Les Petits Champions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Petits Champions
Titre québécois Jeu de puissance
Titre original The Mighty Ducks
Réalisation Stephen Herek
Scénario Steven Brill
Musique David Newman
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Touchwood Pacific Partners 1
Avnet/Kerner Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique
Durée 100 minutes
Sortie 1992

Série Les Petits Champions

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Petits Champions ou Jeu de puissance au Québec (The Mighty Ducks) est un film américain réalisé par Stephen Herek, sorti en 1992.

Il est le premier volet d'une série de films sur l'équipe de hockey sur glace des Mighty Ducks produits par Walt Disney Pictures.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Gordon Bombay est un avocat à succès de Minneapolis, toujours prêt à tout pour gagner. Arrêté pour conduite en état d'ivresse, il est condamné à des travaux d'intérêt général : devenir entraîneur de hockey sur glace, sport qu'il déteste par-dessus tout depuis un certain match décisif perdu en 1973 quand il était enfant. Gordon est très réticent mais doit se plier aux volontés du patron de son cabinet, M. Ducksworth. Il doit entraîner l'équipe du 5e district de la catégorie pee-wee (11-12 ans) de Minneapolis-Saint Paul. Cette équipe finit toujours dernière de sa division, chaque année. Ironie du sort, le premier match de Gordon est contre les Hawks, son ancienne équipe. L'équipe du 5e district subit une cinglante défaite 17-0. Pas du tout motivé au départ, Gordon va peu à peu gagner la confiance de ses joueurs. Il se lie principalement avec Charlie Conway, un jeune garçon qui vit seul avec sa mère, ce qui rappelle beaucoup de choses à Gordon. L'équipe du 5e district est ensuite rebaptisée « Ducks » (les « Canards ») en clin d’œil à M. Ducksworth, dont le cabinet a fourni tous les équipements. L'équipe améliore ses résultats et est en course pour accéder aux séries éliminatoires.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette fiche technique est établie à partir d'IMDb[1]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Scénariste du film, Steven Brill voulait initialement tenir le rôle de l'entraineur Gordon Bombay. Le studio préfère cependant un acteur plus connus. Le rôle est donc proposé à Charlie Sheen, qui le refuse. C'est finalement son frère Emilio Estevez qui l'incarne. Tom Cruise, Tom Hanks ou encore Michael J. Fox avaient un temps été envisagés, tout comme Bill Murray finalement jugé trop vieux[2].

Jake Gyllenhaal a auditionné pour le rôle de Charlie Conway, mais ses parents ne sont pas d'accord pour qu'il y participe. Le rôle reviendra finalement à Joshua Jackson. Leonardo DiCaprio a également auditionné pour ce rôle. Juliette Lewis a quant à elle auditionné pour incarner Connie, finalement obtenu par Marguerite Moreau[2].

On peut voir des apparitions de joueurs professionnels des North Stars du Minnesota, Mike Modano et Basil McRae.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu de janvier à avril 1992. Il se déroule dans le Minnesota, principalement dans les « villes jumelles » Minneapolis-Saint Paul, mais également dans d'autres villes de l'État (South Bloomington, New Hope, Coon Rapids)[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'IMDb[1]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Aux Young Artist Awards 1990, l'ensemble des jeunes acteurs sont nommés dans la catégorie meilleure distribution d'un film, Marguerite Moreau est quant à elle nommée dans la catégorie de la meilleure jeune actrice dans un second rôle[4].

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

Postérité et produits dérivés[modifier | modifier le code]

La licence LNH[modifier | modifier le code]

La sortie du film lance une nouvelle vague d'engouement pour le hockey sur glace chez les jeunes. Devant le succès du film, qui rapporte 51 millions de dollars, la Walt Disney Company décide de demander à la Ligue nationale de hockey l'octroi d'une franchise. Le 10 décembre, la LNH autorise Disney à développer une franchise[5],[6]. Il est décidé que cette équipe prendra ses quartiers à Anaheim, située dans la banlieue de Los Angeles et qui a également l'avantage d'abriter le Disneyland Resort, l'un des plus grands parcs d'attractions de la firme américaine. Les Mighty Ducks d'Anaheim sont les premiers locataires de l'Anaheim Arena, plus tard renommée Arrowhead Pond of Anaheim et actuellement connue sous le nom de Honda Center.

De plus, le hockey sur glace en Californie connaît un regain d'intérêt depuis 1988 et le transfert de Wayne Gretzky, souvent considéré comme le plus grand joueur de tous les temps[7], aux Kings de Los Angeles[8]. Cependant, beaucoup de puristes ont grincé des dents lorsqu'ils ont appris que cette nouvelle équipe serait nommée en fonction d'un film pour enfants, et considèrent que le maillot et le nom de la franchise sont ridicules[8],[9].

L'équipe devient finalement les Ducks d'Anaheim à partir de la saison 2006-2007 et change entièrement de maillot et de logo.

Série de films et série d'animation[modifier | modifier le code]

Adaptation en série[modifier | modifier le code]

Début 2020, une série en prise de vues réelles de 10 épisodes est commandée par Disney pour la plateforme Disney+. Lauren Graham devrait y jouer le rôle principale et le co-diriger. Emilio Estevez devait également y apparaitre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]