population
permanente
655 hab. (31 décembre 2018)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 00″ nord, 6° 33′ 00″ est
Altitude 1 137 m
Superficie 16,83 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Bullet
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Bullet
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bullet
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bullet
Liens
Site web www.bullet.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Les Rasses
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Suisse
Site web www.ski-vaud.ch
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 46″ nord, 6° 32′ 21″ est
Massif Massif du Jura
Altitude 1 150 m
Altitude maximum 1 583 m
Altitude minimum 1 150 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 8
Téléskis 7
Fils neige 1
Pistes
Nombre de pistes 6
Noires 2
Rouges 2
Bleues 2
Total des pistes 20 km
Ski de fond
Total des pistes 100 km
Neige artificielle
Canons Partie du domaine

Bullet est une commune suisse du canton de Vaud, située à proximité de Sainte-Croix dans le centre du massif du Jura, dans le district du Jura-Nord vaudois. Une station de ski a été développée dans le hameau voisin des Rasses.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Le blason de la commune de Bullet est décrit ainsi : « Coupé de gueules et de sable à la montagne d'or brochante ». Dessiné en 1922 aux couleurs de Berne, il figure une montagne et fait référence au Chasseron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bullet est mentionné en 1323 sous le nom de Buleto. Le village dépendait de la seigneurie de Sainte-Croix puis du bailliage d'Yverdon dès 1536. Il faisait partie du district de Grandson de 1798 à 2007[3].

Une chapelle fut érigée en 1569, filiale de Sainte-Croix, puis paroissiale en 1663. L'église fut incendiée en 1744 avec le village, reconstruite en 1745, à nouveau incendiée en 1886 et réédifiée en 1887. Les habitants pratiquent l'élevage couplé dès le XVIIIe siècle avec l'horlogerie, relayée au XIXe siècle par la boîte à musique qui s'éteint au cours du XXe siècle. À la fin du XIXe siècle, Les Rasses s'orientent vers le tourisme, facilité par l'ouverture du chemin de fer Yverdon-Sainte-Croix (1893) et le service de cars postaux Sainte-Croix-Bullet ; cette activité décline dès 1930 et connaît un nouvel essor vers 1960[3].

Monuments[modifier | modifier le code]

Le Grand Hôtel des Rasses
Le Grand Hôtel des Rasses.

Le Grand Hôtel des Rasses, implanté sur un vaste plateau face aux Alpes, a été construit en 1897 par l'architecte lausannois Jacques Regamey et l'entrepreneur Charles Burger, d'Yverdon, pour l'hôtelier Edouard Baierlé[4]. Le chantier avance très vite et en 72 jours, la charpente est levée. L'établissement ouvre ses portes en . Très vite, toutefois, l'édifice original, de 33×14 m offrant 60 chambres, sur quatre étages, se révèle trop petit. En 1904, une vaste véranda est ajoutée sur la façade méridionale et l'hôtel est pourvu d'une annexe latérale du côté de Bullet. Cependant, en raison du succès de cet établissement, Baierlé songe dès 1909 à faire construire une nouvelle aile du côté de Sainte-Croix. Ce nouveau bâtiment dans le goût heimatstil est élevé en 1913, œuvre des architectes Charles-François Bonjour et Adrien Van Dorsser qui sont également à l'origine du Royal Savoy à Lausanne et du Winter Palace de Gstaad. L'intérieur se caractérise par une décoration Belle Époque (cheminée monumentale, boiseries, frises décoratives)[5].

L'édifice a été racheté en 2012 par le groupe vaudois Boas[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Photo aérienne (1970).

Bullet se situe dans le Jura vaudois, sur le versant sud du Chasseron. La commune comprend le village de Bullet (1 143 m) et les hameaux des Rasses, des Cluds, de la Crochère, des Crosats et de la Frétaz. On y trouve des restes de la moraine frontale de l'ancien glacier du Rhône[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Bullet compte 583 habitants en 1764, 719 en 1850, 767 en 1860, 631 en 1900, 635 en 1950, 436 en 1980, 522 en 2000[3] et 655 au 31 décembre 2018[1].

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Les Rasses dispose de l'un des trois plus vastes domaines skiables du Jura suisse, aménagé sur les pentes sud du Chasseron. La station est relativement fréquentée en période de vacances scolaires, des files d'attente aux remontées mécaniques étant alors possibles. Les pistes sont toutes très ensoleillées car orientées au sud. Une vue directe sur le lac de Neuchatel et sur les Alpes est permise par beau temps depuis les pistes. De manière générale, le niveau de difficulté des pistes - tel que figurant sur le plan des pistes officiel - apparaît surestimé, les pistes étant de pente régulière quoique souvent étroites.

Celles-ci sont divisées en deux petits sous-domaines qui sont reliés entre eux par des pistes de liaison relativement plates :

  • Les Rasses. La piste noire des Rasses est équipée d'enneigeurs, ce qui fait de cette station la seule du Jura suisse ainsi équipée.
  • Les Replans. Un télésiège, aujourd'hui démoli, y fut construit en 1951.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a b c et d Chantal Lafontant, « Bullet » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. Jean-Claude Piguet, Le rêve d'Edouard : chronique de la famille Baierlé, du Grand Hôtel des Rasses et de l'industrie des étrangers, 1838-1939 (Les cahiers du balcon du Jura 34) Sainte-Croix : Ed. du Balcon : Journal de Sainte-Croix et environs, 2001. — Jean-Claude Piguet, Somptueuses turbulences. Chronique du Grand Hôtel des Rasses, du tourisme et de la vie quotidienne entre Sainte-Croix et Les Rasses, 1939-2014, Editions Mon Village, Sainte-Croix, 2015.
  5. Evelyne Lüthi-Graf, « Le Grand Hôtel des Rasses (1898-2028). Quelques jalons historiques », A Suivre (Bulletin de la section vaudoise de la Société d'art public), no 78,‎ , p. 7-9.
  6. « La Belle époque des Rasses a 100 ans », sur laregion.ch

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :