Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (film, 1921)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse
Description de l'image Four Horsemen of the Apocalypse Poster.jpg.

Titre original The Four Horsemen of the Apocalypse
Réalisation Rex Ingram
Scénario June Mathis
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro Pictures Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 132 minutes (2 h 12)
Sortie 1921


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (The Four Horsemen of the Apocalypse) est un film muet américain de 1921, réalisé par Rex Ingram.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Julio Madariaga, riche propriétaire argentin, a deux filles : Louisa, l'aînée, mariée au Français Marcelo Desnoyers, et Elena, la cadette, mariée à l'Allemand Karl von Hartrott, que le père n'apprécie guère. Après sept années sans enfants, Marcelo et sa femme ont un fils, Julio, qui deviendra le préféré de Madariaga. Avec lui, il va souvent dans les bars de la banlieue de Buenos Aires appelée Boca.

C'est dans un de ces bars que se déroule la fameuse scène du tango, qui permettra à Rudolph Valentino d'acquérir une certaine notoriété. À la mort de Madariaga, les deux familles décident de retourner en Europe, l'une en France et l'autre en Allemagne. À Paris, Julio a une liaison avec Marguerite Laurier, la femme d'un des amis de son père. Elle devient collectionneur de meubles anciens et achète un château près de la Marne pour les entreposer. Julio est prévenu par le mystique Tchernoff que les prophéties relatives à l'Apocalypse (les quatre Cavaliers de la peste, la guerre, la famine, la mort) sont sur le point de se réaliser.

La guerre est déclarée. Laurier, découvrant l'adultère de sa femme, s'engage dans l'armée. Marguerite, prise de remords, s'engage comme infirmière. Les hordes allemandes avancent vers la Marne et le vieux Desnoyers se trouve en face de son neveu von Hartrott lors de l'occupation de son château.
Julio, lui aussi soldat, rencontre à Lourdes Marguerite, qui est l'infirmière de son mari aveugle. Julio part au front, où il est tué dans un trou d'obus face à son cousin allemand.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

John St. Polis, Alice Terry et Rudolph Valentino dans une scène du film

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

La célèbre scène du tango

À la fin de la guerre, la Metro Pictures Corp. cherche à monter une superproduction. June Mathis avait acheté les droits du roman de Vicente Blasco Ibáñez, qui avait été un grand succès littéraire. La direction n'est pas très enthousiaste pour produire ce genre de film, le public risquant de bouder les films sur la guerre, mais elle finit par accepter le projet. Rex Ingram est le réalisateur et Rudolph Valentino, imposé par June Mathis, tient le rôle de Julio.

Le film encaisse aux États-Unis 4,5 millions de dollars, chiffre record du cinéma muet (Ben Hur : 4 millions, Naissance d'une nation : 3,5 millions)
Son succès se poursuivit en Europe, sauf évidemment en Allemagne, où son anti-germanisme le fit rapidement disparaître des écrans.

Le film fait la renommée de Rudolph Valentino et l'objet d'un remake :

Dans le film Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, à l'instant 1:47:50, Joe Pesci (Mr. Frankie Minoldi dans le film) recommande le film Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse à son ami "Joe".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Prédal, Rex Ingram dans la collection Anthologie du cinéma, no 52, .

Liens externes[modifier | modifier le code]