Les Mystères d'Angkor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Mystères d'Angkor (titre allemand : Herrin der Welt - Teil I - Teil II, titre italien : Il mistero dei tre continenti) est un film franco-italo-allemand réalisé par William Dieterle, en deux parties, sorti en 1960.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le physicien suédois Johanson, directeur de l'Institut de Physique Nucléaire, vient de découvrir le moyen d'exploiter l'énergie de la fusion de noyaux atomiques, découverte de portée révolutionnaire. Aussi les services secrets suédois chargent-il un de leurs agents, Peter Lundström, de protéger l'inventeur d'une tentative d'enlèvement. Lundström, toujours sur les talons du Pr. Johanson, fait connaissance avec sa fille Karin, une jeune femme blonde très séduisante qui assiste son père dans ses recherches. Une ultime expérience aboutit à une explosion dévastatrice qui envoie Johanson, blessé, à l'hôpital, et révèle aussi au monde la puissance du procédé de fusion ; une bande de trafiquants internationaux cherche désormais par tous les moyens à s'emparer de cette découverte.

Karin, qui a repris les travaux de son père, tombe bientôt dans les filets de l'organisation internationale mystérieuse ; quant à son père, il se met à l'abri dans un monastère du fin fond du Cambodge pour échapper à cette bande et terminer sa convalescence. Mais les malfaiteurs sont parvenus à s'emparer des plans du réacteur et Karin se met en tête de faire échouer leurs projets avec l'aide de Lundström. Cette quête emmène le couple tout autour du globe, jusqu'à ce qu'ils démasquent le cerveau du complot : une certaine Madame Latour, dont les sbires viennent finalement de localiser la retraite du Dr. Johanson...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]