Les Mauvais Rêves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la bande dessinée
Cet article est une ébauche concernant la bande dessinée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les Mauvais Rêves
1er album de la série 'Valérian'
Scénario Pierre Christin
Dessin Jean-Claude Mézières
Couleurs Évelyne Tranlé
Albums de la série 'Valérian'
La Cité des eaux mouvantes Suivant

Les Mauvais Rêves est la première aventure de la série de bande dessinée Valérian et Laureline créée par Pierre Christin, scénariste, Jean-Claude Mézières, dessinateur et Évelyne Tranlé, coloriste, parue dans le journal Pilote. Le titre original, lors de la publication hebdomadaire dans Pilote, du 9 vovembre 1967 (N° 420) au 15 février 1968 (N° 434), est Valérian contre les mauvais rêves. En 1986, l'histoire est publiée pour la première fois dans un album présentant d'autre part la version intégrale de La Cité des eaux mouvantes, telle qu'elle fut publiée dans le journal Pilote. Les Mauvais Rêves a été ensuite publié en mars 2000 en tant qu'album n°0 de la série intégrale des aventures de Valérian et Laureline.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Galaxity, la Terre du XXIVe siècle, est une société de loisirs : hormis les technocrates qui assurent les tâches vitales, et les agents spatio-temporels qui veillent à la sécurité de ce monde, chacun passe son temps à rêver en réalité virtuelle. Xombul, le chef du service des Rêves, sabote tout le système et s'enfuit dans le temps : son but est de remplacer Galaxity "décadente" par un empire néo-médiéval et guerrier, qui "régénérerait" la race humaine.

Valérian, envoyé à sa poursuite, se retrouve en l'An Mil, où Xombul convoite les secrets magiques de l'enchanteur Albéric. Au passage Laureline, jeune sauvageonne rusée, découvre l'identité de Valérian et le force gentiment à l'emmener à Galaxity, où elle devient elle aussi agent spatio-temporel.

C'est dans cet album que Laureline devient brièvement une licorne, comme elle le rappelle dans les Habitants du ciel.