Les Petits Enfants du siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Petits Enfants du siècle est un roman français de Christiane Rochefort paru chez Grasset en 1961.

Résumé[modifier | modifier le code]

La narratrice, Josyane, est l'aînée d'une famille nombreuse issue du monde ouvrier. Le livre se déroule dans les années suivant la Seconde Guerre mondiale, principalement dans une cité de Bagnolet. Il est écrit à la première personne. Elle raconte son enfance et son adolescence, jusqu'à l'âge adulte. Sa mère met au monde de nouveaux enfants de manière régulière, dix en tout. Avec chaque enfant arrivent de nouvelles allocations, permettant d'acheter de nouveaux appareils électroménagers, comme cela est le cas pour les autres familles nombreuses de la Cité (menant Josyane à ironiser, quand plusieurs garçons d'une même famille meurent pendant la guerre d'Algérie, qu'on pourrait remplacer leur prénom par "Frigidaire" et "Micro-onde"). Une fois ses corvées finies, elle s'installe à table pour faire ses devoirs, ce qu'elle aime tant. Josyane cherche "autre chose," s'émerveille des nouvelles tours blanches, élargissant son horizon. Alors qu'elle n'a que 11 ans, Guido, un ouvrier italien de 39 ans, a un rapport sexuel avec elle[1]. Il disparaît peu de temps après[2].

Plus tard, elle se sert de sa sexualité pour obtenir des faveurs, comme utiliser les scooters de ses partenaires[1]. Elle fait le tour des nouvelles cités (Sarcelles par exemple), à la recherche de Guido. Elle finit par rencontrer Philippe, ouvrier, qui la fait tomber enceinte, emménager dans un nouvel appartement, reproduisant la vie de ses parents. Une destinée contrastée par celle de son petit frère Nicolas, lui aussi adepte des devoirs à la maison, partant faire des études d'ingéniérie.

Notes et références[modifier | modifier le code]