Les Opportunistes (film, 2014)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Opportunistes
Titre original Il capitale umano
Réalisation Paolo Virzì
Scénario Paolo Virzì
Francesco Bruni
Francesco Piccolo
Acteurs principaux
Sociétés de production Rai Cinema, Motorino Amaranto, Indiana Production
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Genre Film dramatique
Durée 109 minutes (h 49)
Sortie 2014


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Opportunistes (Il capitale umano, littéralement, « Le Capital humain ») est un film dramatique franco-italien réalisé par Paolo Virzì, sorti en 2014.

Le film est une adaptation du roman Human Capital de Stephen Amidon (en).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film débute de nuit sur une route provinciale de la Brianza (Lombardie) à la veille de Noël : un cycliste est renversé par un 4x4. Les mois qui précèdent cet accident sont alors racontés de trois points de vue différents. Chacun éclairant un peu plus les circonstances du drame. Chaque point de vue fait l'objet d'un chapitre et se focalise sur un personnage particulier :

  • Chapitre I : Dino. Dino Ossola est agent immobilier, son épouse Roberta, psychologue. Appartenant à la classe moyenne, Dino est prêt à tout pour s'élever socialement. Sa fille, Serena, est inscrite dans un lycée très huppé. Elle fréquente Massimiliano Bernaschi, fils d'un grand homme d'affaires. Dino essaye de se rapprocher de la famille Bernaschi, jusqu'à mettre toute sa fortune, et même plus, dans un placement à risque initié par Giovanni Bernaschi.
  • Chapitre II : Carla. Carla Bernaschi est l'épouse de Giovanni Bernaschi. Femme au foyer vivant dans le luxe, elle passe ses journées entre sa piscine privée et les boutiques de luxe. Lorsqu'elle se met en tête de sauver un théâtre promis à la destruction, elle se rend compte de son inutilité et de son impuissance. Elle prend de plus en plus conscience de n'être rien pour son mari, trop occupé dans ses affaires.
  • Chapitre III : Serena. Serena Ossola, fille de Dino fréquente un lycée huppé ne correspondant pas à sa classe sociale. Officiellement en couple avec Massimilano Bernaschi, elle fréquente en fait le jeune Luca Ambrosini, élevé par son oncle dans un quartier pauvre, considéré comme délinquant et obligé d'être suivi par un psychologue.
  • Chapitre IV : Le capital humain. Alors que les soupçons sur le coupable de l'accident semblent se confirmer, tout bascule. Par inadvertance, Dino Ossola apprend le nom du coupable, et en profite pour faire chanter la famille Bernaschi. La découverte du coupable provoque un geste tragique de Luca Ambrosini.

Plusieurs mois plus tard, à la suite de la crise financière, les Bernaschi se sont enrichis, Carla reste cependant insatisfaite. Les Ossola ont retrouvé la tranquillité. Seul Luca Ambrosini se trouve en mauvaise posture. Le film se termine par l'annonce du versement de 218 976,00  des Bernaschi (propriétaires du véhicule incriminé) à la famille du cycliste, somme correspondante au « capital humain » (titre du film en langue originale et également du livre dont est issu le scénario) calculé par les assurances sur la base de l'espérance de vie, du revenu potentiel, du nombre et de la qualité des relations affectives du défunt.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1]

Critiques[modifier | modifier le code]

Le film a suscité la polémique, car les gens du lieu de tournage (Brianza) reprochent au réalisateur d'avoir décrit un cadre erroné de la réalité des gens résidents.[réf. nécessaire]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

  • AFI Fest 2014 : sélection « World Cinema »
  • Sélectionné pour représenter l'Italie aux Oscars[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  2. (it) « Nastri d'argento », sur Repubblica.it
  3. « Information », sur Repubblica.it (consulté le 24 septembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]