Les Pèlerins de Rayne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la fantasy
Cet article est une ébauche concernant la fantasy.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les Pèlerins de Rayne
Auteur D.J. MacHale
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Fantasy
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Pilgrims of Rayne
Éditeur Simon & Schuster
Lieu de parution New York
Date de parution
ISBN original 1-4169-1416-1
Version française
Traducteur Thomas Bauduret
Éditeur Le Rocher
Collection Jeunesse
Lieu de parution Monaco
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 501
ISBN 978-2268065441
Série Bobby Pendragon
Chronologie
Précédent Les Jeux de Quillan L'Avènement du corbeau Suivant

Les Pèlerins de Rayne (titre original : The Pilgrims of Rayne) est le huitième tome de la série à succès Bobby Pendragon écrite par D.J. MacHale.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe sur Ibara.

Bobby Pendragon arrive sur une ile paradisiaque où rien n'a l'air de déranger la population. Cependant, sa sortie du flume vire à la catastrophe. Il est blessé et s'évanouit. Amené au village Rayne par des pêcheurs, il est soigné par une infirmière Telleo. Il se remet vite et découvre le problème d'Ibara. C'est un étranger, et il encourt la peine de mort.

Près d'une semaine après son arrivée, la mort montre déjà le bout de son nez. Le problème c'est que ce sont ses alliés qui veulent le tuer avant même qu'il ait eu le temps de sortir le pied de l'infirmerie.

Il apprend que c'est un tribunal qui dirige l'ile d'une main de fer, empêchant tous les contacts avec l'extérieur. Bobby rejoint les jakill. C'est un petit groupe d'enfants qui est mené par le nouveau voyageur Siry. Ce groupe veut découvrir ce que cache le tribunal aux habitants. Et pour cela, ils sont prêts à voler un bateau.

Bobby va-t-il aider les mouvements de rébellion au risque de perturber le territoire ou vaut-il mieux qu'il les empêche pour préserver ce monde ?