Les Quartiers d'hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Quartiers d'hiver
Auteur Jean-Noël Pancrazi
Pays France
Genre roman
Éditeur Gallimard
Collection Blanche
Date de parution
Nombre de pages 197
ISBN 2070720071

Les Quartiers d'hiver est un roman de Jean-Noël Pancrazi publié le aux éditions Gallimard et ayant reçu la même année le prix Médicis.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Vagabond, bar gay de la rue Thérèse à Paris.

Le narrateur des Quartiers d'hiver évoque la vie d'un bar gay parisien, ses amours avec un jeune sans abri, son amitié avec un peintre adonné au S/M, sur fond d'épidémie de sida, mais aussi son enfance de pied-noir en Algérie.

Analyse[modifier | modifier le code]

Atteints du sida, Eduardo, Joep et d’autres amis du narrateur ont pris leurs quartiers d’hiver et ne reviendront pas dans le bar du Vagabond.

« ce mal que nous avions décidé ensemble d’appeler- pour lui donner une teinte de vêpres et de printemps froid- le mal mauve »

La neige qui tombe sur Paris évoque la mort, les flocons étant décrits comme les âmes des amis perdus.

« ces âmes fondues qui, balancées par le vent, ne savaient si elles allaient rejoindre le ciel ou s’incliner vers la terre »

Au fil du récit, l’auteur se rappelle son enfance algérienne, chaleur, corps solaires, en opposition au froid qui peu à peu enveloppe le bar. Métaphore de la maladie détruisant la communauté homosexuelle mais aussi réflexion sur l’existence, sur le travail de l’artiste, le récit s’achève sur les notions de souvenirs et de deuil.

« ils viendront me souffler leur désir de ne pas être oubliés, de compter encore un peu. »

Éditions[modifier | modifier le code]