Demon Slayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Rôdeurs de la nuit)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Demon Slayer
Image illustrative de l'article Demon Slayer
Logo international de la série.
鬼滅の刃きめつのやいば
(Kimetsu no yaiba)
Type Shōnen
Genre Action, aventure, dark fantasy, drame, jidai-geki, nekketsu, surnaturel
Thèmes Combats, démon, épéiste, famille
Manga
Auteur Koyoharu Gotōge
Éditeur (ja) Shūeisha
(fr) Panini Manga
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Jump
Sortie initiale
Volumes 21
Light novel
Auteur Koyoharu Gotōge
Illustrateur Aya Yajima
Éditeur (ja) Shūeisha
Sortie initiale
Volumes 3
Anime japonais : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba
Réalisateur
Haruo Sotozaki
Producteur
Hikaru Kondo
Scénariste
Studio d’animation ufotable
Compositeur
Yuki Kajiura, Gō Shiina
Studio d’enregistrement Aniplex
Licence (ja) Aniplex
(fr) Wakanim
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, GTV, GYT, BS11
1re diffusion
Épisodes 26
Manga : Kimetsu no aima!
Auteur Ryōji Hirano
Éditeur (ja) Shūeisha
Prépublication Drapeau du Japon Shonen Jump+
Sortie initiale
Film d'animation japonais : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba - Le Train de l'Infini
Réalisateur
Haruo Sotozaki
Producteur
Hikaru Kondo
Scénariste
Studio d’animation ufotable
Compositeur
Yuki Kajiura, Gō Shiina
Studio d’enregistrement Aniplex
Licence (ja) Tōhō, Aniplex
Sortie
Jeu vidéo : Kimetsu no yaiba: Keppū kengeki Royale
Éditeur Aniplex
Développeur Quatro A,
Soleil
Genre Jeu mobile d'action
Plate-forme Android, iOS
Sortie Drapeau : Japon
Jeu vidéo : Kimetsu no yaiba: Hinokami keppūtan
Éditeur Aniplex
Développeur CyberConnect2
Genre Jeu d'action
Plate-forme
Console(s) :
Sortie Drapeau : Japon

Demon Slayer (litt. « Pourfendeur de démon »), connue au Japon sous le nom Kimetsu no yaiba (鬼滅の刃きめつのやいば?, litt. « La Lame du tueur de démons »), est une série de manga écrite et dessinée par Koyoharu Gotōge. On y suit le périple de Kamado Tanjirō qui cherche un moyen de rendre à nouveau humaine sa petite sœur Nezuko après qu'elle a été transformée en une démone[1]. Le manga est prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Jump de Shūeisha entre le et le [2],[3]. Une première version française est publiée par Panini Manga entre et sous le titre Les Rôdeurs de la nuit ; une nouvelle édition sous le titre actuel par le même éditeur est sortie depuis [4],[5].

Une adaptation en anime par le studio ufotable est diffusée pour la première fois au Japon entre le et le [6],[7]. Une suite en film d'animation est prévue pour le [8],[9]. Un jeu mobile et un jeu vidéo sur PlayStation 4 sont en cours de production[10],[11].

Demon Slayer est le manga le plus vendu au Japon en , avec plus de 12 millions de volumes, devant One Piece[12]. Le tirage total de la franchise a atteint les 80 millions d'exemplaires depuis [13],[14].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un Japon de l'ère Taishō, Tanjirō est le fils aîné d'une famille dont le père est décédé. Pour subvenir aux besoins de celle-ci, il part vendre du charbon en ville. Malgré les difficultés de la vie, ils réussissent à trouver un peu de bonheur dans leur quotidien. Un jour, à cause des rumeurs qui circulent à propos d'un démon (, Oni?) mangeur d'hommes qui traînerait dans les parages la nuit tombée, il est dans l'impossibilité de rentrer chez lui et finit par passer la nuit chez un Bon Samaritain de la ville.

Seulement, tout bascule à son retour lorsqu'il retrouve sa famille massacrée par un démon. Nezuko, l'une de ses petites sœurs, est la seule survivante mais elle a aussi été transformée en démon… Étonnamment, celle-ci montre encore des signes d'émotions et de pensées humaines. C'est un long périple qui attend le jeune héros et sa petite sœur afin de trouver un antidote pour la rendre à nouveau humaine et venger le reste de sa famille.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Tanjirō Kamado (竈門 炭治郎かまど たんじろう, Kamado Tanjirō?)
Voix japonaise : Natsuki Hanae[15],[16]
Protagoniste de l'histoire au cheveux et yeux de feu, avec des cartes en guise de boucles d'oreille et une tache de naissance du côté gauche du front, il est le premier enfant d'un vendeur de charbon de bois, vivant en montagne avec sa mère et sa fratrie dont il prend soin du mieux qu'il peut depuis la mort de leur père. À l'exception de sa cadette Nezuko, la fille aînée qui s'est changée en démon, toute sa famille a été massacrée par un démon alors qu'il s'était absenté pour vendre du charbon de bois dans la ville d'en bas ; il voyage depuis lors avec sa sœur à la recherche d'un antidote pouvant la faire redevenir humaine. Il a passé avec succès le test de sélection des pourfendeurs de démons à la suite d'un long entraînement auprès de Sakonji Urokodaki sur le mont Sagiri et appris le style d'épée « souffle de l'eau » (水の呼吸, Mizu no kokyū?), mais se diversifie depuis ; il a commencé à utiliser la « Danse du dieu du feu » (ヒノカミ神楽, Hinokami kagura?) de sa famille, comme forme de combat plus puissante, mais l'a plus tard fusionnée avec les techniques de souffle de l'eau, pour créer un style de combat plus viable. Son crâne est extrêmement épais et ses coups de boule sont souvent utilisés comme des gags à travers la série. C'est un garçon au bon cœur et, même en faisant ce qu'il a à faire sans faillir, il éprouve souvent de l'empathie pour les démons éliminés ainsi que leurs victimes. Son optimisme sans fin et sa nature simple rendent sa compagnie le plus souvent agréable pour les autres, tout en le mettant néanmoins en confrontation avec certaines personnalités. Il a également un sens de l'odorat anormalement développé, pouvant détecter des odeurs imperceptibles pour le commun des mortels, comme l'odeur distincte d'un humain ou d'un démon à une forte distance, et même celles qu'il prête à des émotions (ce qui lui permet notamment, de percevoir à moindre mesure le ressenti ou les intentions d'autrui, au-delà des apparences). La lame de son épée est noire (ce qui est, selon son forgeron Hotaru Haganezuka, trop peu commun au sein des Pourfendeurs pour acquérir des connaissances suffisantes et fiables sur les attributs et capacités de ce type d'arme).
Nezuko Kamado (竈門 禰豆子かまど ねずこ, Kamado Nezuko?)
Voix japonaise : Akari Kitō (ja)[15],[16]
La fille aînée d'un vendeur de charbon de bois et l'une des petites sœurs de Tanjirō. Elle est la seule survivante de leur famille après l'attaque d'un démon, cependant, elle a été transformée en une démon. Néanmoins, elle conserve ses souvenirs et les sentiments envers son frère qui la retient de ses impulsions de démon. Devenue sensible à la lumière du soleil, elle est transportée dans un caisson en bois par son frère lors de leurs voyages. L'hypnose par suggestion d'Urokodaki l'a aidée à se transformer en une démone qui ne consomme pas de chair humaine. Elle récupère de l'énergie en dormant et ne fait que du mal aux démons. En tant que démon, quand elle est réveillée elle est incapable de parler et se montre d'une personnalité aussi docile et infantile qu'adorable (surtout grâce à l'influence de son frère), mais doit malgré tout porter en permanence un bâillon en bambou afin d'éviter de mordre qui que ce soit. Elle possède plusieurs pouvoirs, dont la régénération, la force surhumaine, grandir et rétrécir rapidement et une technique qui brûle le sang qui se trouve en dehors de son corps (son pouvoir sanguinaire). Elle suscite l'intérêt transi de Zenitsu, qui devient ingérable en sa présence.
Zenitsu Agatsuma (我妻 善逸あがつま ぜんいつ, Agatsuma Zenitsu?)
Voix japonaise : Hiro Shimono[15],[17]
Il est un pourfendeur de démons et un compagnon de voyage de Tanjirō. Zenitsu est d'une personnalité lâche dû à une faible estime de lui-même, mais voulait toujours être à la hauteur des attentes des autres, même s'il était constamment effrayé, pleurait et s'enfuyait toujours. Il prétend vouloir vivre une vie modeste où il peut être utile à quelqu'un. Il devient une tout autre personne quand il s'endort lors d'un combat, devenant aussi sûr de lui et déterminé que capable des plus grandes prouesses. Il s'est entraîné au « souffle de la foudre » (雷の呼吸, Kaminari no kokyū?), par l'ancien pilier de la foudre (son propre grand-père), mais n'a pu apprendre que la première technique ; et pour cette raison, il se rabaisse souvent, malgré le fait qu'il ait (à son propre insu) un réel potentiel et des aptitudes, comme une ouïe aussi surhumaine que l'odorat de Tanjirō, lui permettant d'entendre ou percevoir des sons et des voix imperceptibles pour les autres à une distance éloignée et ce, même lorsqu'il dort. Il a rejoint Tanjirō durant une mission et l'a accompagné depuis, en partie parce qu'il est épris de Nezuko. La lame de son épée est jaune.
Inosuke Hashibira (嘴平 伊之助はしびら いのすけ, Hashibira Inosuke?)
Voix japonaise : Yoshitsugu Matsuoka[15],[17]
Il est également un pourfendeur de démons et un compagnon de voyage de Tanjirō qui porte un masque de sanglier. Élevé par l'un de ceux-ci, il a vécu la majeure partie de sa vie abandonné dans les bois, où il a survécu en se battant avec des bêtes et des démons, cultivant ainsi son corps et ses capacités physiques. Guerrier uniquement obsédé par le combat et l'idée de se dépasser pour devenir le plus fort, il est capable de se battre au corps-à-corps aussi bien armé qu'à mains nues. En tant qu'épéiste, il est qualifié et ambidextre, maniant deux lames dentelées et un style personnel, le « souffle de la Bête » (獣の呼吸, Kemono no kokyū?). En qualité d'enfant sauvage, il est rustre, culotté, impatient et enclin à réagir violemment. Bien qu'il soit fonceur et ne paraisse pas non plus très futé, il a fait toutefois ses preuves maintes fois au combat. Il est extrêmement musclé et robuste pour son âge, ce qui contraste avec son visage étrangement efféminé, qu'il cache en temps normal sous son masque. Lorsque sa route croise pour la seconde fois celle de Tanjirō, il le considère comme un ennemi, mais il devient rapidement un ami lorsqu'ils se battent. Il défie souvent Tanjirō à des compétitions acceptées avec bonne humeur. À leur première rencontre, il avait passé le test de sélection des pourfendeurs en même temps que Tanjirō, Zenitsu, Genya et Kanao, et a apparemment été le premier à le terminer. Les lames de ses épées sont gris-violet.
Genya Shinazugawa (不死川 玄弥しなずがわ げんや, Shinazugawa Genya?)
Voix japonaise : Nobuhiko Okamoto[15],[18]
Un jeune homme devenu pourfendeur de démons en même temps que Tanjirō, Zenitsu, Inosuke et Kanao. Un personnage rude et grossier qui ne semblait obsédé par rien à part le massacre de démons. Sa personnalité a changé plus tard après qu'il se soit battu au côté de Tanjirō pour sauver le village caché des forgerons. Contrairement à la plupart des autres pourfendeurs de démons, il est incapable d'utiliser des souffles ou la plupart des styles de combat au sabre. Pour compenser à cela, il mange des parties des démons qu'il combat, et grâce à son système digestif spécial, il acquiert temporairement des pouvoirs de démons. Ses pouvoirs peuvent être plus importants selon la force et de la quantité du démon qu'il a mangé. Néanmoins lorsqu'il mange une partie d'un démon, il est également exposé aux faiblesses d'un démon. Il porte également une arme à feu. Son frère, Sanemi Shinazugawa, est l'actuel pilier du Vent et ils entretiennent une très mauvaise relation.
Kanao Tsuyuri (栗花落 カナヲつゆり かなを, Tsuyuri Kanao?)
Voix japonaise : Reina Ueda (ja)[19]
Une pourfendeuse de démons qui fait partie de la même promotion que Tanjirō, Zenitsu, Inosuke et Genya. Elle est la disciple de l'actuel pilier de l'« Insecte » (, Mushi?) Shinobu Kochō.
Peu bavarde (pratiquement mutique), en dépit de ses capacités indiscutables et de son stoïcisme à toute épreuve, elle ne semble également pas manifester d'envie particulière et serait incapable de prendre des initiatives personnelles même les plus basiques, comme décider de se nourrir sans attendre qu'on lui dise quand manger, même et surtout si elle est affamée : la faute à l'enfance difficile qu'elle a vécue (avant d'être revendue puis recueillie par son maître et sa sœur aînée), et qui lui vaut ce blocage psychologique qu'elle compense en tirant ses décisions individuelles à pile ou face, jusqu'à l'issue de leur rencontre formelle (et rapprochement) durant l'entraînement de Tanjirō, en convalescence avec Zenitsu, Inosuke et leur senpai Murata dans leur domaine après une mission.

L'Armée des pourfendeurs de démons[modifier | modifier le code]

Kagaya Ubuyashiki (産屋敷 耀哉うぶやしき かがや, Ubuyashiki Kagaya?)
Voix japonaise : Toshiyuki Morikawa[15],[18]
Il est à la tête des pourfendeurs de démons qui l'appellent « Maître » (お館様, Oyakata-sama?). Il considère les pourfendeurs comme ses « propres enfants » (「自分の子供たち」, “Jibun no kodomo-tachi”?).
Giyū Tomioka (冨岡 義勇とみおか ぎゆう, Tomioka Giyū?)
Voix japonaise : Takahiro Sakurai[15],[17]
Giyu est le premier pourfendeur de démons que Tanjirō a rencontré. Il a tenté au début d'éliminer Nezuko, mais il a choisi de l'épargner après avoir vu la ténacité de son frère et de cette dernière tentant de protéger son frère inconscient. Avant de partir rapidement, il leur a conseillé d'aller rendre visite à Sakonji Urokodaki. Il est l'actuel pilier de l'« Eau » (, Mizu?), bien qu'il ne se considère pas comme un véritable pilier, malgré sa maîtrise du souffle de l'eau, estimant que ce rôle aurait dû être dévolu à l'un de ses pairs, Sabito, qui convenait vraiment mais est mort en sauvant d'autres pourfendeurs de démons en formation. Il a développé une technique supplémentaire au souffle de l'eau, qu'il est le seul à connaître.
Shinobu Kochō (胡蝶こちょう しのぶ, Kochō Shinobu?)
Voix japonaise : Saori Hayami (ja)[20]
Elle est l'actuel pilier de l'« Insecte » (, Mushi?), à la suite de sa sœur aînée décédée. Elle a la tête froide et a toujours le sourire aux lèvres, peu importe la situation dans laquelle elle se trouve. Elle aime taquiner les autres et prétend qu'elle souhaite que les démons et les humains s'entendent bien. Malgré cette affirmation, elle n'hésite pas à tuer de sang-froid des démons, sans manifester de remords pour son geste. Elle a d'abord eu pitié de Nezuko pour avoir été transformée en démon ; elle propose alors de la tuer sans douleur avec du poison. Elle a ensuite manifesté de la compassion pour Nezuko et Tanjirō après avoir entendu leur histoire. Son épée est spécialement conçue pour sa petite taille et unique en son genre ; seule parmi les lames de pourfendeur qui soit inadaptée pour trancher, il n'y a que sa pointe qui présente un fil tranchant car elle utilise son arme pour les piquer avec un poison enduit à base de glycine, méthode alternative conçue pour elle afin de tuer les démons.
Kyōjurō Rengoku (煉獄 杏寿郎れんごく きょうじゅろう, Rengoku Kyōjurō?)
Voix japonaise : Satoshi Hino (ja)[21]
Il est l'actuel pilier de la « Flamme » (, Honō?). À l'image de son élément, il semble se dégager de lui une personnalité assurée, énergique et volontaire.
Sanemi Shinazugawa (不死川 実弥しなずがわ さねみ, Shinazugawa Sanemi?)
Voix japonaise : Tomokazu Seki[21]
Il est l'actuel pilier du « Vent » (, Kaze?). Personnalité violente et brutale dans un corps balafré, il est le grand frère de Genya. Étant le plus ouvertement réfractaire à l'acceptation dans leurs rangs de la présence insolite de la fraterie Kamado (un pourfendeur et sa démone de sœur), il prend l'initiative de provoquer Nezuko en la blessant violemment avec sa lame (alors qu'elle est sans défenses dans sa boîte) et se blessant lui-même avec sa propre arme, afin de provoquer sa faim démonique avec son sang et démontrer qu'elle serait une dévoreuse d'humains comme les autres. Tanjirō impressionne les Piliers en lui tenant tête pour protéger sa sœur alors qu'il avait les mains attachées dans le dos, était maintenu au sol et également à leur merci, profitant de l'aide de leur homologue Tomioka pour se libérer et frapper Shinazugawa avec l'un de ses coups de tête magistraux dont il a le secret. Au-delà de son caractère fort et intraitable et de ses débordements, il semble faire autant poids que les autres et sait lui aussi faire preuve de révérence et de respect envers quelqu'un : leur supérieur à tous, Ubuyashiki.
Gyōmei Himejima (悲鳴嶼 行冥ひめじま ぎょうめい, Himejima Gyōmei?)
Voix japonaise : Tomokazu Sugita[21]
Il est l'actuel pilier de la « Roche » (, Iwa?). Un ancien moine qui s'est occupé d'enfants orphelins. Après que les enfants l'aient accusé de meurtre, même s'il les a protégé d'un démon, il est devenu plus impitoyable mais il est resté attentionné. Il déteste Tanjirō au début parce que Nezuko est une démon, mais le reconnaît plus tard après avoir constaté à quel point il était honnête.
Tengen Uzui (宇髄 天元うずい てんげん, Uzui Tengen?)
Voix japonaise : Katsuyuki Konishi[21]
Il est l'actuel pilier du « Son » (, Oto?). Il a trois femmes qui travaillent comme éclaireuses.
Mitsuri Kanroji (甘露寺 蜜璃かんろじ みつり, Kanroji Mitsuri?)
Voix japonaise : Kana Hanazawa[21]
Elle est l'actuel pilier de l'« Amour » (, Koi?). Elle a une personnalité étrange (à l'image de son attribut, elle semble aimer tout le monde dans leur organisation et est facilement éperdue de leurs qualités et exploits singuliers) et possède une force surhumaine car elle a plus de muscles que la plupart des gens.
Muichirō Tokitō (時透 無一郎ときとう むいちろう, Tokitō Muichirō?)
Voix japonaise : Kengo Kawanishi (ja)[21]
Il est l'actuel pilier de la « Brume » (, Kasumi?). Un jeune prodige qui est devenu pilier deux mois juste après avoir tenu une lame, faisant de lui le plus jeune membre des piliers. Il affiche tout le temps une personnalité sans expression et ne montre que très peu d'intérêt pour les autres. En apparence, il semble tout autant peu concerné par les affaires qui se traitent autour de lui, étant facilement distrait et dans les nuages durant des débats houleux entre ses pairs.
Obanai Iguro (伊黒 小芭内いぐろ おばない, Iguro Obanai?)
Voix japonaise : Ken'ichi Suzumura[21]
Il est l'actuel pilier du « Serpent » (, Hebi?). Il a toujours un serpent sur lui et porte un bandage qui cache sa bouche.

Démons[modifier | modifier le code]

Muzan Kibutsuji (鬼舞辻 無惨きぶつじ むざん, Kibutsuji Muzan?)
Voix japonaise : Toshihiko Seki[22],[23]
Antagoniste de la série, il a transformé Nezuko en une démon et tué la famille Kamado. Il vit au sein de la société humaine en se faisant passer pour un humain. Âgé d'un millénaire, il serait le premier démon, et l'ancêtre de la plupart des autres démons. Sa seule vraie faiblesse est le soleil.
Odō no oni (お堂の鬼?, litt. « Le Démon du temple »)
Voix japonaise : Hikaru Midorikawa[15],[18]
Un démon que Tanjirō et Nezuko rencontrent brièvement et vainquent ensemble.
Teoni (手鬼ておに?, litt. « Le Démon aux mains »)
Voix japonaise : Takehito Koyasu[15],[18] ; Aki Toyosaki (jeune)[24]
Un démon vengeur capturé par Urokodaki et piégé dans une montagne utilisée pour tester les candidats tenant de devenir pourfendeur de démons. Incapable de s'évader de cette montagne, il s'est donné pour objectif de prendre pour cible et de manger tous les disciples d'Urokodaki en guise de vengeance pour l'avoir enfermé. Il a réussi son coup pour la plupart du temps, ratant seulement Giyu et plus tard, Tanjirō. Son pouvoir est d'avoir plusieurs bras extensibles et de les régénérer plus facilement que la plupart des démons, il a aussi un cou assez robuste.
Numa no oni (沼の鬼ぬまのおに?, litt. « Le Démon des marais »)
Voix japonaise : Ryōhei Kimura (ja)[22],[23]
Il s'agit d'un nom provisoire donné à trois démons aux personnalités distinctes agissant sous la même identité. Ils kidnappent des jeunes filles qui viennent d'avoir 16 ans pour les dévorer juste avant qu'elles ne « deviennent fadasses ». Leur pouvoir leur permet de produire une boue noir sur une surface pour s'y déplacer à l'intérieur ou bien d'y emmener discrètement ses victimes. Ils sont la cible de la première mission de Tanjirō en tant que pourfendeur de démons et sont finalement tués par ce dernier avec l'aide de Nezuko.
Yahaba (矢琶羽やはば?)
Voix japonaise : Jun Fukuyama[22],[23]
Un démon qui sert directement Muzan. Bien qu'il se considère comme l'un des Douze Lunes, il ne l'est pas en réalité car il n'a pas de numéro sur ses yeux, qui est une marque caractéristique des « Douze Lunes ». Son pouvoir est de manipuler le mouvement et la direction des choses à l'aide de flèches. Il travaille en binôme avec Susamaru.
Susamaru (朱紗丸すさまる?)
Voix japonaise : Mikako Komatsu[22],[23]
Une démon qui sert directement Muzan. Bien qu'elle se considère également comme l'une des Douze Lunes, elle ne l'est pas en réalité car il lui manque un numéro sur son œil. Son pouvoir réside dans ses temari, qui sont incroyablement durs et lourds. Elle les utilise comme un projectile avec la capacité de Yahaba.
Kyōgai (響凱きょうがい?)
Voix japonaise : Junichi Suwabe[25],[26]
Un démon et un ancien membre des Douze Lunes. Il a été déchu de son numéro par Muzan pour avoir lentement perdu la capacité de manger des humains et atteindre sa « limite ». À cause de cela, il tente de manière obsessionnelle de regagner sa place parmi les Douze Lunes, en attaquant et en dévorant les humains qui passent près de sa maison. Il est la cible de la deuxième mission de Tanjirō accompagné de Zenitsu et ensuite d'Inosuke. Son pouvoir réside dans les tsuzumi qui sont greffés dans son corps et qui lui permettent de faire tourner le sens des pièces de sa maison et de les changer de place afin de faire de sa maison un labyrinthe ; le tsuzumi sur sa poitrine peut également créer une attaque de griffes. Il est également connu sous le nom de Tsuzumi no oni (鼓の鬼つづみのおに?, litt. « Le Démon aux tsuzumi »).

La famille de démons du mont Natagumo[modifier | modifier le code]

Une famille de cinq démons aux traits d'araignée vivant au mont Natagumo (那田蜘蛛山, Natagumo-yama?). Bien que chacun joue un rôle dans cette famille, ils ne partagent aucun lien biologique avec Rui, ce sont tous des démons obéissant à ce dernier car ils sont effrayés de sa puissance.

Rui (るい?)
Voix japonaise : Kōki Uchiyama[27],[28]
Il fait partie des Douze Lunes et en est le onzième (下弦の伍, Kagen no go?, litt. « Cinquième dernier quartier de lune »). Il est le cadet de la « famille ». Il est d'apparence un garçon de petite taille dont la coiffure ressemble à une araignée.
La mère (蜘蛛の鬼(母), Kumo no oni (Haha)?, litt. « La mère des démons araignée »)
Voix japonaise : Ami Koshimizu[27],[28]
La première démone à apparaître au mont Natagumo, elle ressemble à une charmante femme. Son pouvoir sanguinaire est de manipuler les êtres à l'aide de fils.
Le père (蜘蛛の鬼(父), Kumo no oni (Chichi)?, litt. « La père des démons araignée »)
Voix japonaise : Tetsu Inada[27],[28]
Un démon au corps musclé et au visage d'araignée. Rui l'a privé de tout intelligence et le manipule comme bon lui semble.
Le frère aîné (蜘蛛の鬼(兄), Kumo no oni (Ani)?, litt. « Le frère aîné des démons araignée »)
Voix japonaise : Shōtarō Morikubo (ja)[27],[28]
Un démon à la tête humaine et au corps d'araignée, il manipule des petites araignées qui piquent les humains et les transforment en araignées qu'il contrôle.
La sœur aînée (蜘蛛の鬼(姉), Kumo no oni (Ane)?, litt. « La sœur aînée des démons araignée »)
Voix japonaise : Ryōko Shiraishi[27],[28]
Une démon portant un kimono blanc.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Sakonji Urokodaki (鱗滝 左近次うろこだき さこんじ, Urokodaki Sakonji?)
Voix japonaise : Hōchū Ōtsuka[15],[18]
En tant qu'ancien pourfendeur de démons, il sert de maître d'armes pour en former les futurs membres. Il a été révélé plus tard qu'il était un ancien pilier de l'Eau. Son élève Giyu lui a présenté Tanjirō et Nezuko. Si au début il craignait la gentillesse de Tanjirō, il finit par accepter et de la former. Au fur et à mesure de la formation, il se rapproche de Tanjirō et de Nezuko et il pleure de joie lorsque Tanjirō revient vivant de l'examen de pourfendeur de démons ; le premier à le faire, après une longue série de morts. Il a depuis gardé un œil attentif sur leur croissance. Il a promis aux piliers que si Nezuko mangeait un être humain, Tanjirō, ainsi que Giyū et lui-même la tueraient, puis se suicideraient pour expier leur péché.
Sabito (錆兎さびと?)
Voix japonaise : Yūki Kaji[15],[18]
Un des disciples d'Urokodaki. Il est mort lors d'un examen pour rejoindre les pourfendeurs de démons, sauvant d'autres disciples moins forts que lui, dont Giyu. Il était particulièrement talentueux et fort. Son esprit a aidé Tanjirō lors de son entraînement. Makomo et lui ont été tués par un démon vengeur capturé par Urokodaki.
Makomo (真菰まこも?)
Voix japonaise : Ai Kakuma (ja)[15],[18]
Une des disciples d'Urokodaki. Elle est morte lors d'un examen pour rejoindre les pourfendeurs de démons. Comme Sabito, elle avait beaucoup de talent. Elle utilisait sa vitesse à son avantage en se battant. Son esprit a aidé Tanjirō lors de son entraînement. Sabito et elle ont été tués par un démon vengeur capturé par Urokodaki.
Nichika Ubuyashiki (産屋敷 にちか, Ubuyashiki Nichika?)
Voix japonaise : Shiori Izawa[15],[18]
L'une des guides des candidats à l'examen des pourfendeurs de démons. Elle est la fille de Kagaya Ubuyashiki et est presque identique à ses trois sœurs et son frère mis à part sa broche en fleur placé à droite.
Kiriya Ubuyashiki (産屋敷 輝利哉, Ubuyashiki Kiriya?)
Voix japonaise : Aoi Yūki[15],[18]
L'un des guides des candidats à l'examen des pourfendeurs de démons. Il est le fils de Kagaya Ubuyashiki et est presque identique à ses quatre sœurs mis à part ses cheveux noirs et de sa broche en fleur placé à gauche.
Hotaru Haganezuka (鋼鐡塚 蛍はがねづか ほたる, Haganezuka Hotaru?)
Voix japonaise : Daisuke Namikawa[15],[18]
Un des forgerons qui confectionne des épées pour les pourfendeurs de démons. Il est celui qui a forgé l'épée de Tanjirō. Il a une petite concentration sur tout ce qui ne concerne pas des épées et il entre dans une rage meurtrière chaque fois que Tanjirō brise ou perd son épée, ne se calmant que lorsqu'il reçoit Dango.
Kasugaigarasu (鎹鴉かすがいがらす?)
Voix japonaise : Takumi Yamazaki[15],[18]
Un corbeau qui peut parler ; chaque pourfendeur de démons a un tel corbeau qui les informe de leur mission. Cependant, Zenitsu a un moineau.
Tamayo (珠世たまよ?)
Voix japonaise : Māya Sakamoto[29],[30]
Une talentueuse femme médecin qui est une démon. Elle a été transformée en démon par Muzan, ce qui l'a mené à tuer et dévorer sa propre famille avec horreur. Elle a commencé à mépriser Muzan et a finalement réussi à modifier ses cellules pour se séparer de lui. Elle s'est ensuite modifiée pour lui permettre de survivre seulement avec une petite quantité de sang humain et sans consommer de la chair humaine. Elle essaie de trouver un remède guérir les démons, mais cela requiert un sang spécial de démons. Pour réussir, elle sollicite l'aide de Tanjirō, qui offre une partie du sang de Nezuko et tente d'obtenir le sang d'un des Douze Lunes. Elle peut aussi créer des démons ; elle est la seule mis à part Muzan qui puisse le faire, mais elle insiste pour ne le faire qu'à ses patients mourants qui n'ont pas d'autre choix et s'assure qu'ils connaissent le prix à payer pour devenir un démon.
Yushirō (愈史郎ゆしろう?)
Voix japonaise : Daiki Yamashita (ja)[29],[30]
Un démon créé par Tamayo. Il est très attaché à cette dernière et la protège beaucoup. Il est le seul démon créé par Tamayo et, en tant que tel, n'a aucun lien avec Muzan. Il n'a besoin que d'une petite quantité de sang humain pour survivre, même moins que Tamayo. Il a un pouvoir spécial qui lui permet d'effacer la présence des êtres vivants et de rendre visible l'invisible. Cette technique n'est pas parfaite et plus il tente de cacher des personnes, plus il est facile de les trouver.
Aoi Kanzaki (神崎かんざき アオイ, Kanzaki Aoi?)
Voix japonaise : Yuri Ehara (ja)
Une pourfendeuse de démon. Elle soigne les blessures des pourfendeurs au domaine des papillons dont elle est aussi chargée de la formation des membres féminins du corps médical. Elle se montre parfois assez sévère.
Kanae Kochō (胡蝶こちょう カナエ, Kochō Kanae?)
Voix japonaise : Ai Kayano
Elle est l'ancienne pilier de la « Fleur » (, Hana?). Elle est aussi la défunte grande sœur biologique de Shinobu et adoptive de Kanao.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Démons (, Oni?, appelés Ogres dans la première édition de Panini Manga)
Les démons sont des créatures malveillantes qui se nourrissent principalement de chair humaine. Muzan Kibutsuji serait le premier démon et, avec son sang, il peut transformer les humains en de nouveaux démons, si ces derniers supportent la dose de sang qu'il leur injecte. Ils sont capables de changer leur structure corporelle à volonté, de guérir rapidement leurs blessures, et possèdent une force et une agilité surhumaines. Certains d'entre-eux disposent de capacités spéciales appelés « pouvoirs sanguinaires » (血鬼術, kekkijutsu?). Ils peuvent seulement être tués en les exposant à la lumière du soleil ou s'ils sont décapités en utilisant une lame spéciale.
  • Les Douze Lunes démoniaques (十二鬼月じゅうにきづき, Jūni kizuki?)
Ce sont les douze plus puissants démons servant Muzan Kibutsuji. Au sein de ce groupe, ils sont divisés en deux groupes de six, dont leur appartenance (niveau et numéro) est marqué sur les yeux.
Pourfendeurs de démons (鬼殺隊きさつたい, Ki-satsutai?)
Terme qui désigne à la fois l'organisation qui a pour mission de protéger les hommes des démons et les guerriers qui la compose. Elle existe depuis très longtemps.
  • Les Piliers (, Hashira?)
Ce sont les plus puissants guerriers parmi les pourfendeurs de démons. Ils sont au nombre de neuf et sont d'une affinité différente : l'« Amour » (, Koi?), la « Roche » (, Iwa?), le « Serpent » (, Hebi?), l'« Insecte » (, Mushi?), la « Flamme » (, Honō?), l'« Eau » (, Mizu?), la « Brume » (, Kasumi?), le « Son » (, Oto?) et le « Vent » (, Kaze?).

Production et supports[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

Logo original de la série.

Origine et écriture[modifier | modifier le code]

L'autrice Koyoharu Gotōge avait publié un prototype de la série en , intitulé Kagarigari (過狩り狩り?), il s'agissait d'un one shot présenté pour la 70e édition du Jump Treasure Rookie Manga Award (ja) (JUMPトレジャー新人漫画賞, Janpu Torejā shinjin manga-shō?) et qui a remporté la mention honorable[31],[32]. Ses travaux suivants étaient une série de trois one-shot ; Monju shirō kyōdai (文殊史郎兄弟?) publié dans le 2e numéro du Shōnen Jump NEXT! en , Rokkotsu-san (肋骨さん?) publié dans le 39e numéro du Weekly Shōnen Jump en , et Haeniwa no Zigzag (蠅庭のジグザグ?) publié dans le 21e numéro du Weekly Shōnen Jump en [2]. Après que Haeniwa no Zigzag n'ait pas réussi à devenir une véritable série, Tatsuhiko Katayama, le premier éditeur de Gotōge, a suggéré de commencer une série avec un « thème facile à comprendre »[33]. Le premier travail de Gotōge, Kagarigari, serait la base d'un premier storyboard, intitulé Kisatsu no nagare (鬼殺の流れ?), car il avait des concepts, tels que des épées et des démons, que le public japonais connaît[33]. En raison de son ton sérieux, de son manque de notes comiques et de son histoire sombre, le storyboard n'a pas été sélectionné pour une publication en série. Katayama a demandé à Gotōge s'il pouvait écrire un personnage plus joyeux, un personnage plus normal dans le monde qui a été créé[33]. Le titre original devait être Kisatsu no yaiba (鬼殺の刃?), mais ils pensaient que le caractère satsu (?, litt. « tuer ») était trop fort. Le mot kimetsu (鬼滅?) semblait un mot facile à comprendre, et bien qu'il n'ait pas un vrai sens, Gotōge a pensé qu'il serait intéressant d'abréger le titre de la série de cette façon, tandis que le mot yaiba (?, litt. « lame ») implique une épée japonaise[33].

Publication[modifier | modifier le code]

Annoncé dans les précédents numéros[34],[35], Kimetsu no yaiba (鬼滅の刃?) est lancé dans le 11e numéro de du magazine de prépublication de manga de Shūeisha, le Weekly Shōnen Jump, paru le [2]. La série a atteint son climax dans le 23e numéro de du magazine, sorti le [36]. Après 4 ans et 3 mois de prépublication, le dernier chapitre est sorti dans le 24e numéro du Shōnen Jump, le [3]. Une histoire connexe est publiée dans le premier numéro du Shōnen Jump GIGA le [37],[38]. Les chapitres sont rassemblés et édités dans le format tankōbon par Shūeisha avec le premier volume publié en [39] ; la série compte à ce jour vingt-et-un volumes tankōbon[14].

Une histoire parallèle de deux chapitres centrée sur le personnage de Giyu Tomioka est dessinée par Ryōji Hirano. Intitulé Kimetsu no yaiba: Giyū Tomioka “Gaiden” (鬼滅の刃 冨岡義勇【外伝】, Kimetsu no yaiba: Tomioka Giyū “Gaiden”?), le premier chapitre est publié dans le 18e numéro de du Weekly Shōnen Jump, sorti le [40].

Ryōji Hirano réalise également le spin-off au format quatre cases intitulé Kimetsu no aima! (きめつのあいま!?). Publié à partir du sur le site et application Shōnen Jump+ de Shūeisha, cette série dérivée en couleur est mise à jour tous les dimanches et met en vedette les versions chibi des personnages[41]. Celle-ci s'est conclue avec le 26e chapitre sorti le [42].

Ryōji Hirano dessinera aussi un court manga dérivé centré sur le personnage de Kyōjurō Rengoku, sous le titre Rengoku Gaiden (煉獄外伝?)[43].

Publication à l'étranger[modifier | modifier le code]

En affichant le premier volume sur son site pour le mois d' en , Panini Manga a révélé son obtention de la série en français sous le titre Les Rôdeurs de la Nuit[4]. Cependant face à des ventes catastrophiques, la publication de la série s'est interrompue avec le troisième volume publié en [44],[45]. Cet échec commercial était en partie imputable à une communication inexistante de la part de l'éditeur à l'époque[46]. Avec la réorganisation interne dans Panini Manga[46], et en tirant parti du succès que connaît l'adaptation anime[45], l'éditeur a annoncé la réédition de la série sous le nom international Demon Slayer en et dont les deux premiers tomes sont sortis en [5]. La communication autour de la série a été retravaillée ainsi que la traduction, qui suit davantage celle des sous-titres de la série d'animation[45],[46].

En Amérique du Nord, la maison d'édition VIZ Media a publié les trois premiers chapitres comme un aperçu de la série dans son webzine le Weekly Shonen Jump dans le cadre du programme « Jump Start », mais n'a pas choisi de poursuivre sa publication[47],[48]. Lors du Comic-Con à San Diego, VIZ a annoncé pendant leur programme le qu'elle publiera à nouveau la version anglaise de la série sous le titre Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba[48], et dont le premier volume est sorti en [49]. Shūeisha publie aussi simultanément la série en anglais sur l'application et le site web Manga Plus depuis [50].

Une version allemande est éditée par Manga Cult (de) depuis [51]. À l'occasion des Lucca Comics and Games , Star Comics a annoncé l'acquisition des droits pour la publication du manga en italien à partir d' de la même année[52]. Lors du Comic Con Experience 2019, à São Paulo, l'éditeur Panini a annoncé la publication du manga pour le Brésil[53].

Annoncé en , Norma Editorial édite la série en espagnol en Espagne sous le titre Guardianes de la noche depuis [54],[55] ; Shūeisha publie également la traduction de cette édition sur son service Manga Plus. Les éditions Editorial Ivrea (ja) et Panini Manga publient respectivement la série en Argentine et au Mexique sous le titre international Demon Slayer depuis et [56],[57].

Tong Li Publishing publie la série en chinois traditionnel depuis [58]. En Chine, la série est publiée numériquement par bilibili[59] et dont la version imprimée sera éditée par Zhejiang People's Fine Arts Publishing House (zh) au cours du [60].

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

no  Japonais[31] Français
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 [ja 1] 978-4-08-880723-2[ja 1] [fr 1]
[fr2 1]
978-2-8094-6537-2 (première édition)[fr 1]
978-2-8094-8231-7 (nouvelle édition)[fr2 1]
Au Japon, le volume est intitulé Zankoku (残酷?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 1 : Cruauté
  • Chapitre 2 : Inconnu
  • Chapitre 3 : De retour avant l'aube
  • Chapitre 4 : Le journal de Tanjiro - Première partie
  • Chapitre 5 : Le journal de Tanjiro - Deuxième partie
  • Chapitre 6 : Une montagne de mains
  • Chapitre 7 : Fantômes
2 [ja 2] 978-4-08-880755-3[ja 2] [fr 2]
[fr2 2]
978-2-8094-6608-9 (première édition)[fr 2]
978-2-8094-8232-4 (nouvelle édition)[fr2 2]
Au Japon, le volume est intitulé Omaega (お前が?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 8 : Grand frère
  • Chapitre 9 : Retour à la maison
  • Chapitre 10 : La flaque aux disparus
  • Chapitre 11 : Hypnose
  • Chapitre 12 : La loi du silence
  • Chapitre 13 : Toi…
  • Chapitre 14 : La furie de Kibutsuji, le parfum de l'illusion
  • Chapitre 15 : Avis médical
  • Chapitre 16 : Jeu de balle
3 [ja 3] 978-4-08-880795-9[ja 3] [fr 3]
[fr2 3]
978-2-8094-6853-3 (première édition)[fr 3]
978-2-8094-7613-2 (nouvelle édition)[fr2 3]
Au Japon, le volume est intitulé Onore o kobu seyo (己を鼓舞せよ?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 17 : Le démon et ses flèches
  • Chapitre 18 : Parfum envoûtant
  • Chapitre 19 : À la vie, à la mort
  • Chapitre 20 : Zenitsu Agatsuma
  • Chapitre 21 : L'antre aux tambours
  • Chapitre 22 : Le sanglier qui sortait de nulle part
  • Chapitre 23 : Sanglier charge, Zenitsu dort
  • Chapitre 24 : Vétéran déchu
  • Chapitre 25 : Motivation
4 [ja 4] 978-4-08-880826-0[ja 4] [fr2 4] 978-2-8094-7690-3[fr2 4]
Au Japon, le volume est intitulé Kyōjin'na yaiba (強靭な刃?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 26 : Rixe
  • Chapitre 27 : Inosuke Hashibira
  • Chapitre 28 : Appel d'urgence
  • Chapitre 29 : Le mont Natagumo
  • Chapitre 30 : Marionnettes
  • Chapitre 31 : Laisser la place aux autres
  • Chapitre 32 : Odeur infecte
  • Chapitre 33 : Avancer malgré la douleur
  • Chapitre 34 : La plus dure des lames
5 [ja 5] 978-4-08-881026-3[ja 5] [fr2 5] 978-2-8094-7754-2[fr2 5]
Au Japon, le volume est intitulé Jigoku e (地獄へ?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 35 : Vol plané
  • Chapitre 36 : Ça craint
  • Chapitre 37 : Lames brisées
  • Chapitre 38 : De l'authenticité des liens
  • Chapitre 39 : Réminiscences
  • Chapitre 40 : Céleste feu
  • Chapitre 41 : Shinobu Kochō
  • Chapitre 42 : Arrières
  • Chapitre 43 : J'irai en enfer
6 [ja 6] 978-4-08-881076-8[ja 6] [fr2 6] 978-2-8094-7818-1[fr2 6]
Au Japon, le volume est intitulé Ki-satsutai hashira gō saiban (鬼殺隊柱合裁判?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 44 : Infraction
  • Chapitre 45 : Cour martiale
  • Chapitre 46 : Le chef
  • Chapitre 47 : Gloups
  • Chapitre 48 : Le manoir papillon
  • Chapitre 49 : Rééducation - Première partie
  • Chapitre 50 : Rééducation - Deuxième partie
  • Chapitre 51 : Retrouvailles avec les sabres
  • Chapitre 52 : Impitoyable
7 [ja 7] 978-4-08-881193-2[ja 7] [fr2 7] 978-2-8094-8661-2[fr2 7]
Au Japon, le volume est intitulé Sema tokoro no kōbō (狭所の攻防?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 53 : Toi
  • Chapitre 54 : Bonsoir, Rengoku
  • Chapitre 55 : Le train du rêve infini
  • Chapitre 56 : Réveille-toi !
  • Chapitre 57 : Sabre à la main
  • Chapitre 58 : Bonjour
  • Chapitre 59 : L'insulte
  • Chapitre 60 : Protéger deux cents personnes
  • Chapitre 61 : Bataille serrée
  • Chapitre 61.5 : Interlude
8 [ja 8] 978-4-08-881212-0[ja 8] [fr2 8] 978-2-8094-8720-6[fr2 8]
Au Japon, le volume est intitulé Jōgen no chikara - Hashira no chikara (上弦の力・柱の力?).
Liste des chapitres :
  • Chapitre 62 : Quand tout finit en cauchemar
  • Chapitre 63 : Akaza
  • Chapitre 64 : Lune supérieure contre pilier
  • Chapitre 65 : Le vainqueur
  • Chapitre 66 : Retour à la poussière
  • Chapitre 67 : Quête mystérieuse
  • Chapitre 68 : L'adepte
  • Chapitre 69 : Aller de l'avant, un pas après l'autre
  • Chapitre 70 : Le kidnapping
9 [ja 9] 978-4-08-881283-0[ja 9] [fr2 9] 978-2-8094-8756-5[fr2 9]
Au Japon, le volume est intitulé Yūkaku sen'nyū dai sakusen (遊郭潜入大作戦?).
10 [ja 10] 978-4-08-881355-4[ja 10] [fr2 10] 978-2-8094-8828-9[fr2 10]
Au Japon, le volume est intitulé Ningen to oni (人間と鬼?).
11 [ja 11] 978-4-08-881399-8[ja 11] [fr2 11] 978-2-8094-8975-0[fr2 11]
Au Japon, le volume est intitulé Konsen (混戦?).
12 [ja 12] 978-4-08-881540-4[ja 12] [fr2 12] 978-2-8094-9008-4[fr2 12]
Au Japon, le volume est intitulé Jōgen shūketsu (上弦集結?).
13 [ja 13] 978-4-08-881626-5[ja 13] [fr2 13]  
Au Japon, le volume est intitulé Sen'i henten (遷移変転?).
14 [ja 14] 978-4-08-881695-1[ja 14] [fr2 14]  
Au Japon, le volume est intitulé Mu'ichirō no mu (無一郎の無?).
15 [ja 15] 978-4-08-881799-6[ja 15]  
Au Japon, le volume est intitulé Kahataredoki asaborake (彼は誰時朝ぼらけ?).
16 [ja 16] 978-4-08-881867-2[ja 16]  
Au Japon, le volume est intitulé Fumetsu (不滅?).
17 [ja 17] 978-4-08-882080-4[ja 17]  
Au Japon, le volume est intitulé Uketsugu-sha-tachi (受け継ぐ者たち?).
18 [ja 18] 978-4-08-882141-2[ja 18]  
Au Japon, le volume est intitulé Kaiko kyōshū (懐古強襲?).
19 [ja 19] 978-4-08-882204-4[ja 19]  
Au Japon, le volume est intitulé Chō no habataki (蝶の羽ばたき?).
20 [ja 20],[ja 21] 978-4-08-882282-2 (édition stantard)[ja 20]
978-4-08-882306-5 (édition spéciale)[ja 21]
 
Au Japon, le volume est intitulé Hiseki no kokoro ga hiraku michi (匪石之心が開く道?).
Extra : L'édition spéciale de ce volume est comprise avec un ensemble de cartes postales[61].
21 [ja 22],[ja 23] 978-4-08-882349-2 (édition stantard)[ja 22]
978-4-08-882363-8 (édition spéciale)[ja 23]
 
Au Japon, le volume est intitulé Inishie no kioku (古の記憶?).
Extra : L'édition spéciale de ce volume est comprise avec des autocollants[62].
22 [ja 24] 978-4-08-908381-9 (édition spéciale)[ja 24]  
Extra : L'édition spéciale de ce volume est comprise avec un livret et un ensemble de badges[62].
23 [ja 25] 978-4-08-908379-6 (édition spéciale)[ja 25]  
Extra : L'édition spéciale de ce volume est comprise avec des figurines[62].

Novélisation[modifier | modifier le code]

Une novélisation en light novel par Aya Yajima a été publiée par Shūeisha en un volume unique le , sous le titre Kimetsu no yaiba: Shiawase no hana (鬼滅の刃 しあわせの花?, litt. « Une fleur heureuse ») (ISBN 978-4-08-703473-8)[63],[ja 26]. Il relate la vie de Tanjirō et de Zenitsu avant le début de la série principale, ainsi qu'un aperçu de la vie d'Aoi Kanzaki et de Kanao. Il comporte également un chapitre unique d'un univers alternatif où les personnages de la série fréquentent un lycée ordinaire[64].

Un second roman, intitulé Kimetsu no yaiba: Katahane no chō (鬼滅の刃 片羽の蝶?, litt. « Le Papillon à une aile »), est sorti le (ISBN 978-4-08-703485-1)[65],[ja 27]. Il détaille les vies de Shinobu et de Kanae Kochō avant et peu après qu'elles aient rejoint les pourfendeurs de démons après que Gyōmei Himejima leur ait sauvé la vie[66].

Une collection de nouvelles, principalement centré sur le personnage de Sanemi Shinazugawa et sous le titre de Kimetsu no yaiba: Kaze no michishirube (鬼滅の刃 風の道しるべ?, litt. « Les Signes révélateurs du vent »), est prévue pour le (ISBN 978-4-08-703498-1)[67],[ja 28].

Anime[modifier | modifier le code]

Série d'animation[modifier | modifier le code]

Le 26e numéro de 2018 du Shōnen Jump, publié le a indiqué qu'une « annonce très importante » sera faite dans le prochain numéro[68]. Il a été révélé dans le 27e numéro, sorti le , qu'une adaptation en une série télévisée d'animation par le studio ufotable est en cours de production, et par la même occasion, l'ouverture d'un site dédié[1],[69]. ufotable est aussi crédité pour les scripts de la série dont la réalisation est confiée à Haruo Sotozaki, avec Akira Matsushima en tant que character designer, accompagné de Miyuki Sato, Yōko Kajiyama, et Mika Kikuchi qui sont les designers des personnages secondaires ; la bande originale de la série est composée par Yuki Kajiura et Gō Shiina[18],[17]. Hikaru Kondo produit la série[70]. Celle-ci est diffusée pour la première fois au Japon entre le et le sur 20 différentes chaînes télévisées dont Tokyo MX, GTV, GYT, BS11etc.[6],[7]. La série est composée de 26 épisodes[71],[72].

Wakanim détient les droits de diffusion en simulcast de la série dans les pays francophones sous le titre Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba[73] ; mais également en Allemagne, en Autriche, dans les pays nordiques et dans les pays russophones[74],[75],[76]. Aniplex of America la diffuse sur Crunchyroll, FunimationNow en Amérique, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et en Irlande[77],[78]. AnimeLab diffuse également la série en simulcast en Australie et en Nouvelle-Zélande[79]. En Italie, Dynit (it) a acquis les droits de la série et la diffuse en simulcast sur le portail VVVVID (it)[80],[81]. En Chine, la série est diffusée par bilibili[82].

Avant la diffusion de la série, les cinq premiers épisodes ont été compilés en un film qui est projeté au Japon pendant deux semaines à partir du , sous le titre Kimetsu no Yaiba: Kyōdai no kizuna (鬼滅の刃 兄妹の絆?, litt. « Le Lien de la fratrie »)[83]. L'avant-première mondiale s'est déroulée au Shinjuku Wald 9 de Tokyo le [84]. Wakanim a également projeté le film de compilation au Grand Rex à Paris le [85].

La chanson de l'opening de la série, intitulée Gurenge (紅蓮華?), est réalisée par LiSA, tandis que celle de l'ending, intitulée from the edge, est produite par FictionJunction feat. LiSA[86],[87]. L'insert song Kamado Tanjirō no uta (竈門炭治郎のうた?), utilisé pour le générique de fin du 19e épisode, est composé par Gō Shiina et est interprété par Nami Nakagawa[88].

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 Cruauté 残酷 Zankoku
[Chapitre 1]
2 Urokodaki Sakonji, le formateur 育手鱗滝左近次 Sodate Urokodaki Sakonji
[Chapitres 2-3]
3 Sabito et Makomo 錆兎と真菰 Sabito to Makomo
[Chapitres 4-5]
4 La Sélection finale 最終選別 Saishū senbetsu
[Chapitres 6-7]
5 Chacun son acier 己の鋼 Onore no hagane
[Chapitres 8-9]
6 Le chasseur accompagné d'un démon 鬼を連れた剣士 Oni o tsureta kenshi
[Chapitres 10-11]
7 Kibutsuji Muzan 鬼舞辻無惨 Kibutsuji Muzan
[Chapitres 12-13]
8 Le Parfum du sang d'envoûtement 幻惑の血の香り Genwaku no chi no kaori
[Chapitres 14-15]
9 Les Démons aux ballons et aux flèches 手毬鬼と矢印鬼 Temari oni to yajirushi oni
[Chapitres 16-17]
10 Nous resterons ensemble ずっと一緒にいる Zutto issho ni iru
[Chapitres 18-19]
11 La Maison aux tambours 鼓の屋敷 Tsuzumi no yashiki
[Chapitres 20-21]
12 Zen'itsu dort, le sanglier montre les crocs 猪は牙を剥き 善逸は眠る Inoshishi wa kiba o muki, Zenitsu wa nemuru
[Chapitres 22-23-24]
13 Ce à quoi je tiens plus qu'à ma vie 命より大事なもの Inochi yori daijinamono
[Chapitres 25-26]
14 Le Blason des glycines 藤の花の家紋の家 Fuji no hana no kamon no ie
[Chapitres 26-27]
15 Le Mont Natagumo 那田蜘蛛山 Natagumo-yama
[Chapitres 28-29]
16 Faire passer les autres avant soi 自分ではない誰かを前へ Jibunde wanai dareka o mae e
[Chapitres 30-31-32]
17 Parfaire une seule technique ひとつのことを極め抜 Hitotsu no koto o kiwame ke
[Chapitres 32-33-34]
18 Des liens factices 偽物の絆 Nisemono no kizuna
[Chapitres 35-36-37]
19 Le Dieu du feu ヒノカミ Hinokami
[Chapitres 38-39-40]
20 Une famille improvisée 寄せ集めの家族 Yose atsume no kazoku
[Chapitres 41-42]
21 Violation du code 隊律違反 Tairitsu ihan
[Chapitres 43-44]
22 Le Maître お館様 Oyakata-sama
[Chapitres 45-46-47]
23 La Réunion des piliers 柱合会議 Chūgō kaigi
[Chapitres 47-48]
24 L'Entraînement récupérateur 機能回復訓練 Kinō kaifuku kunren
[Chapitres 48-49-50]
25 Tsuyuri Kanao, la successeuse 継子・栗花落カナヲ Tsuguko Tsuyuri Kanao
[Chapitres 50-51-53]
26 Nouvelle mission 新たなる任務 Aratanaru ninmu
[Chapitres 51-52]

Film d'animation[modifier | modifier le code]

Suite à la diffusion du dernier épisode de la série qui est nommée à l'occasion « L'Évolution de Kamado Tanjirō » (竈門炭治郎 立志編, Kamado Tanjirō risshi-hen?), il a été annoncé qu'un film d'animation est en cours de production sous le titre Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba - Le Train de l'Infini (鬼滅の刃 無限列車編, Kimetsu no yaiba: Mugen ressha-hen?)[89]. Haruo Sotozaki réalise également ce long-métrage avec Akira Matsushima en tant que character designer chez ufotable[90]. Il s'agit d'une suite directe de la série et adaptera l'arc du « Train de l'Infini » (無限列車編, Mugen ressha-hen?) du manga[91]. Tōhō distribuera le film dans les salles japonaises pour le [8],[9].

La société de distribution Odex sortira le film en Asie du Sud-Est[92]. En Thaïlande, le film sera distribué par Japan Anime Movie Thailand à partir du [93]. Aniplex of America éditera le long métrage et le projettera en partenariat avec Funimation Films en Amérique du Nord[94].

Adaptation théâtrale[modifier | modifier le code]

Il a été annoncé dans le 44e numéro du Shōnen Jump, sorti le , que la série est adaptée sous forme de pièce de théâtre dont les représentations auront lieu à Tokyo et dans la préfecture de Hyōgo[95]. La mise en scène est menée par Kenichi Suemitsu (ja) qui est également le scénariste de cette pièce avec une bande originale composée par Shunsuke Wada (ja)[96].

Elle est jouée entre le et le au The Galaxy Theatre (ja) à Tokyo, pour ensuite terminer du au au AiiA 2.5 Theater de Kobe dans la préfecture de Hyōgo[97].

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnage Acteur/Actrice[98]
Kamado Tanjirō Ryōta Kobayashi (ja)
Nezuko Kamado Akari Takaishi (ja)
Zenitsu Agatsuma Keisuke Ueda (ja)
Inosuke Hashibira Yūgo Satō (ja)
Giyu Tomioka Reo Honda (ja)
Sakonji Urokodaki Tomoyuki Takagi (ja)
Sabito Shōri (ja)
Makomo Arisa Sonohara (ja)
Nichika Ubuyashiki Yuria Kakizawa
Kiriya Ubuyashiki Kokoro Kuge (ja)
Tamayo Mimi Maihane (ja)
Yushirō Hisanori Satō (ja)
Muzan Kibutsuji Yoshihide Sasaki (ja)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le 16e numéro de du Shōnen Jump, publié le , a révélé qu'une adaptation en jeu vidéo pour PlayStation 4, intitulée Kimetsu no yaiba: Hinokami keppūtan (鬼滅の刃 ヒノカミ血風譚?), est en cours de production[11]. Le « jeu d'action compétitive d'élimination de démons » est développé par CyberConnect2 et édité par Aniplex qui le publiera en où les joueurs pourront incarner Tanjirō Kamado[99],[100].

Aniplex a également annoncé qu'il travaille sur un jeu mobile basé sur la série prévu pour [10]. Développé par Quatro A, avec la coopération de Soleil, Kimetsu no Yaiba: Keppū kengeki Royale (鬼滅の刃 血風剣戟ロワイアル?) est un « jeu d'action de survie asymétrique » qui oppose des équipes de pourfendeurs de démons et de démons les uns aux autres, avec des joueurs se battant dans des décors de l'histoire en utilisant diverses compétences et personnages[100].

Accueil[modifier | modifier le code]

Prix et classements[modifier | modifier le code]

La série est la 14e sur une liste de mangas recommandés des libraires selon le sondage du Zenkoku Shotenin ga Eranda Osusume Comic 2017 (全国書店員が選んだおすすめコミック2017?, litt. « Bandes dessinées recommandées par les librairies nationales de 2017 »), mené par la libraire en ligne Honya Club et publié le [101],[102],[103]. Le manga est classé 19e pour les lecteurs dans l'édition de 2018 du guide Kono Manga ga sugoi! de Takarajimasha[104] ; il est 6e dans l'édition de [105].

Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba s'est retrouvée dans les dix premières places de différentes catégories du Newtype Anime Awards 2018-2019, elle est notamment la meilleure œuvre diffusée à la télévision[106].

La série est classée 10e dans la liste de la 19e édition du Book of the Year du magazine Da Vinci en [107].

La série d'animation a remporté le prix de l'Animation de l'année au Tokyo Anime Award Festival (en)[108],[109].

Lors des Anime Awards 2020 de Crunchyroll, la série d'animation est lauréat dans la catégorie « Animé de l'année » tandis que Tanjiro a remporté la catégorie « Meilleur Garçon » et le combat de Tanjiro et de Nezuko contre Rui obtient la catégorie « Meilleure Scène de combat » ; la série a également été nominée pour les catégories de « Meilleure Animation », « Meilleur Bande originale » et « Meilleur Fantasy » avec aussi Tanjiro pour le « Meilleur Protagoniste » et Nezuko pour la « Meilleure Fille »[110],[111]. En , la série d'animation a remporté le Grand Prix et le prix du Nouveau venu au Japan Character Award de la Japan Brand Brand Licensing Association (CBLA)[112].

En , Kimetsu no yaiba: Shiawase no hana se classait 10e dans un sondage sur les livres pour enfants préféré mené par la Children's Book Election Office (こどもの本総選挙事務局?), parmi plus de 250 000 élèves du primaire[113].

Réceptions critiques[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

Rebecca Silverman de Anime News Network a noté le premier volume avec un B-. Elle a fait l'éloge des personnages et des idées de l'intrigue, mais a eu des problèmes avec son rythme. Elle a qualifié le style artistique de Gotōge de « non poli et incohérent », bien qu'elle ait salué les détails comme dans les vêtements de Tanjirō et Nezuko pour illustrer à la fois la pauvreté et l'environnement affectueux d'où ils viennent. Silverman a conclu que c'est le travail d'une autrice prometteuse et avait des attentes positives pour le développement de la série[114].

Pour Guillaume Boutet d'Actua BD, bien que le début de l'œuvre n'est pas « spécialement original », notamment avec la « phase d'entraînement très classique » du nekketsu mais dont le style reste toute de même « convaincant », il l'estime comme « accrocheur » par son « ambiance tragique et sanglante » et qui est plutôt captivante. En ce qui concerne le style graphique, il y discerne une « jolie maîtrise », même si les traits de l'autrice n'ont « rien d'exceptionnel », le découpage et les expressions typiques sont néanmoins « très réussis »[115].

Les critiques du premier volume des chroniqueurs de Manga-news.com s'accordent sur un début de « déroulement classique » du genre nekketsu, mais qui, abordé « à la manière d'un journal » et en ne s'étendant pas inutilement sur les événements, apporte un rythme « à la fois rapide et efficace »[46],[116]. Bien qu'on note que cette même progression rapide tend à un développement inégal des personnages dont la plupart reste « terriblement creux et peu attachant », néanmoins la présentation de Sabito et Makomo est appréciable dont la « réelle nature » présage un « récit assez cruel et sombre »[116]. L'ambiance « un peu pesante », « proche de celle d'un conte cruel et un peu horrifique », avec un monde hostile marqué par la présence inquiétante des démons et la mise en scène de moments violents provoque un sentiment non « déplaisant »[116]. Le cadre dans un Japon rural du début du XXe siècle pour un shōnen est même considéré comme « rafraîchissant »[46]. Les dessins de Koyoharu Gotōge ont un style « intéressant » qui « sort des sentiers battus » puisqu'ils se détachent de ceux « assez formatés » dans les autres séries du Jump, même si à première vue les designs des personnages paraissent « laids », en s'habituant, on peut y discerner « beaucoup de qualités », notamment ce « côté un peu daté » qui adhère « très bien au contexte historique de la série »[46],[116]. Les deux chroniqueurs ont conclu avec de bons espoirs dans l'œuvre[46],[116].

En ce qui concerne l'énorme succès soudain de la série, l'éditeur en chef du Weekly Shōnen Jump, Hiroyuki Nakano, a déclaré que les ventes de mangas ont augmenté tout de suite après la fin de son adaptation en anime, expliquant qu'un grand nombre de personnes ont regardé la série via des services de streaming après sa fin plutôt que regarder chaque semaine. Nakano a également déclaré qu'il était actuellement plus difficile pour une série de mangas publiée dans le magazine de devenir un succès, et Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba, bien qu'il ait commencé en , n'est devenu un succès majeur qu'à la fin de , ajoutant que son « succès se reposait sur le bouche à oreille généré après la diffusion de l'anime »[117].

Anime[modifier | modifier le code]

Patrick Frye de Monsters and Critics a écrit pour l'adaptation en anime fait « encensé [pour] la qualité de l'animation et des scènes de combats fluides intégrant parfaitement les effets numériques », tout en notant que « certains fans se sont plaints de problèmes étranges liés au rythme du récit à cause des flashbacks et de certains moments lents, mais tout le monde est d'accord pour dire que lorsque l'action reprend, c'est stupéfiant »[118]. En écrivant pour Anime News Network, James Beckett a mis l'accent sur l'épisode 19 en exposant qu'il s'agissait « d'un clou du spectacle palpitant d'un épisode, montrant les compétences considérables d'ufotable en tant que producteur de spectacle d'action presque sans égal »[119].

Au début de sa diffusion en simulcast sur Wakanim, Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba n'était pas la plus populaire en France mais la série a fini par connaître un franc succès au point que la plateforme assure que son audience talonne celle de L'Attaque des Titans ou Sword Art Online[45]. Cette notoriété, qui s'est constituée au fur et à mesure de la diffusion, peut dans une certaine mesure s'expliquer par la contribution de la viralité des médias sociaux, avec la recommandation de la série par nombre d'influenceurs[45].

Ventes[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

Selon une publicité placée par Shūeisha dans la gare de Shinjuku, les cinq premiers volumes ont cumulé le million d'exemplaires imprimés en [120]. Les sept premiers volumes avaient atteint les 1,5 million de copies imprimées en [121]. Début , le manga a dépassé les 2.5 millions d'exemplaires imprimés dans le monde entier[122]. En , le tirage de la série s'élève à 3,5 millions d'exemplaires[123]. En , la série a atteint les 5 millions de copies écoulées[124]. Annoncé en , le tirage de la série s'élève à plus de 10 millions d'exemplaires[125]. Le tirage total de la franchise a atteint les 25 millions d'exemplaires avec la sortie du 18e volume le dont la première impression est produite en un million de copies[126],[127]. En , le tirage total du manga atteint les 40 millions d'exemplaires[128],[129]. En , ce nombre augmente avec 20 millions de copies supplémentaires, pour un total de 60 millions de copies, en comprenant les ventes numériques et dont 2,8 millions pour la première impression du 20e volume[130],[131]. En incluant les ventes numériques, le tirage total de la série comptabilise 80 millions d'exemplaires dont 3 millions pour la première impression du 21e volume, sorti en [13],[14].

Demon Slayer est le deuxième manga le plus vendu de Shūeisha en (dans la période du au ), avec plus de 10,8 millions de volumes, derrière One Piece et ses 12,7 millions d'exemplaires[132]. La série est cependant à la tête du classement de l'Oricon des mangas les plus vendus en avec 12 057 628 copies écoulées[12] ; ce à quoi Eiichirō Oda a écrit un message concernant la réussite du manga de Gotōge[133]. Avec 1 378 000 d'exemplaires vendus, le 19e volume de Kimetsu no yaiba est à la tête du classement des ventes hebdomadaires de l'Oricon pour la semaine du au  ; la série est la troisième à vendre plus d'un million d'exemplaires d'un volume au cours de la semaine de sa sortie, après One Piece et L'Attaque des Titans (qui l'ont réalisé respectivement 45 fois et 2 fois)[134]. Le 19e volume s'est vendu à environ 254 000 exemplaires au cours de sa deuxième semaine[135].

Les 19 volumes du manga ont occupé l'intégralité du top 19 du classement des ventes hebdomadaires de l'Oricon pour la semaine du au , avec le 19e volume en tête ; il s'agit de la première fois qu'une seule série de mangas a occupé les 19 premiers rangs depuis qu'Oricon a lancé son classement hebdomadaire en , et également qu'une série à monopoliser l'intégralité du top 10 pendant trois semaines consécutives[135]. La société de statistiques estime que la franchise dans son ensemble a rapporté 1,4635 milliard de yens (environ 13,06 millions de dollars) grâce aux publications physiques, aux CD, aux disques Blu-ray et aux DVD au cours de cette même semaine[135]. Le , l'Oricon a annoncé que la série a occupé pendant plus d'un mois l'entièreté des dix premières places de son classement hebdomadaire[136]. Sur les 2,8 millions d'exemplaires de la première impression du 20e volume[130],[131], un total de 1 990 249 copies ont été vendues la semaine de sa sortie, dont 1 086 157 sont de l'édition standard et 904 092 de l'édition limitée, plaçant ainsi le volume du manga à la fois 1er et 2e du classement des ventes hebdomadaires de l'Oricon pour la semaine du au [137]. Bien que le Japon était en état d'urgence sanitaire en pleine pandémie de Covid-19 dans le pays, de nombreuses librairies se sont retrouvées être bondées dès le [138].

Demon Slayer figure en tête du classement de l'Oricon des mangas les plus vendus de la première moitié de , sur des ventes de au , avec 45 297 633 exemplaires écoulés[139], dont les 19 volumes sont également en tête du classement par volume sur la même période avec chacun plus de 2 millions de copies vendues, le 18e étant même à 3 millions, et le 19e volume frôle les 2 millions en cumulant ses deux éditions[140]

Pour la version française, 300 000 exemplaires ont été vendu en France[141].

Novélisation[modifier | modifier le code]

Kimetsu no yaiba avec ses novélisations est également la dixième série de light novel la plus vendue du classement de l'Oricon en avec 407 640 exemplaires écoulés[142]. Avec leur réimpression le , les novélisations du manga auront collectivement un tirage total de 1,16 million d'exemplaires, faisant d'eux les romans de franchise les plus rapides de la marque Jump j Books de Shūeisha à atteindre le million d'exemplaires en circulation[143]. Le , l'Oricon a indiqué que ces deux livres sont placés à la tête du classement hebdomadaires de ventes de livres, ce qui est une première pour des novélisations[136].

Pour la première moitié de , l'Oricon indique que la série est de loin en tête des light novel les plus vendus sur des ventes de au avec un total de 1 199 863 exemplaires[144], dont Kataha no Chō a écoulé 601 101 copies et Shiawase no Hana 598 762 copies, qui sont aussi en tête de classement[145].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(ja)/(en)/(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en japonais « 鬼滅の刃 » (voir la liste des auteurs), en anglais « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba » (voir la liste des auteurs) et en italien « Kimetsu no yaiba » (voir la liste des auteurs).

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Karen Ressler, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Gets TV Anime by ufotable : Manga about young man whose sister turns into demon launched in 2016 », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  2. a b et c (ja) « ジャンプで新鋭が描く心優しき少年の冒険譚、連載記念に過去の読切も公開 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  3. a et b (ja) « 「鬼滅の刃」4年3カ月の連載に幕 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  4. a et b « Les rôdeurs de la nuit chez Panini », sur manga-news.com, (consulté le 9 juin 2018)
  5. a et b « Panini annonce la grand retour des Rôdeurs de la nuit sous le titre Demon Slayer ! », sur manga-news.com, (consulté le 21 juin 2019)
  6. a et b (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Premieres on April 6 », sur Anime News Network, (consulté le 22 décembre 2018)
  7. a et b (ja) « 放送情報 », sur Site officiel (consulté le 22 décembre 2018)
  8. a et b (ja) « 劇場版「鬼滅の刃」無限列車編は10月16日公開、新映像で煉獄が「うまい!」 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 10 avril 2020)
  9. a et b (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Film Opens on October 16 : Livestream also reveals trailer, staff, visual », sur Anime News Network, (consulté le 10 avril 2020)
  10. a et b (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Gets PS4 Game in 2021 : Aniplex to publish "demon killing competitive action" game », sur Anime News Network, (consulté le 15 mars 2020)
  11. a et b (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Gets Smartphone Game This Year : "Asymmetrical survival action game" pits teams of demon slayers, demons against each other », sur Anime News Network, (consulté le 16 mars 2020)
  12. a et b (en) Egan Loo, « Top-Selling Manga in Japan by Series: 2019 : Oricon: Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba sells 12 million to end One Piece's 11-year reign », sur Anime News Network, (consulté le 28 novembre 2019)
  13. a et b (ja) « 「鬼滅の刃」21巻の初版発行部数は300万部、累計8000万部を突破 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 6 mai 2020)
  14. a b et c (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Franchise Will Have 80 Million Copies in Circulation : Recently concluded manga's 21st volume ships with 3 million copies on July 3 », sur Anime News Network, (consulté le 24 juin 2020)
  15. a b c d e f g h i j k l m n o et p (ja) « スタッフ/キャスト », sur Site officiel (consulté le 19 mars 2019)
  16. a et b (ja) « TVアニメ「鬼滅の刃」主人公・炭治郎役は花江夏樹、妹の禰豆子役に鬼頭明里 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 25 novembre 2018)
  17. a b c et d (ja) « アニメ「鬼滅の刃」監督は外崎春雄!追加キャストに下野紘、松岡禎丞、櫻井孝宏 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 25 novembre 2018)
  18. a b c d e f g h i j k et l (en) Egan Loo, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Reveals More Cast, Theme Song Artist : Houchu Ohtsuka, Yuuki Kaji, Ai Kakuma, Nobuhiko Okamoto, more join cast; LiSA performs song », sur Anime News Network, (consulté le 19 mars 2019)
  19. (ja) « 栗花落カナヲ », sur Site officiel (consulté le 25 août 2019)
  20. (ja) « 「鬼滅の刃」胡蝶しのぶ役は早見沙織!「内面を一枚一枚めくっていくような気持ち」 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 13 juillet 2019)
  21. a b c d e f et g (ja) « 「鬼滅の刃」鬼殺隊“柱”全キャスト解禁!日野聡、小西克幸、杉田智和、関智一ら », sur natalie.mu,‎ (consulté le 30 août 2019)
  22. a b c et d (ja) « アニメ「鬼滅の刃」鬼舞辻無惨役は関俊彦!木村良平、福山潤、小松未可子も鬼に », sur natalie.mu,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  23. a b c et d (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Reveals 4 More Cast Members in Video : Toshihiko Seki joins cast as Muzan Kibutsuji », sur Anime News Network, (consulté le 10 juin 2019)
  24. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Casts Takehito Koyasu, Aki Toyosaki as Hand Demon : 26-episode series premiered on April 6 », sur Anime News Network, (consulté le 27 avril 2019)
  25. (ja) « 「鬼滅の刃」鼓の鬼・響凱役は諏訪部順一、善逸のPV&下野紘のコメント映像も », sur natalie.mu,‎ (consulté le 10 juin 2019)
  26. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Casts Junichi Suwabe : Suwabe plays demon character Kyogai », sur Anime News Network, (consulté le 10 juin 2019)
  27. a b c d et e (ja) « 「鬼滅の刃」那田蜘蛛山の鬼・累役は内山昂輝、伊之助のPVや炭治郎誕生日企画も », sur natalie.mu,‎ (consulté le 6 juillet 2019)
  28. a b c d et e (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Reveals Videos, More Cast : Kouki Uchiyama, Ami Koshimizu, Showtaro Morikubo, Tetsu Inada, Ryoko Shiraishi join cast », sur Anime News Network, (consulté le 6 juillet 2019)
  29. a et b (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Casts Maaya Sakamoto, Daiki Yamashita (Updated) : Sakamoto to voice Tamayo, Yamashita to voice Yushirō », sur Anime News Network, (consulté le 20 mai 2019)
  30. a et b (ja) « アニメ「鬼滅の刃」珠世役は坂本真綾、愈史郎役に山下大輝 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 10 juin 2019)
  31. a et b (ja) « 鬼滅の刃 », sur Shōnen Jump (consulté le 9 juin 2018)
  32. (ja) « 第70回JUMPトレジャー新人漫画賞・佳作『過狩り狩り』 », sur Shōnen Jump, Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  33. a b c et d (en) « “The Making of a Jump Manga!” : vol.5 - Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba », sur Manga Plus, Shūeisha (consulté le 9 février 2020)
  34. (en) Karen Ressler, « Weekly Shonen Jump Launches 2 New Series in February : Koisome Momiji artist begins series about a ghost girl », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  35. (ja) « ミウラタダヒロが描く温泉×幽霊のラブコメがジャンプで、過去読切の配信も », sur natalie.mu,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  36. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga's Story Reaches 'Climax' With Next Chapter on May 11 : Manga's 20th-23rd volumes will have special versions bundling merchandise », sur Anime News Network, (consulté le 26 avril 2020)
  37. (en) Karen Ressler, « My Hero Academia Gets 'Vigilante' Spinoff Manga : Also: Samon the Summoner/Mr. Osomatsu spinoff, side stories for other Shonen Jump titles », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  38. (ja) « ミウラタダヒロが描く温泉×幽霊のラブコメがジャンプで、過去読切の配信も », sur natalie.mu,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  39. (ja) « 鬼となった妹を救うために少年は旅立つ、純和風剣戟奇譚「鬼滅の刃」1巻 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 3 novembre 2018)
  40. (ja) « 「鬼滅の刃」冨岡義勇を主人公に平野稜二が描くスピンオフがジャンプに », sur natalie.mu,‎ (consulté le 4 avril 2019)
  41. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Gets 4-Panel Spinoff in Jump+ App : Bozebeats' Ryōji Hirano draws spinoff, also draws 2-chapter side-story about Giyū Tomioka », sur Anime News Network, (consulté le 4 avril 2019)
  42. (ja) mato (@kimetsu_off), « 【スピンオフ4コマ更新!!】 平野稜二先生(@beshinobesi)によるTVアニメ「#鬼滅の刃」スピンオフ4コマ『きめつのあいま!』の第26話が更新されました! 少年ジャンプ+よりご覧いただけます! http://shonenjumpplus.com 毎週切なくも可愛いエピソード満載だったあいまの最終回もお見逃しなく! », sur Twitter,‎ (consulté le 21 octobre 2019)
  43. (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer Manga Ends, Short Spinoff Series Planned : Bozebeats' Ryōji Hirano draws spinoff about Kyōjurō Rengoku », sur Anime News Network, (consulté le 17 mai 2020)
  44. Guillaume Boutet, « Demon Slayer T4 - Par Koyoharu Gotouge - Panini Manga : Il aura fallu attendre presque deux ans pour enfin lire la suite des aventures de Tanjirô et de Nezuko, désormais (re-)publiées sous un autre titre. Une renaissance qui doit tout à une adaptation en animé aussi inattendue qu’exceptionnelle. », sur Actua BD, (consulté le 23 avril 2020)
  45. a b c d et e Pauline Croquet, « Après un lancement confidentiel, « Demon Slayer » entend se hisser au rang de manga culte : Cette très bonne série, qui raconte l’histoire d’un chasseur de vampires hors du commun, a été rendue populaire grâce à son anime plébiscité par des youtubeurs influents. », sur Le Monde, (consulté le 23 avril 2020)
  46. a b c d e f et g Takato, « Critique du volume manga : Demon Slayer », sur manga-news.com, (consulté le 23 avril 2020)
  47. (en) Karen Ressler, « Viz's Shonen Jump Previews Kimetsu no Yaiba Manga : Fantasy series runs as part of "Jump Start" initiative », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  48. a et b (en) Karen Ressler, « Viz Media to Release Black Torch, Kaguya-sama: Love is War, Kimetsu no Yaiba Manga in English : Viz to release 3 titles under Shonen Jump imprint », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  49. (en) « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba, Vol. 1 », sur VIZ Media (consulté le 9 juin 2018)
  50. (en) Rafael Antonio Pineda, « Shueisha Launches Free Global MANGA Plus Service : Over 30 simultaneously released titles plus 13 completed series in English, with Spanish launch planned », sur Anime News Network, (consulté le 2 juillet 2018)
  51. (de) « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba, Vol. 1 », sur sevengamer.de, (consulté le 30 janvier 2020)
  52. (it) « Tutti gli annunci Star Comics a Lucca C&G 2018 » (version du 13 novembre 2018 sur l'Internet Archive), sur editorialivrea.com, (consulté le 11 avril 2020)
  53. (pt-BR) Carlos Eduardo Moncken, « [CCXP 2019] Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba, Banana Fish e dois novos mangás de SAO serão publicados pela Panini : Três grandes novidades para encerrar o ano! », sur Crunchyroll, (consulté le 11 avril 2020)
  54. (es) MARINA, « Guardianes de la noche », sur Ramen Para Dos, (consulté le 11 avril 2020)
  55. (es) « Guardianes de la noche #1 », sur Ramen Para Dos, (consulté le 11 avril 2020)
  56. (es) « Próximas Publicaciones » (version du 4 novembre 2019 sur l'Internet Archive), sur editorialivrea.com, (consulté le 11 avril 2020)
  57. (es) « Demon Slayer #1 », sur Panini Manga México (consulté le 11 avril 2020)
  58. (zh-Hant) « 鬼滅之刃 », sur Tong Li Publishing (consulté le 11 avril 2020)
  59. (zh-Hans) « 鬼灭之刃 », sur bilibili (consulté le 11 avril 2020)
  60. (zh-Hans) « 鬼灭之刃、航海王、王者天下,2019年日漫销量前三甲联合出击! », sur weixin.qq.com,‎ (consulté le 11 avril 2020)
  61. (en) « 「鬼滅の刃」20巻特装版に付属するポストカードのデザイン公開 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 23 avril 2020)
  62. a b et c (ja) « 「鬼滅の刃」4巻連続発売の特装・同梱版の詳細発表、シールやフィギュアなど付属 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 27 mai 2020)
  63. (ja) « 「鬼滅の刃」初の小説、本編では語られぬ鬼殺隊のエピソードを描く », sur natalie.mu,‎ (consulté le 5 février 2019)
  64. (ja) « 初ノベライズ『鬼滅の刃 しあわせの花』発売!! », sur Site officiel,‎ (consulté le 21 octobre 2019)
  65. (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Gets 2nd Novel : Aya Yajima's new novel ships on October 4 », sur Anime News Network, (consulté le 1er août 2019)
  66. (ja) « ノベライズ第二弾『鬼滅の刃 片羽の蝶』発売!! », sur Site officiel,‎ (consulté le 21 octobre 2019)
  67. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer Franchise Gets 3rd Novel in July : New novel will be short story collection centered on Sanemi Shinazugawa », sur Anime News Network, (consulté le 17 mai 2020)
  68. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Has 'Super Important Announcement' on June 4 », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  69. (ja) « 吾峠呼世晴「鬼滅の刃」TVアニメ化、制作はufotable!最新11巻も本日発売 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  70. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Reveals Staff, More Cast : Hiro Shimono, Yoshitsugu Matsuoka, Takahiro Sakurai join cast for series premiering in April 2019 », sur Anime News Network, (consulté le 25 novembre 2018)
  71. (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime to Have 26 Episodes », sur Anime News Network, (consulté le 19 avril 2019)
  72. (ja) « アニメ「鬼滅の刃」は2クール、全26話で放送 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 19 avril 2019)
  73. Wakanim (@Wakanim), « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba exclusivement sur Wakanim en avril! ⚔️ », sur Twitter,‎ (consulté le 23 février 2019)
  74. (de) « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba », sur Wakanim (consulté le 8 avril 2020)
  75. (en) « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba », sur Wakanim (consulté le 11 avril 2020)
  76. (ru) « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba », sur Wakanim (consulté le 8 avril 2020)
  77. (en) Jennifer Sherman, « Aniplex of America Licenses We Never Learn: BOKUBEN, Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime : Both series debut on Hulu, Crunchyroll, FunimationNOW on April 6 », sur Anime News Network, (consulté le 6 juillet 2019)
  78. (en) Joseph Luster, « Crunchyroll to Simulcast Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba and We Never Learn: BOKUBEN Anime [UPDATED] : Two more series join the Spring 2019 lineup on April 6 », sur Crunchyroll, (consulté le 6 juillet 2019)
  79. (en) « DEMON SLAYER », sur Madman Entertainment (consulté le 6 juillet 2019)
  80. (it) Simone Bonanzinga, « DEMON SLAYER: KIMETSU NO YAIBA, ARRIVA IN ITALIA SU VVVVID! », sur anime.everyeye.it, (consulté le 11 avril 2020)
  81. (it) Roberto Addari, « Demon Slayer, VVVVID annuncia la data di inizio trasmissione », sur mangaforever.net, (consulté le 11 avril 2020)
  82. (zh-Hans) « 鬼灭之刃 », sur bilibili (consulté le 11 avril 2020)
  83. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime's New Videos Reveal Theatrical Debut Before TV Airing : 1st 5 episodes of anime to screen in theaters for 2 weeks starting on March 29 », sur Anime News Network, (consulté le 15 février 2019)
  84. (ja) « アニメ「鬼滅の刃」4月のTV放送に先がけ、第1~5話を期間限定で劇場上映 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 15 février 2019)
  85. Wakanim (@Wakanim), « Retrouvez Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba avant la diffusion japonaise au Grand Rex ⚔️ Réservez dès à présent vos places pour dimanche 31 mars à 16H00 », sur Twitter,‎ (consulté le 23 février 2019)
  86. (ja) « 「鬼滅の刃」LiSAの主題歌聞けるPV第2弾、炭治郎の水の呼吸もお披露目 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 28 mars 2019)
  87. (ja) « 音楽情報 : ENDING », sur Site officiel (consulté le 13 avril 2019)
  88. (ja) « 音楽情報 : 挿入歌 », sur Site officiel (consulté le 29 août 2019)
  89. (ja) « 「鬼滅の刃」劇場版「無限列車編」の制作決定!アニメ最終話で発表 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 28 septembre 2019)
  90. (en) Egan Loo, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Gets Sequel Film : Haruo Sotozaki directs Mugen Ressha-Hen at ufotable with returning cast », sur Anime News Network, (consulté le 28 septembre 2019)
  91. (en) Daryl Harding, « Demon Slayer Blazes onto the Big Screen in Newly Announced Anime Film : Anime Studio Ufotable to helm the continuation of the adaption, Demon Slayer: Infinite Train », sur Crunchyroll, (consulté le 28 septembre 2019)
  92. (en) Rafael Antonio Pineda, « Odex Opens Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Film in Southeast Asia : Film opens in Japan on October 16 », sur Anime News Network, (consulté le 13 mai 2020)
  93. (en) Rafael Antonio Pineda, « JAM Thailand Opens Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Film in Thailand in November : Film opens in Japan on October 16 », sur Anime News Network, (consulté le 3 juillet 2020)
  94. (en) Rafael Antonio Pineda, « Funimation, Aniplex Screen Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Film in N. American Theaters : Film opens in Japan on October 16 », sur Anime News Network, (consulté le 4 juillet 2020)
  95. (ja) « 「鬼滅の刃」2020年1月に舞台化!脚本・演出は末満健一、音楽に和田俊輔 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 1er octobre 2019)
  96. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Gets Stage Play in January : Play to run in Tokyo, Hyogo », sur Anime News Network, (consulté le 1er octobre 2019)
  97. (ja) « 舞台「鬼滅の刃」第1弾ビジュアル公開!炭治郎役・小林亮太らキャスト一挙発表 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2019)
  98. (ja) « 舞台「鬼滅の刃」情報解禁、炭治郎役は小林亮太&禰豆子役に高石あかり », sur natalie.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2019)
  99. (en) Sal Romano, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba – Hinokami Keppuutan developed by CyberConnect2; debut trailer, screenshots : The studio behind the Naruto: Ultimate Ninja Storm series. », sur gematsu.com, (consulté le 16 mars 2020)
  100. a et b (ja) « 『鬼滅の刃』ゲーム化決定! PS4『ヒノカミ血風譚』は2021年発売、アプリ『血風剣戟ロワイアル』は2020年配信 », sur Famitsu,‎ (consulté le 16 mars 2020)
  101. (ja) « 1位は「からかい上手の高木さん」!書店員が選んだマンガランキング2017 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  102. (en) Rafael Antonio Pineda, « Japanese Bookstores Recommend 15 Top Manga for 2017 : Karakai Jōzu no Takagi-san by Sōichirō Yamamoto tops list », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  103. (ja) « 全国書店員が選んだおすすめコミック2017へ », sur honyaclub.com,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  104. (en) Crystalyn Hodgkins, « Kono Manga ga Sugoi! Reveals 2018's Series Ranking for Male Readers : The Promised Neverland, BEASTARS, To Your Eternity top list », sur Anime News Network, (consulté le 9 juin 2018)
  105. (en) Rafael Antonio Pineda, « Kono Manga ga Sugoi! Editors Unveil 2020 Rankings : SPYxFAMILY tops male reader list, Sayonara Mini Skirt tops female reader list », sur Anime News Network, (consulté le 11 décembre 2019)
  106. (en) Crystalyn Hodgkins, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba, Promare Anime Win Top Newtype Anime Awards : Demon Slayer also wins male/female characters, voice actor/actress, theme song, director, character design awards », sur Anime News Network, (consulté le 27 octobre 2019)
  107. (en) Rafael Antonio Pineda, « Kingdom Manga Tops Da Vinci Ranking : One Piece, Attack on Titan, March comes in like a lion, Detective Conan also rank », sur Anime News Network, (consulté le 6 décembre 2019)
  108. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer, Weathering With You Win Tokyo Anime Film Fest's Top Awards : Uta-Pri, Demon Slayer's writer/animator/composer, Makoto Shinkai, Mikiko Watanabe also win », sur Anime News Network, (consulté le 8 février 2020)
  109. (ja) « TAAF2020作品賞に「天気の子」「鬼滅の刃」、アニメファン賞は劇場版「うた☆プリ」 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 8 février 2020)
  110. (en) Lynzee Loveridge, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Takes Home Anime of the Year at Crunchyroll's Anime Awards », sur Anime News Network, (consulté le 23 février 2020)
  111. (en) Guest Author, « Winners of the 2020 Anime Awards : Stay tuned as we report the winners live throughout the event! », sur Crunchyroll, (consulté le 23 février 2020)
  112. (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Anime Wins Japan Character Award's Top Prize : Butt Detective also wins judges committee award », sur Anime News Network, (consulté le 13 mai 2020)
  113. (en) Kim Morrissy, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Novel Ranks in Top 10 Books Chosen By Elementary School Students : Seven Days War, Butt Detective novels also rank », sur Anime News Network, (consulté le 13 mai 2020)
  114. (en) Rebecca Silverman, « Review : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba - GN 1 », sur Anime News Network, (consulté le 27 octobre 2019)
  115. Guillaume Boutet, « Les rôdeurs de la nuit T1 & T2 - Par Koyoharu Gotouge - Panini Manga : Titre récent du « Weekly Shônen Jump », voici une œuvre mêlant avec habileté récit initiatique et tragédie, dans laquelle un jeune garçon rejoint une organisation de chasseurs d’ogre afin de sauver sa sœur et de venger sa famille. Un début prometteur. », sur Actua BD, (consulté le 23 avril 2020)
  116. a b c d et e Koiwai, « Critique du volume manga : Les Rôdeurs de la nuit », sur manga-news.com, (consulté le 23 avril 2020)
  117. (en) Kim Morrissy, « Jump Editor-in-Chief Explains What's Unusual About Demon Slayer's Success », sur Anime News Network, (consulté le 23 février 2020)
  118. (en) Patrick Frye, « Demon Slayer Season 2 release date: Kimetsu no Yaiba movie confirmed for 2020! Producer gives sequel thoughts – Demon Slayer manga compared to the anime [Spoilers] », sur Monsters and Critics, (consulté le 27 octobre 2019)
  119. (en) James Beckett, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba : Episode 19 », sur Anime News Network, (consulté le 27 octobre 2019)
  120. (ja) 鬼滅の刃公式 (@kimetsu_off), « そして累計100万部突破の文字も…! », sur Twitter,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  121. (ja) 鬼滅の刃公式 (@kimetsu_off), « 7巻発売&既刊累計150万部突破を記念して『鬼滅イート キャンペーン』を実施中! », sur Twitter,‎ (consulté le 9 juin 2018)
  122. (en) Mikikazu Komatsu, « Koyoharu Gotouge's Fantasy Manga "Kimetsu no Yaiba" Gets TV Anime Adaptation by ufotable : The manga's latest 11th tankobon volume hits Japanese stores today », sur Crunchyroll, (consulté le 9 juin 2018)
  123. (en) Jennifer Sherman, Karen Ressler et Crystalyn Hodgkins, « Roundup of Newly Revealed Print Counts for Manga, Light Novel Series - February 2019 : Konosuba, Shield Hero, Tanya, Seraph of the End, Demon Slayer, ReLIFE, Takagi-san, Domestic Girlfriend, more », sur Anime News Network, (consulté le 4 mars 2019)
  124. (ja) Abemaビデオ (@AbemaVideo), « "少年ジャンプ"連載!シリーズ累計500万部突破の血風剣戟冒険譚は #Abemaビデオ で👇 », sur Twitter,‎ (consulté le 6 juillet 2019)
  125. (ja) 鬼滅の刃公式 (@kimetsu_off), « 【コミックス『鬼滅の刃』1000万部突破!!!】 », sur Twitter,‎ (consulté le 2 septembre 2019)
  126. (ja) « 「鬼滅の刃」18巻の初版発行部数は100万部!シリーズ累計2500万部を突破 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 27 novembre 2019)
  127. (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Franchise to Have Over 25 Million Copies in Circulation : Manga's upcoming volume 18 ships with 1-million-copy 1st printing on December 4 », sur Anime News Network, (consulté le 27 novembre 2019)
  128. (ja) « 「鬼滅の刃」19巻で累計発行部数4000万部突破、表紙には伊黒小芭内が登場 », sur natalie.mu,‎ (consulté le 27 janvier 2020)
  129. (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Franchise to Have Over 40 Million Copies in Circulation : Not 40 million copies sold, & not just for the manga », sur Anime News Network, (consulté le 30 janvier 2020)
  130. a et b (ja) « 「鬼滅の刃」20巻で累計発行部数6000万部突破、今年2月から2000万部伸びる », sur natalie.mu,‎ (consulté le 6 mai 2020)
  131. a et b (en) Jennifer Sherman, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Franchise Will Have 60 Million Copies in Circulation : Circulation multiplied by 17 times in 1 year », sur Anime News Network, (consulté le 6 mai 2020)
  132. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer Is Shueisha's 2nd Highest-Selling Manga After One Piece in 2019 : Demon Slayer sold 10.8 million volumes in November 2018-2019, while One Piece sold 12.7 million », sur Anime News Network, (consulté le 25 novembre 2019)
  133. (en) Kim Morrissy, « Eiichiro Oda Gives a Nod to Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba : Demon Slayer was top-selling manga series overall according to Oricon, while One Piece took top 4 spots by volume sales », sur Anime News Network, (consulté le 6 décembre 2019)
  134. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Is 3rd Manga to Sell Over 1 Million Copies of 1 Volume in 1st Week : Series also takes entire top 10 for 2nd straight week », sur Anime News Network, (consulté le 14 février 2020)
  135. a b et c (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Is 1st Manga to Take Japan's Entire Weekly Top 19 : All 19 volumes rank, with volume 19 at #1 with 254,000 sold in 2nd week », sur Anime News Network, (consulté le 23 février 2020)
  136. a et b (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga Takes Japan's Entire Weekly Top 10 for 1 Full Month : Novels also rank at #1, #2 in Oricon weekly book ranking », sur Anime News Network, (consulté le 23 février 2020)
  137. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Manga #20 Takes Oricon's Top 2 Weekly Slots by Selling Nearly 2 Million : Recently ended manga confirmed to have sold 60.027 million physical copies total », sur Anime News Network, (consulté le 23 février 2020)
  138. (en) Daryl Harding, « Demon Slayer Manga Reports 60 Million Copies Sold, by Far Best Selling Manga of 2020 : 20th volume of Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba released today in Japan », sur Crunchyroll, (consulté le 27 mai 2020)
  139. (en) Egan Loo, « Top-Selling Manga in Japan by Series: 2020 (First Half) : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba sells 45 million, followed by One Piece, Quintessential Quintuplets », sur Anime News Network, (consulté le 28 mai 2020)
  140. (en) Egan Loo, « Top-Selling Manga in Japan by Volume: 2020 (First Half) : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba takes top 19 spots, followed by One Piece, Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le 28 mai 2020)
  141. Otakulte (@Otakulte_Manga), « Demon Slayer confirme aussi son immense succès en France », sur Twitter, (consulté le 24 juin 2020)
  142. (en) Egan Loo, « Top-Selling Light Novels in Japan by Series: 2019 : That Time I Got Reincarnated as a Slime sells 879,734, followed by Weathering With You, Sword Art Online, Re:Zero, Seishun Buta Yarō », sur Anime News Network, (consulté le 28 novembre 2019)
  143. (en) Rafael Antonio Pineda, « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba Novels Are Jump Novel Label's Fastest to Top 1 Million in Circulation : Shiawase no Hana, Kataha no Chō debuted in February, October 2019 », sur Anime News Network, (consulté le 8 février 2020)
  144. (en) Egan Loo, « Top-Selling Light Novels in Japan by Series: 2020 (First Half) : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba sells 1.2 million, followed by Sword Art Online, That Time I Got Reincarnated as a Slime », sur Anime News Network, (consulté le 28 mai 2020)
  145. (en) Egan Loo, « Top-Selling Light Novels in Japan by Volume: 2020 (First Half) : Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba is 1st novelization to take top 2 spots, followed by Overlord, SAO », sur Anime News Network, (consulté le 28 mai 2020)

Œuvres[modifier | modifier le code]

Édition japonaise
  1. a et b (ja) « 鬼滅の刃  1 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  2. a et b (ja) « 鬼滅の刃  2 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  3. a et b (ja) « 鬼滅の刃  3 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  4. a et b (ja) « 鬼滅の刃  4 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  5. a et b (ja) « 鬼滅の刃  5 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  6. a et b (ja) « 鬼滅の刃  6 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  7. a et b (ja) « 鬼滅の刃  7 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  8. a et b (ja) « 鬼滅の刃  8 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  9. a et b (ja) « 鬼滅の刃  9 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  10. a et b (ja) « 鬼滅の刃  10 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  11. a et b (ja) « 鬼滅の刃  11 », sur Shūeisha (consulté le 9 juin 2018)
  12. a et b (ja) « 鬼滅の刃  12 », sur Shūeisha (consulté le 25 juillet 2018)
  13. a et b (ja) « 鬼滅の刃  13 », sur Shūeisha (consulté le 5 octobre 2018)
  14. a et b (ja) « 鬼滅の刃  14 », sur Shūeisha (consulté le 5 octobre 2018)
  15. a et b (ja) « 鬼滅の刃  15 », sur Shūeisha (consulté le 5 octobre 2018)
  16. a et b (ja) « 鬼滅の刃  16 », sur Shūeisha (consulté le 20 mai 2019)
  17. a et b (ja) « 鬼滅の刃  17 », sur Shūeisha (consulté le 25 août 2019)
  18. a et b (ja) « 鬼滅の刃  18 », sur Shūeisha (consulté le 25 août 2019)
  19. a et b (ja) « 鬼滅の刃  19 », sur Shūeisha (consulté le 24 janvier 2020)
  20. a et b (ja) « 鬼滅の刃  20 », sur Shūeisha (consulté le 10 avril 2020)
  21. a et b (ja) « 鬼滅の刃  20 ポストカードセット付き特装版 », sur Shūeisha (consulté le 11 avril 2020)
  22. a et b (ja) « 鬼滅の刃  21 », sur Shūeisha (consulté le 27 mai 2020)
  23. a et b (ja) « 鬼滅の刃  21 シール付き特装版 », sur Shūeisha (consulté le 27 mai 2020)
  24. a et b (ja) « 鬼滅の刃  22 缶バッジセット・小冊子付き同梱版 », sur amazon.co.jp (consulté le 17 mai 2020)
  25. a et b (ja) « 鬼滅の刃  23 フィギュア付き同梱版 », sur amazon.co.jp (consulté le 17 mai 2020)
  26. (ja) « 鬼滅の刃 しあわせの花 », sur Shūeisha (consulté le 5 octobre 2018)
  27. (ja) « 鬼滅の刃 片羽の蝶 », sur Shūeisha (consulté le 5 octobre 2018)
  28. (ja) « 鬼滅の刃 風の道しるべ », sur Shūeisha (consulté le 17 mai 2020)
Édition française
Les Rôdeurs de la Nuit (Première édition)
  1. a et b (fr) « LES RÔDEURS DE LA NUIT 1 », sur Panini Comics (consulté le 9 juin 2018)
  2. a et b (fr) « LES RÔDEURS DE LA NUIT 2 », sur Panini Comics (consulté le 9 juin 2018)
  3. a et b (fr) « LES RÔDEURS DE LA NUIT 3 », sur Panini Comics (consulté le 9 juin 2018)
Demon Slayer (Nouvelle édition)
  1. a et b (fr) « DEMON SLAYER 1 », sur Panini Comics (consulté le 28 septembre 2019)
  2. a et b (fr) « DEMON SLAYER 2 », sur Panini Comics (consulté le 28 septembre 2019)
  3. a et b (fr) « DEMON SLAYER 3 », sur Panini Comics
  4. a et b (fr) « DEMON SLAYER 4 », sur Panini Comics
  5. a et b (fr) « DEMON SLAYER 5 », sur Panini Comics
  6. a et b (fr) « DEMON SLAYER 6 », sur Panini Comics (consulté le 24 janvier 2020)
  7. a et b (fr) « DEMON SLAYER 7 », sur Panini Comics (consulté le 11 avril 2020)
  8. a et b (fr) « DEMON SLAYER 8 », sur manga-news.com (consulté le 24 janvier 2020)
  9. a et b (fr) « DEMON SLAYER 9 », sur manga-news.com (consulté le 10 avril 2020)
  10. a et b (fr) « DEMON SLAYER 10 », sur manga-news.com (consulté le 10 avril 2020)
  11. a et b (fr) « DEMON SLAYER 11 », sur manga-news.com (consulté le 24 juin 2020)
  12. a et b (fr) « DEMON SLAYER 12 », sur manga-news.com (consulté le 24 juin 2020)
  13. (fr) « DEMON SLAYER 13 », sur manga-news.com (consulté le 24 juin 2020)
  14. (fr) « DEMON SLAYER 14 », sur manga-news.com (consulté le 24 juin 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]