Les Perdrix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Perdrix, ou Dit des perdrix, est un fabliau anonyme du XIIIe siècle, qui met en scène des personnages stéréotypés : la femme, le vilain et le prêtre.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un paysan a trouvé par hasard deux perdrix près de sa ferme. Tout content, il demande à sa femme de les faire cuire pendant qu'il va inviter le curé. Mais ces deux derniers tardent et les perdrix sont prêtes. La femme, très gourmande, n'arrive pas à s'empêcher d'en manger une, puis la seconde. De retour, le mari se fâche contre sa femme qui pensait lui faire croire que les perdrix avaient été dérobées par deux chats. Elle imagine donc un nouveau mensonge. Alors que le vilain est en train d'aiguiser son couteau dehors, elle affirme au prêtre qui s'apprêtait à l'embrasser que son mari jaloux veut lui "couper les couilles". Elle appelle ensuite son mari en lui faisant croire que le curé part en courant avec ses perdrix. Le mari rentre bredouille et le fabliau s'achève sur une morale : expliquant que la femme est faite pour tromper et qu'avec elle "la vérité devient mensonge et le mensonge devient vérité". L’expression qui est répétitive est "prendre ses jambes à son cou", qui vient du Moyen-Âge et qui sert à faire rire les gens à l'époque.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce fabliau comprend un cas intéressant de quiproquo orchestré par la femme. Il illustre bien une thématique récurrente dans les fabliaux : la victoire d'un être faible sur un être fort grâce à la ruse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fabliaux du Moyen âge, traduction par Jean Dufournet, Flammarion, 1998, p. 141-150
Texte en ancien français et traduction en français moderne en regard
  • Paul Imbs, Trois fabliaux du moyen âge : le dit des perdrix ; le lai de l'oiselet ; les trois aveugles de Compiègne, Les bibliophiles de l'Est, 1956
  • Fabliaux du Moyen âge, illustrations de Rémi Saillard ; récits traduits et adaptés par Pierre-Marie Beaude ; carnet de lecture par Évelyne Dalet, Gallimard jeunesse, 2011

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]