Les Mohicans de Paris (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Les Mohicans de Paris (série télévisée).

Les Mohicans de Paris
Auteur Alexandre Dumas
Pays France
Genre Roman historique
Éditeur Alexandre Cadot
Lieu de parution Paris
Date de parution 1854-1859

Les Mohicans de Paris est un roman publié de 1854 à 1859 par Alexandre Dumas.

Ce roman a paru en feuilleton, de 1854 à 1859, dans le journal fondé par Dumas lui-même, successivement appelé Le Mousquetaire et Le Monte-Cristo[1]. Le titre du roman, qui est le plus long d’Alexandre Dumas, se situe durant la Seconde Restauration et la Monarchie de Juillet, entre 1827 et 1830, et renvoie aux Mystères de Paris d’Eugène Sue et au Dernier des Mohicans de Fenimore Cooper[1].

Comme le Rodolphe des Mystères de Paris, le héros, Salvator, de son vrai nom Conrad de Valgeneuse, est un prince déguisé en homme du peuple[1]. Salvator, qui a été privé de son titre et de son héritage par des parents malhonnêtes, s’est fait commissionnaire dans la Rue aux Fers, et fréquente le petit peuple de Paris, dont Barthélémy Lelong, dit Jean Taureau, équivalent du Chourineur de Sue[1]. Fleur-de-Marie s’appelle ici Fragola, et la Chouette, la Brocante[1].

Chef d’une loge républicaine qui complote contre Charles X, Salvator, le héros des Mohicans de Paris, est inspiré de Dumas lui-même, qui a séjourné en Italie de 1860 à 1864 et soutenu activement la Charbonnerie[2] ; ce républicain ardent, Dumas a pris part activement à la Révolution de 1830[3]. Comme lui, son héros va jouer un rôle capital dans la Révolution de 1830 qui mettra fin au règne de Charles X[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Dominique Jullien, Les Amoureux de Schéhérazade : variations modernes sur les Mille et une nuits, Genève, Droz, 2009, 219 p., (ISBN 978-2-60001-253-9), p. 59.
  2. Vittorio Frigerio, Les Fils de Monte-Cristo : idéologie du héros de roman populaire, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 2002, 358 p., (ISBN 978-2-84287-250-2), p. 18-19.
  3. Claude Schopp, Alexandre Dumas, Paris, Mazarine, 1985, 558 p., (ISBN 978-2-86374-204-4), p. 176.

Sources[modifier | modifier le code]