Les Jambons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Les Jambons est un groupe de chanteurs humoristiques originaires de la région de Nantes, fondé en 1996 et dissous en 2006.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe vient d'une de leurs expressions, jambonner, qui signifie faire un bœuf ou encore jouer de la musique.

Depuis leur origine, Les Jambons furent un OVNI sur la scène musicale, marquant rapidement le public des cafés et des salles de la région nantaise qui jalonnèrent leurs débuts.

De fait, leur succès fut rapide, s'appuyant sur une génération de fans des VRP mais aussi grâce à un public qui leur est propre. Bien que n'étant pas des habitués des grandes scènes, Les Jambons sillonnèrent la France, ainsi que la Belgique, la Suisse et le Québec, fréquentant les cafés concerts, les fêtes de villages et les festivals, rassemblant un public de plus en plus large et laissant à leur actif plus de 800 concerts.

Peut-être à cause de ce périple continuel, ou d'un style de musique très contraignant, les membres du groupe changèrent souvent. En dix ans, il y eut trois batteurs, trois contrebassistes et deux guitaristes. Ce furent ces changements fréquents, laissant le chanteur comme seul membre d'origine, qui conduisit à la dissolution du groupe. Les Jambons ont réalisé trois albums.

Style[modifier | modifier le code]

Leur style peut être aisément considéré de la même fibre que celui des VRP.

Leur musique emprunte sans complexe à tous les styles : de leur propre aveu ils se réclament de James Brown, Django Reinhardt, Georges Brassens, Mike Brant, AC/DC ou encore Alan Stivell. La musique est interprétée à l'aide d'une instrumentation originale : on peut voir une section cuivre composée uniquement de kazoo, une contrebassine (sorte de contrebasse de récupération composée d'une cuvette en plastique, d'un manche à balai et d'une corde à linge) et une batterie tenant plus de celle de cuisine que celle musicale par sa composition hétéroclite de poêles, de casseroles, de tuyaux, de boites de conserve et de divers objets métalliques, incluant même une caisse en bois de mines anti-char.

Leurs textes font preuve de tous les styles d'humour, du jeu de mot sans second degré à la subtilité la plus complète en passant par l'humour noir faisant grincer les dents et la bonne blague qui fait rire tout le monde. Malgré l'humour et le ton léger, les chansons se composent souvent de satiriques attaques contre le monde de la grande distribution, de la restauration rapide, des médias et de la politique, accompagnées du récit souvent cynique de la vie quotidienne et assaisonnées d'un lyrisme simple que l'on pourrait aussi nommer « ce qui leur passe par la tête ».

Malgré cette apparence de bouffons, leurs interprétations n'en restent pas moins très travaillées. Les musiques, les chorégraphies loufoques et même les sketches s’appuyaient sur la répétition, avec une adaptation au public, et non sur l'improvisation.

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

  • Philippe Chasseloup : parolier, chant, harmonica
  • Laurent Bouvron : chant, guitare (qui succéda à Mathieu)
  • Jérôme : chant, contrebasse (qui succéda à Guillaume Escoffié, lui-même succédant à Gilou)
  • Sébastien : batterie (qui succéda à Michel Pinault, lui-même succédant à Thierry)
  • Dom : régie son
  • Eric : régie son
  • Bébert : régie lumière

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]