Les Noces barbares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Noces barbares (film).
Les Noces barbares
Auteur Yann Queffélec
Genre roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur éditions Gallimard
Collection Blanche
Date de parution
Nombre de pages 308
ISBN 2070702324

Les Noces barbares est un roman de Yann Queffélec paru le aux éditions Gallimard et ayant reçu le Prix Goncourt la même année. Il a été adapté au cinéma par Marion Hänsel en 1987 dans le film homonyme.

Historique[modifier | modifier le code]

Le roman reçoit le prix Goncourt en novembre 1985 au sixième tour de scrutin par six voix contre quatre voix à Naissance d'une passion de Michel Braudeau[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Fille de boulangers du village de Peilhac, Nicole Blanchard a 13 ans lorsqu'elle tombe enceinte, violée par un jeune soldat américain, Will, dont elle était tombée amoureuse. Son enfant se nomme Ludo. Celui-ci vit les sept premières années de sa vie chez ses grands-parents, caché dans un grenier. Durant cette période, il est totalement délaissé, ne mange que très peu et reste seul, sans aucune pitié de sa mère ou des parents de celle-ci.

Nicole se marie ensuite avec Michel Bossard (Micho). Malgré la protection de Micho envers Ludo et de son fils Gustave (Tatav), sa mère réussit à le placer dans une institution pour débiles légers tenue par Melle Rakoff, en Gironde. Ludo y reste presque un an, mais ne voyant pas sa mère lui rendre visite, il plonge dans une profonde tristesse et décide de s'échapper non sans avoir déclenché un incendie dans le centre. Il part loin, perdu, il trouve refuge dans un vieux navire abandonné au bord de la mer. Il devient ami avec le "propriétaire" de l'épave sur laquelle Ludo voit alors que ce vieil homme vit dans une caravane non loin de la mer... il autorise donc Ludo à habiter sur son ancien bateau. Ludo écrit des lettres à sa mère.

Un jour, Nicole vient voir son fils et fait mine de s'excuser pour tout. Elle est en réalité envoyée par la directrice de l'institut, qui ne veut qu'une chose, le faire enfermer. Mais Ludo, bouleversé, se laisse entraîner par son émotion et tue sa mère. Son seul désir était de retrouver sa mère, il se laisse emporter par la mer avec elle.

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du côté de chez Drouant : Le Goncourt de 1979 à 2002 émission de Pierre Assouline sur France Culture le 24 août 2013.
Précédé par Les Noces barbares Suivi par
L'Amant de Marguerite Duras
Prix Goncourt
1985
Valet de nuit de Michel Host