Les Paumés du petit matin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Paumés du petit matin

Album de Jacques Brel
Sortie 1962
Genre Chanson française
Format 33 tours 25 cm
Label Philips

Albums de Jacques Brel

Les Paumés du petit matin est un 33 tours 25cm, sorti sans titre à l'origine en 1962, de Jacques Brel. Ce disque est la dernière parution originale de Jacques Brel édité par Philips.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lorsque la maison de disques Philips sort Les paumés du petit matin, qu'elle présente comme son sixième album, Jacques Brel a déjà signé avec la firme Barclay, ce que dénonce Philips qui menace d'un procès et Eddie Barclay et Jacques Brel...

Dans le même temps, Philips a intégré dans ses rangs (en juillet 1961), la jeune vedette Johnny Hallyday (en rupture avec Vogue, un conflit qui trouve sa conclusion judiciaire, en sa faveur, en 1968[1]...). Mais Hallyday a aussi signé avec Barclay (Jacques Brel lui-même a servi de médiateur) et souhaite se rétracter[Note 1]...

Barclay ne l'entend pas ainsi et fort d'un contrat dûment signé, fait savoir qu'il en appellera à la justice si nécessaire...

Finalement, un accord est trouvé entre les deux maisons de disques : Philips laisse partir Jacques Brel et Barclay renonce à ses prérogatives sur Johnny Hallyday[2],[3]. Une décision qui entraine la démission de Jacques Canetti (autant mécontent du départ de Brel que de l'arrivée d'Hallyday), qui quitte Philips. Voulant exercer désormais pour son compte sa fonction de directeur artistique, il fonde les Disques Canetti[4].

Le 33 tours 25cm reprend en fait de sixième album, six titres enregistrés en public, créé par Jacques Brel à l'Olympia de Paris en 1961 et précédemment diffusés sur le disque Olympia 1961, auquel sont joints deux enregistrements studios déjà diffusés en super 45 tours en 1958 : L'aventure et Voir[5].

Les versions studios des six chansons sont enregistrées chez Barclay et paraissent en 1962 sur le disque Les Bourgeois, qui s'impose finalement comme le véritable sixième album de l'artiste[6].

Autour du disques[modifier | modifier le code]

Discographie et références originales :

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Textes et musiques : Jacques Brel, sauf indications complémentaires et/ou contraires.

Face A
No TitreCompositeur(s) Durée
1. Les BourgeoisJean Corti
2. Les Paumés du petit matinJacques Brel, François Rauber
3. La StatueJacques Brel, François Rauber
4. L'Aventure
Face B
No TitreCompositeur(s) Durée
1. MadeleineJacques Brel, Gérard Jouannest, Jean Corti
2. Les BichesJacques Brel, Gérard Jouannest
3. Zangra
4. Voir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Johnny Hallyday, citation : « Un jour, Barclay m'a dit, "J'ai trouvé ce qu'il te faut. Je vais te former un orchestre avec des musiciens qui auront les cheveux verts, rouges et tout cela." Je me suis dit, si c'est ainsi qu'il voit le rock'n'roll, je préfère signer chez Philips. » / Source : Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, page 36.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, page 36, citation : « [...], il [Johnny Hallyday] a finalement signé pour Philips [...]. Le 24 janvier 1963, un tribunal déclare non valide le contrat Vogue [...]. L'affaire traînera encore cinq années. »
  2. Eddy Przybylski, Jacques Brel : La valse à mille rêves, , 782 p. (ISBN 978-2-8098-1113-1, lire en ligne), p. 216.
  3. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, page 36, citation Éddie Barclay : « Quand Johnny a voulu quitter Vogue, j'ai signé avec lui. Son tuteur, Lee, avait signé avec Philips, il y a eu une bagarre. Pour régler le problème, Philips a gardé Johnny et m'a donné Brel en échange. »
  4. http://www.rfi.fr/fr/emission/20121013-3-productions-jacques-canetti-le-premier-label-francais-independant / consulté le 8 mai 2020.
  5. http://www.encyclopedisque.fr/disque/3170.html / consulté le 8 mai 2020.
  6. http://www.encyclopedisque.fr/disque/59561.html / consulté le 8 mai 2020.
  7. http://www.encyclopedisque.fr/disque/58963.html / consulté le 8 mai 2020.