Les Labours d'hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Labours d'hiver est un roman de Didier Cornaille publié en 1996.

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1914 dans le Morvan, près de la mine de fluorine, Gaston Laniaud, galvacher (travaille des terres lointaines avec ses bœufs), a acheté ses terres et élève aussi des bœufs pour les autres. Il est mobilisé avec Edmond, fils ainé. Marie, 12 ans et Francis aident Julia qui en plus, travaille à la mine. En 1916, 40 puis 200 prisonniers allemands travaillent à la mine. Francis travaille en forêt. En 1917 Marie moissonne le seigle et laboure avec sa copine Anne. Francis est mobilisé. Roland, insoumis, affecté à la mine, les aide. Gaston meurt en 1918. Marie achète 2 bœufs en espérant le retour de ses frères. Ils reviennent, partent galvacher et Julia démissionne. En 1920 Roland repart dans son Nord natal et travaille avec une équipe de nettoyeurs de la guerre. Il retrouve les deux frères, repart avec eux et travaille à la ferme puis devient responsable des forêts des sucrières. Les Laniaud vendent leurs bœufs et les frères sont embauchés sur tracteurs dans le Nord. Marie achète 4 vaches, 1 taureau, 1 faucheuse, 1 faneuse et fait des veaux. Un oncle lui donne sa ferme en usufruit. Elle épouse Roland en 24, a Victor en 25 puis Bernadette. Roland perd son emploi. Julia meurt. Marie dit que la vie renait toujours des labours d'hiver.