Les Mercenaires du Rio Grande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Mercenaires du Rio Grande
Titre original Der Schatz der Azteken
Réalisation Robert Siodmak
Scénario Georg Marischka
Ladislas Fodor
Robert A. Stemmle
Acteurs principaux
Sociétés de production CCC-Film
Franco London Films
Serena Film
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film d'aventure
Durée 101 minutes
Sortie 1965

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Mercenaires du Rio Grande[1] (titre original : Der Schatz der Azteken, Le Trésor des Aztèques) est un film franco-italo-allemand réalisé par Robert Siodmak sorti en 1965.

La suite du film est Die Pyramide des Sonnengottes (La Pyramide du dieu Soleil). En France, ces deux adaptations d'œuvres de Karl May forment une compilation[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mexique, 1864. L'empereur français Napoléon III impose l'archiduc Maximilien d'Autriche contre la volonté du peuple. Chargé par le président américain Abraham Lincoln de transmettre un message secret, le médecin allemand Karl Sternau est à la recherche de Benito Juárez. Sur son chemin, il croise le vendeur de coucous Andreas Hasenpfeffer qui l'aide dans la région en conflit entre l'autoproclamé capitaine Verdoja et le lieutenant Potoca. Ils rencontrent aussi un vieil ami de Sternau, Frank Wilson, surnommé "Flèche-de-Tonnerre", et l'aident à libérer deux jeunes femmes qui voyageaient seules des mains des Chichimèques. L'une d'elles est la princesse aztèque Karja.

Sternau entre en contact avec Benito Juárez par le comte Don Fernando de Rodriganda y Sevilla qui veut lui fournir les fonds nécessaires pour combattre les Français. Son fils, le jeune comte Don Alfonso, qui est devenu l'esclave de la fougueuse Josefa en raison de dettes substantielles de jeu, trompe son père qui est mortellement blessé dans un duel avec le créancier de Don Alfonso. Dans son dernier souffle, il déshérite son fils et nomme Sternau comme exécuteur testamentaire, ce que n'accepte pas la calculatrice Josefa. Elle demande à Alfonso, devenu amoureux de la princesse Karja, de retrouver le trésor caché des Aztèques, gardé par Flathouani, le grand-père de Karja.

Le capitaine Verdoja rentre dans l'hacienda du comte Rodriganda et s'en prend à sa fille, mais il doit partir devant la venue de l'armée de Benito Juárez. Le comte jure de se venger devant Juárez et Sternau. Le médecin est arrêté au cours d'une mission de reconnaissance par les soldats français et sommairement condamné par le maréchal Bazaine à vingt ans d'emprisonnement sur l'île du Diable. Grâce à Hasenpfeffer et Flèche-de-Tonnerre, Sternau parvient à s'échapper, cependant il est suivi par Verdoja déchu de sa charge. Verdoja provoque Sternau en duel et l'emporte. Sternau chute de la falaise et reste allongé inconscient. Une porte secrète s'ouvre entre les roches et Flathouani apparaît. Il croit que Sternau a découvert l'entrée du trésor. Il veut le tuer, mais Karja l'en dissuade en lui disant qu'il lui a sauvé la vie.

À suivre...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]