Les Petits Champions (série de films)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Petits Champions
Titre québécois Jeu de puissance
Titre original The Mighty Ducks
Auteur d'origine Steven Brill
Nombre de films 3
Premier opus Les Petits Champions (1992)
Dernier opus Les Petits Champions 3 (1996)
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Avnet–Kerner Productions
Touchwood Pacific Partners
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique, sport
Thème(s) hockey sur glace

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Petits Champions ou Jeu de puissance au Québec (The Mighty Ducks) est une série de films américains centrés sur le hockey sur glace et produits par Walt Disney Pictures.

Le succès des films est tel qu'une franchise sera par la suite développée, avec de nombreux produits dérivés, des séries télévisées et même la création d'une véritable franchise professionnelle de hockey sur glace en 1993 : les Mighty Ducks d'Anaheim (plus tard renommés Ducks d'Anaheim).

Films[modifier | modifier le code]

Les Petits Champions (1992)

Gordon Bombay est un avocat à succès de Minneapolis, toujours prêt à tout pour gagner. Arrêté pour conduite en état d'ivresse, il est condamné à des travaux d'intérêt général : devenir entraîneur de hockey sur glace, sport qu'il déteste par-dessus tout depuis un certain match décisif perdu en 1973 quand il était enfant. Gordon est très réticent mais doit se plier aux volontés du patron de son cabinet, M. Ducksworth. Il doit entraîner l'équipe du 5e district de la catégorie pee-wee (11–12 ans) de Minneapolis-Saint Paul. Cette équipe finit toujours dernière de sa division, chaque année. Ironie du sort, le premier match de Gordon est contre les Hawks, son ancienne équipe. L'équipe du 5e district subit une cinglante défaite 17-0. Pas du tout motivé au départ, Gordon va peu à peu gagner la confiance de ses joueurs. Il se lie principalement avec Charlie Conway, un jeune garçon qui vit seul avec sa mère, ce qui rappelle beaucoup de choses à Gordon. L'équipe du 5e district est ensuite rebaptisée « Ducks » (les « Canards ») en clin d’œil à M. Ducksworth, dont le cabinet a fourni tous les équipements. L'équipe améliore ses résultats et est en course pour accéder aux séries éliminatoires.

Les Petits Champions 2 (1994)

Un an après sa victoire avec les Ducks de Minneapolis-Saint Paul contre les Hawks, l'ancien avocat Gordon Bombay a rechaussé les patins et est devenu joueur des Waves de Minnehaha, en ligue mineure. Mais une blessure au genou l'empêche de jouer à nouveau. Il a alors l'opportunité d'entraîner l'équipe américaine junior pour les Goodwill Games de Los Angeles. Il décide donc de reformer les Ducks auxquels viennent s'ajouter des nouveaux des quatre coins du pays. Gordon est alors très sollicité par les médias et son sponsor Hendrix, quitte à délaisser ses propres joueurs. Il va falloir que toute l'équipe soit opérationnelle pour affronter la terrible équipe islandaise.

Les Petits Champions 3 (1996)

Après leur victoire aux Goodwill Games, les Ducks obtiennent une bourse d'études à l'académie Eden Hall. Mais les joueurs de l'équipe universitaire (qui est en tête du championnat) ne voient pas d'un très bon œil leur arrivée. En plus de cela, les Ducks doivent accepter un nouvel entraîneur, car Gordon Bombay est parti s'occuper de la ligue nationale junior. Leur nouvel entraîneur est Ted Orion, ancien joueur des North Stars du Minnesota (avant le départ de la franchise pour Dallas). Ted Orion est assez dur et il modifie tout : leurs postes et leurs rôles sur le terrain. Charlie Conway n'est plus capitaine et Goldberg n'est plus le gardien titulaire. Les Ducks n'existent désormais plus et portent désormais la tunique des Warriors. De plus, leur copain Adam Banks joue avec l'équipe universitaire. Tous ces grands changements affectent beaucoup l'équipe, surtout Charlie. Il trouve malgré tout refuge auprès du vieux Hans. La rivalité grandissante entre les juniors et l'équipe universitaire va atteindre son paroxysme lors d'un match amical, mais avec tant d'enjeux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Équipe Les Petits Champions
(1992)
Les Petits Champions 2
(1994)
Les Petits Champions 3
(1996)
Titre québécois Jeu de puissance Jeu de puissance 2 D3: Les Mighty Ducks
Titre original The Mighty Ducks D2: The Mighty Ducks D3: The Mighty Ducks
Réalisateurs Stephen Herek Sam Weisman Robert Lieberman
Scénaristes Steven Brill
Jim Burnstein
Producteurs Jon Avnet
Jordan Kerner
Montage Larry Bock Eric A. Sears Colleen Halsey
John F. Link Patrick Lussier
Photographie Thomas Del Ruth Mark Irwin David Hennings
Musique David Newman J. A. C. Redford
Dates de sortie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Dates de sortie
Drapeau de la France France
Durée 104 minutes 106 minutes 104 minutes
Budget 10 000 000 $ NC NC
Genre comédie dramatique, sport
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Avnet/Kerner Productions
Touchwood Pacific Partners 1
Walt Disney Pictures
Avnet/Kerner Productions
Distribution
Drapeau des États-Unis États-Unis
Buena Vista Distribution Company

Distribution et personnages[modifier | modifier le code]

Personnages
Les Petits Champions Les Petits Champions 2 Les Petits Champions 3
Gordon Bombay Emilio Estevez
Brock Pierce (enfant, flashbacks)
Ted Orion Jeffrey Nordling
Charlie Conway Joshua Jackson
Guy Germaine Garette Ratliff Henson
Connie « Velvet Hammer » Moreau Marguerite Moreau
Fulton Reed Elden Henson
Lester Averman Matt Doherty
Greg Goldberg Shaun Weiss
Adam « Cake Eater » Banks Vincent Larusso
Terry Hall Jussie Smollett
Tommy Duncan Danny Tamberelli
Dave Karp Aaron Schwartz
Peter Mark J. D. Daniels
Jesse Hall Brandon Quintin Adams
Casey Conway Heidi Kling Heidi Kling
Hans Joss Ackland Joss Ackland
Julie « The Cat » Gaffney Colombe Jacobsen
Dwayne Robertson Ty O'Neal
Ken « Little Bash Brother » Wu Justin Wong
Dean Portman Aaron Lohr
Luis Mendoza Mike Vitar
Russell « Russ » Tyler Kenan Thompson
Paul Kariya, ici durant les séries éliminatoires de la saison 2002-2003 de la LNH, apparait dans le 3e film
Caméos

Chaque film contient plusieurs apparitions de joueurs de la National Hockey League :

Membres de l'équipe[modifier | modifier le code]

Dans les films, l'équipe des Ducks est composée de [1] :

Nom Ville d'origine Poste 1er film 2e film 3e film
00 Guy Germaine Saint Paul, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ✔️ ✔️
1 Terry Hall Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ❌ ❌
2 Tommy Duncan Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota D ✔️ ❌ ❌
4 Lester Averman Brooklyn Park, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ✔️ ✔️
5 Tammy Duncan Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ❌ ❌
6 Julie Gaffney Bangor, Drapeau du Maine Maine G ❌ ✔️ ✔️
7 Dwayne Robertson Austin, Drapeau du Texas Texas A ❌ ✔️ ✔️
9 Jesse Hall Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ✔️ ❌
11 Dave Karp Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota D ✔️ ❌ ❌
16 Ken Wu San Francisco, Drapeau de la Californie Californie A ❌ ✔️ ✔️
18 Connie Moreau Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ✔️ ✔️
21 Dean Portman Chicago, Drapeau de l'Illinois Illinois D ❌ ✔️ ✔️
22 Luis Mendoza Miami, Drapeau de la Floride Floride A ❌ ✔️ ✔️
24 Peter Mark Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota D ✔️ ❌ ❌
33 Greg Goldberg Philadelphie, Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie G / D ✔️ ✔️ ✔️
44 Fulton Reed Stillwater, Drapeau du Minnesota Minnesota D ✔️ ✔️ ✔️
56 Russ Tyler Los Angeles, Drapeau de la Californie Californie D ❌ ✔️ ✔️
96 Charlie Conway
(capitaine)
Minneapolis, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ✔️ ✔️
99 Adam Banks Edina, Drapeau du Minnesota Minnesota A ✔️ ✔️ ✔️

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Film Rotten Tomatoes Metacritic
Les Petits Champions 24% (30 critiques)[2] 46/100 (18 critiques)[3]
Les Petits Champions 2 20% (15 critiques)[4] NC
Les Petits Champions 3 20% (15 critiques)[5] NC

Les trois volets Les Petits Champions deviennent des films cutes[6],[7],[8]. D'autre part, plusieurs sportifs professionnels avouent être de grands fans de la saga : J. J. Watt ou encore Bryce Harper[9],[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

Film Recettes au box-office Entrées
Drapeau de la France France
Budget Ref.
Drapeau des États-Unis États-Unis / Drapeau du Canada Canada Alt=Image de la Terre Mondial
Les Petits Champions 50 752 337 $ NC 164 756 10 000 000 $ [11],[12]
Les Petits Champions 2 45 610 410 $ NC NC NC [13],[14]
Les Petits Champions 3 22 955 097 $ NC NC NC [15]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Série télévisée d'animation[modifier | modifier le code]

La série animée Mighty Ducks, ou Les Canards de l'exploit au Québec, est diffusée entre le et le sur le réseau ABC. En France, elle est diffusée à partir du sur TF1 dans l'émission Disney Club. Elle connait 26 épisodes de 25 minutes et est produite par les studios Disney.

Cette diffère des films puisque les joueurs sont des canards anthropomorphiques vivants sur une autre planète.

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Une série télévisée en prise de vues réelles inspirée des films est annoncée en janvier 2018 par ABC Studios, avec la participation du scénariste-producteur Steven Brill et du producteur Jordan Kerner[16]. En février 2018, il est révélé que la série sera diffusée sur la plateforme Disney+[17].

En novembre 2019, il est précisé que l'intrigue tournera autour d'un garçon de 13 ans voulant créer, avec l'aide de sa mère, une nouvelle équipe, en trouvant un entraineur et une patinoire. En février 2020, Emilio Estevez est confirmé pour reprendre son rôle de Gordon Bombay[18]. Le tournage débute en février 2020 et se déroule notamment à Vancouver[19]. La série est diffusée sur Disney+ dès mars 2021.

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Maillot des Mighty Ducks d'Anaheim arborant le célèbre logo

Le , Walt Disney Pictures sort le film The Mighty Ducks — en France, Les Petits Champions et au Québec, Jeu de puissance — et lance une nouvelle vague d'engouement pour le hockey sur glace chez les jeunes. Devant le succès du film, qui rapporte 51 millions de dollars, la Walt Disney Company décide de demander à la Ligue nationale de hockey l'octroi d'une franchise. Le 10 décembre, la LNH autorise Disney à développer une franchise[20],[21]. Il est décidé que cette équipe prendra ses quartiers à Anaheim, située dans la banlieue de Los Angeles et qui a également l'avantage d'abriter le Disneyland Resort, l'un des plus grands parcs d'attractions de la firme américaine. Les Mighty Ducks d'Anaheim sont les premiers locataires de l'Anaheim Arena, plus tard renommée Arrowhead Pond of Anaheim et actuellement connue sous le nom de Honda Center.

De plus, le hockey sur glace en Californie connaît un regain d'intérêt depuis 1988 et le transfert de Wayne Gretzky, souvent considéré comme le plus grand joueur de tous les temps[22], aux Kings de Los Angeles[23]. Cependant, beaucoup de puristes ont grincé des dents lorsqu'ils ont appris que cette nouvelle équipe serait nommée en fonction d'un film pour enfants, et considèrent que le maillot et le nom de la franchise sont ridicules[23],[24].

Une autre équipe affiliée, les Mighty Ducks de Cincinnati, existe de 1997 à 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « THE DUCKS » (consulté le )
  2. (en) « The Mighty Ducks (1992) », sur Rotten Tomatoes
  3. (en) « The Mighty Ducks Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  4. (en) « D2: The Mighty Ducks (1994) », sur Rotten Tomatoes
  5. (en) « D3: The Mighty Ducks (1996) », sur Rotten Tomatoes
  6. « 'Mighty Ducks' Reunion: Hockey Movie's Cast Re-Creates the Flying V, Guy Gets to Kiss Connie », sur The Hollywood Reporter
  7. https://time.com/mighty-ducks/
  8. https://www.thegamer.com/disney-mighty-ducks-facts-movie-cartoon/
  9. « Instagram post by JJ Watt • Jun 3, 2014 at 8:47pm UTC », sur Instagram (consulté le )
  10. « Instagram post by Bryce Harper • Dec 25, 2015 at 6:58pm UTC », sur Instagram (consulté le )
  11. (en) « The Mighty Ducks », sur Box Office Mojo (consulté le )
  12. « Les Petits Champions », sur JP's Box-office (consulté le )
  13. (en) « D2: The Mighty Ducks », sur Box Office Mojo (consulté le )
  14. « Les Petits Champions 2 », sur JP's Box-office (consulté le )
  15. (en) « D2: The Mighty Ducks », sur Box Office Mojo (consulté le )
  16. Lesley Goldberg, « 'Mighty Ducks' TV Series in the Works (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le )
  17. (en) « Disney Planning Another 'Muppets' Reboot for Its Streaming Service (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter
  18. https://www.theilluminerdi.com/2020/01/28/emilio-estevez-mighty-ducks/
  19. https://discussingfilm.net/2019/11/06/the-mighty-ducks-reboot-series-in-development-at-disney-exclusive/
  20. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades », (consulté le ), p. 4
  21. (en) Major Annoucements
  22. (en) Biographie de Wayne Gretzky
  23. a et b (en) Histoire des Ducks d'Anaheim
  24. (en) Histoire des Ducks

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]