Les Jardins d'Étretat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Jardins d'Étretat
Image illustrative de l’article Les Jardins d'Étretat
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Étretat
Superficie 1,5 ha
Histoire
Création 2016
Gestion
Lien Internet http://etretatgarden.fr

Les Jardins d'Etretat sont un jardin paysager situé à Étretat, créé en 2016 sur le site d'un jardin existant près de la Villa Roxelane (construite en 1905) sous la direction d'Alexander Grivko[1].


Historique[modifier | modifier le code]

La villa Roxelane

Inspirée par l’œuvre de l’impressionniste Claude Monet et sa passion pour le jardinage, la célèbre actrice française Madame Thébault décide de créer un jardin. En 1903, le premier arbre est planté. Le jardinier de la région, Auguste Lecanu, a aidé Madame Thébault à transformer son rêve en réalité. Claude Monet a défini l’esprit général de ce jardin qui a été conservé jusqu'à nos jours. Au sein des Jardins d'Étretat se trouve une ancienne villa qui porte le nom de « Roxelane » en l'honneur de l'héroïne préférée de l’actrice Madame Thébault. Roxelane est une personnalité historique et l’épouse légendaire du sultan Soliman. Cette esclave, devenue conseillère du sultan, est l’une des femmes les plus influentes de l’histoire de l’Empire ottoman. Grâce à son courage, sa forte personnalité et son amour pour son sultan, elle exerçait sur lui une influence considérable. Son incroyable destin a inspiré de nombreuses œuvres littéraires, films et pièces de théâtre.

L'actrice chérissait sa grande collection d'orchidées. Ces fleurs lui faisaient penser aux femmes du sultan Soliman et l'aidaient à travailler le personnage de Roxelane. C'est ce rôle qui a porté Madame Thébault au sommet de sa gloire et du succès artistique. Aujourd'hui, les orchidées des Jardins d'Étretat symbolisent l’immense talent de leur créatrice.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les Jardins d'Étretat sont situé au cœur d'Étretat, une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie. L'aspect extraordinaire et monumental de ses falaises de craie blanche presque immaculée et ses plages de galets grisâtres en ont fait un des ieux du tourisme international.

Les Jardins d'Étretat s'étendent sur les falaises de la Côte d'Albâtre. Les falaises sont constituées de calcaire du Crétacé, c'est-à-dire, pour l'essentiel, de la craie blanche à silex du Sénonien.

La superficie totale des Jardins d'Étretat est de 1,5 hectares. Il est divisé en plusieurs sections : il s'agit des jardins Avatar, Emotions, Impressions, d'Aval, Zen, La Manche et d'Amont4. Les jardins sont décorés par une collection d'art contemporain qui présente des œuvres d'artistes européens.

Histoire de la création[modifier | modifier le code]

Le designer de parcs et de jardins Alexandre Grivko s’est laissé inspirer par l’histoire du jardin de Madame Thébault. En 2015, le concept du jardin est repensé. Au cours des travaux, les Jardins d’Étretat sont complétés par de nouveaux motifs, ce qui leur permet de s’agrandir. L’objectif était de réunir les éléments historiques et artistiques de l’ancien jardin et les idées architecturales contemporaines. C’est ainsi que la vision du jardin néo-futuriste est née. Les Jardins d’Étretat témoignent de la maîtrise technique exceptionnelle d’Alexandre Grivko, qui est parvenu à créer en deux ans un ensemble qui paraît avoir un demi siècle. L’un des procédés mis en œuvre pour réaliser cet exploit a été emprunté au grand maître classique de l’art des parcs et des jardins, connu du monde entier pour avoir réalisé le jardin royal de Versailles, André Le Nôtre. Pour créer le parc de Versailles en un temps record, Le Nôtre n’avait employé qu’une quantité limitée d’espèces végétales, il est cependant parvenu à obtenir des effets visuels exceptionnels grâce à des tailles minutieuses.

Les jardins comptent plus de 150 000 plantes. C’est un véritable laboratoire scientifique et artistique, qui vise principalement à rechercher de nouvelles technologies pour l’entretien des plantes et la création de nouvelles formes de taille paysagère. L’espace du jardin est formé de grandes compositions de végétaux taillés : elles font écho aux paysages et à la nature de la Normandie. Vous y verrez des plantes de formes différentes : « des vagues de la Manche », « des spirales et des tourbillons marins », « des fermes ostréicoles », « des falaises et des arcs de la Côte d’Albâtre », etc. Les Jardins d’Étretat, c’est l’occasion de souligner la biodiversité et a beauté naturelle de l’écosystème, aussi bien que de montrer de nouvelles formes sculpturales et de nouveaux procédés architecturaux dans l’art paysager. Les Jardins d’Étretat, c’est un musée d’art contemporain à ciel ouvert qui propose une collection d’œuvres d’art exceptionnelle. Le mariage impressionnant de plantes taillées et de sculptures contemporaines apporte à chaque partie du jardin une atmosphère et un caractère uniques.

Le style[modifier | modifier le code]

Il existe traditionnellement dans le monde cinq types de jardins : le jardin régulier à la française, le jardin paysager anglais, ainsi que les jardins italien, asiatique et oriental. Alexandre Grivko travaille aujourd’hui à créer expérimentalement un nouveau style, le sixième, basé exclusivement sur les idées néo-futuristes et qui caractérisera les jardins de l’avenir. Le principe fondateur de ce style, c’est une lecture hypermoderne du jardin. L’organisation de l’espace procède des nouvelles formes dans lesquelles les végétaux sont taillés. À l’issue de cette expérience, les Jardins d’Étretat donneront à l’histoire mondiale de l’art paysager le modèle d’un nouveau style d’architecture des jardins , style dont le nom reste encore à inventer.

Le Jardin Avatar[modifier | modifier le code]

Le Jardin Avatar se situe a l'entré des Jardins d'Etretat. « Avatara » signifie en sanskrit la « descente du ciel d'une divinité omniprésente qui protège l’Univers ». Le Jardin Avatar est un portail qui mène au delà. de la réalité vers un surréalisme magique. Ici, même les arbres jouent leur propre musique. Les plantes taillées aux formes insolites de ce jardin nous invitent dans un conte ferrique ou chacun choisit le chemin à la rencontre de son Avatar.

Le Jardin Émotions[modifier | modifier le code]

Le Jardin Emotions a été inspiré par la première ferme ostréicole française de Marie-Antoinette, qui se situait au pied des Jardins d'Etretat dans les eaux de la Manche. L'image des fonds sous marins constitue l’idée principale de ce jardin. Les végétaux taillés nous rappellent les paysages de ce monde et du milieu de vie des huitres. L'ensemble est complété par des sculptures de « visages-émotions » qui expriment toute a gamme des sentiments et qui symbolisent les différents « états » du monde sous-marin et de sa faune.

Le Jardin Impression[modifier | modifier le code]

Le Jardin Impressions est le cœur des Jardins d'Etretat. C'est ici que s'ouvre la célèbre vue panoramique sur la Manche et les falaises qui est entrée dans l’histoire grâce au grand nombre des peintres qui l'ont admiré et ont trouvé. l’inspiration dans sa beauté. Jean-Baptiste Camille Corot, Eugene Delacroix, Edouard Manet, Claude Monet, Vassili Polenov sont venus dans ce lieu pour peindre. Les compositions de végétaux taillés rappellent au spectateur les mar.es hautes et les marées basses de la Manche. Ils renforcent la sensation d'immersion dans le monde aquatique.

Le Jardin d'Aval[modifier | modifier le code]

Le Jardin d’Aval est un endroit de rencontre et de détente pour les visiteurs du jardin. Il recrée le conte Les Aventures d'Alice au pays des merveilles. Cet espace est entouré par des plantes insolites et de nombreux arcs d'ifs qui forment une réplique végétale de la célèbre falaise Porte d'Aval à Étretat. Le Jardin d’Aval est connu pour sa riche collection d'orchidées dont les fleurs renforcent l’effet de surréalisme grâce à leurs formes et leurs couleurs insolites.

Le Jardin Zen[modifier | modifier le code]

Le Jardin Zen représente l'harmonie de l'union de l’humanité et de la nature. Les plantes choisies sont uniquement des plantes à floraison blanche. Le spectateur a une sensation de pureté virginale et de communion entre l’humanité et la nature. L'installation sonore du jardin reflète une idée d'éveil du bien. Elle fait découvrir de nouveaux moyens d'appréhender le monde à travers l'art.

Le Jardin La Manche[modifier | modifier le code]

Le Jardin La Manche se situe au centre des Jardins d'Étretat. Il est constitué d’un labyrinthe massif de plantes taillées qui rappellent des vagues déferlantes. La couleur argentée des feuilles rappelle celle de l'écume des vagues qui s'écrasent contre les falaises d'Étretat. Le Jardin La Manche provoque des émotions intenses. Une personne qui se retrouve au milieu d'un élément déchainé n'a qu'une seule envie – de s’en sortir « saine et sauve » …

Le Jardin d'Amont[modifier | modifier le code]

Le Jardin d'Amont surplombe majestueusement les Jardins d'Étretat. Les plantes deviennent des falaises et se fondent avec l'horizon côtier. Elles répètent la coupe des falaises de la Côte d'Albâtre en Normandie. Elles impressionnent par leur régularité mathématique et leur concordance géométrique. La terrasse du jardin d’Amont est le point le plus élevé des Jardins d'Étretat. Elle vous offre, à vol d’oiseau, une vue imprenable sur les jardins et les environs d'Étretat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 48 heures sur la Côte d’Albâtre », sur Le Monde.fr (consulté le 8 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne-Laure De Gallé Le beau et l'insolite à 3 heures de Paris // Paris Match. — 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]