Les Maîtres fous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Maîtres fous
Réalisation Jean Rouch
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre documentaire ethnographique
Durée 36 minutes
Sortie 1955

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Maîtres fous est un documentaire ethnographique français réalisé par Jean Rouch, sorti en 1955.

Le cinéaste québécois Pierre Falardeau réutilise des images de ce documentaire dans son propre film Le Temps des bouffons, en apposition à sa critique de la colonisation britannique au Québec.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le documentaire illustre les pratiques rituelles de la secte religieuse des Haukas (en), une secte originaire du Niger - telles que pratiquées par des immigrés pauvres d'Accra (Ghana). Ces rites consistent en l'incarnation par la transe des figures de la colonisation (le gouverneur, la femme du capitaine, le conducteur de locomotive, etc.) et s'organise autour d'une confession publique, de chorégraphies frénétiques et de sacrifices d'animaux (poules, chien).

Jean Rouch expliquera que « ce jeu violent n'est que le reflet de notre civilisation[1]. »

Le film fut interdit par l'administration française dans le territoire du Niger, puis également, par l'administration britannique, au Ghana et dans d'autres colonies britanniques.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Les Maîtres fous
  • Réalisation : Jean Rouch
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Format : 16 mm - couleur
  • Durée : 36 minutes
  • Date de sortie : France - 1955

Récompense[modifier | modifier le code]

  • Grand Prix de la Biennale internationale du cinéma de Venise - Film Ethnographique, Mostra, 1957

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Les Maîtres fous - Natalie Mildbrodt, University of KwaZulu-Natal, 1998

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. Loizos, P., Innovation in Ethnographic Film: From Innocence to Self-Consciousness, Chicago, University of Chicago Press, 1993.
  • P. Stoller, P., The Cinematic Griot: The Ethnography of Jean Rouch, Chicago, University of Chicago Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]