Les Premiers Hommes dans la Lune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Premiers Hommes dans la Lune
Image illustrative de l’article Les Premiers Hommes dans la Lune
Couverture de l'édition originale anglaise de 1901

Auteur H. G. Wells
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre The First Men in the Moon
Éditeur George Newnes
Lieu de parution Londres
Date de parution 1901
Version française
Type de média Livre papier

Les Premiers Hommes dans la Lune (The First Men in the Moon) est un roman de science-fiction de H. G. Wells, publié en 1901 (Royaume-Uni) chez George Newnes.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Le roman raconte l’histoire d’un voyage vers la Lune entrepris par les deux protagonistes : un narrateur homme d’affaires, M. Bedford ; et un scientifique excentrique, M. Cavor. Cavor met au point la cavorite, un métal révolutionnaire qui crée l'apesanteur, avec lequel il construit un astronef. Bedford et Cavor découvrent que la Lune est habitée par une civilisation extraterrestre sophistiquée de créatures ressemblant à des insectes qu’ils appellent les Sélénites. L’inspiration semble provenir du célèbre livre de 1870 de Jules Verne De la Terre à la Lune, et de l’opéra de Jacques Offenbach de 1875. Dans cet opéra, le mot « sélénites » est utilisé pour la première fois pour qualifier les habitants de la lune.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

La cavorite et son inventeur font l'objet d'allusions et de reprises dans plusieurs œuvres de fiction postérieures. Ils apparaissent notamment dans le premier tome de la bande dessinée La Ligue des gentlemen extraordinaires (1999) d'Alan Moore[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jess Nevins (préf. Alan Moore), Heroes and Monsters : The Unofficial Companion to The League of Extraordinary Gentlemen, vol. I, Austin (Texas), MonkeyBrain, , 240 p. (ISBN 1-932265-04-X), p. 60.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frank McConnell, The Science Fiction of H.G. Wells, New York / Oxford, Oxford University Press, coll. « Science-fiction Writers Series », , IX-235 p. (ISBN 0-19-502811-2, présentation en ligne).
  • (en) Steven McLean, The Early Fiction of H.G. Wells : Fantasies of Science, Basingstoke, Palgrave Macmillan, , 242 p. (ISBN 978-0-230-53562-6, présentation en ligne), [présentation en ligne].
  • (en) John Milstead, « Bedford Vindicated : A Response to Carlo Pagetti on The First Men in the Moon », Science Fiction Studies, Greencastle (Indiana), SF-TH Inc, vol. 9, no 1,‎ , p. 103-105 (JSTOR 4239467).
  • (en) Graham J. Murphy, « Archivization and the Archive-as-Utopia in H.G. Wells's The First Men in the Moon and “The Empire of the Ants” », Science Fiction Studies, Greencastle (Indiana), SF-TH Inc, vol. 42, no 1,‎ , p. 1-19 (DOI 10.5621/sciefictstud.42.1.0001).
  • (en) Carlo Pagetti et Marie-Christine Hubert, « The First Men in the Moon : H.G. Wells and the Fictional Strategy of His « Scientific Romances » » [« Les Premiers Hommes dans la Lune : H.G. Wells et la stratégie narrative du roman scientifique »], Science Fiction Studies, Greencastle (Indiana), SF-TH Inc, vol. 7, no 2,‎ , p. 124-134 (JSTOR 4239324).
  • (en) Anne Stiles, « Literature in « Mind » : H. G. Wells and the Evolution of the Mad Scientist », Journal of the History of Ideas, University of Pennsylvania Press, vol. 70, no 2,‎ , p. 317-339 (JSTOR 40208106).