Les Helvétiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Helvétiques
11e album de la série Corto Maltese
Klingsor : « Alors, vous allez nous suivre avec les armes de Maître Ulrich ? »(planche 19, case 5)
Klingsor : « Alors, vous allez nous suivre avec les armes de Maître Ulrich ? »
(planche 19, case 5)

Scénario Hugo Pratt
Dessin Hugo Pratt
Couleurs Patrizia Zanotti

Personnages principaux Corto Maltese
Jeremiah Steiner
le chevalier Klingsor

Éditeur Casterman
Première publication Drapeau de la France France : septembre 1988
ISBN 2-203-34401-6
Nb. de pages 96

Prépublication Drapeau de l'Italie Italie : Rosa Alchemica, mensuel Corto Maltese du n° de mars au n° d’août 1987.
Drapeau de la France France : Les Helvétiques, mensuel Corto n° de septembre 1987
Albums de la série Corto Maltese

Les Helvétiques, est la 28e aventure de Corto Maltese écrite et dessinée par Hugo Pratt. L'intrigue de l'album se déroule en 1924, dans un village suisse du Tessin, et a pour thème le monde des légendes médiévales.

L’histoire[modifier | modifier le code]

Depuis peu, le marin Corto Maltese a pris la décision de vivre en solitaire dans le petit village suisse de Savuit sur Lutry. Un jour, il accepte d’accompagner son vieil ami, le professeur Jeremiah Steiner, à Sion. Auparavant, Steiner compte faite une étape à Montagnola, chez son ami l’écrivain Hermann Hesse. À leur arrivée, Corto est en proie à d’étranges hallucinations. Il est accueilli par un jeune garçon prétendant s’appeler Klingsor et notre héros bascule soudain dans un monde ésotérique de légendes et de magies qu’il ne soupçonnait pas dans ce pays.

Steiner s’inquiète de la santé de Corto, car lui n’a vu aucun enfant. En tous cas, Hesse est absent. Il ne sera là que le lendemain mais ils peuvent s’installer.

Avant d’aller se reposer, Steiner l’invite à jeter un coup d’œil dans la bibliothèque de la maison pour l’entretenir de ce fameux Klingsor, l’un des héros d’une nouvelle de Hermann Hesse : Le dernier été de Klingsor. Ce chevalier s’appelait Clinschor dans le Perceval de Chrétien de Troyes puis Wolfram von Eschenbach l’adapta pour son Perzival. Corto se saisit de ce dernier livre pour en lire quelques pages avant de s’endormir.

Emporté par sa lecture, il est pris dans un tourbillon où il est chargé d’une mission : rechercher la rose alchimique se trouvant dans le château du Saint Graal. Sur son chemin, il croise la route de la mort, du chevalier Klingsor[1], de fées qui marchent à l’envers. Il doit aussi affronter un ogre-gorille, futur roi Kong, avant d’entrer dans le château et cueillir la rose magique. Sa mission accomplie, le bouc satanique se dresse en travers de son chemin. Il l’accuse d’avoir bu l’eau de la fontaine de jouvence dans le vase sacré. Corto est traîné devant dix représentants de l’enfer. Klingsor se désigne comme avocat de la défense. Face à la bouffonnerie de ce procès, Corto Maltese s’en sortira-t-il ?

Prépublications[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Italie Italie : Rosa Alchemica[2], dans la revue Corto Maltese, du no 3 de mars au no 8 d'août 1987 (6 numéros).
  • Drapeau de la France France : Les Helvétiques, cahier détachable (22x30) de 70 pages, dans le no 14 du mensuel Corto, de septembre 1987.

Albums édités en France[modifier | modifier le code]

Scénario et dessins de Hugo Pratt avec la collaboration de Guido Fuga pour dessiner certains décors et les automobiles.

Première édition en couleurs[modifier | modifier le code]

Première édition en noir et blanc[modifier | modifier le code]

  • Les Helvétiques (couverture souple à rabats), éd. Casterman, série Corto Maltese en noir et blanc, no 11, sortie en 2012, format 23,5/29,5 (ISBN 978-2-203-03362-7).

Rééditions, en couleurs[modifier | modifier le code]

  • Les Helvétiques (relié, format 21.5x29, préface de Marco Steiner, photos de Marco d’Anna : Sem Enna Werk (La cire devient or).), éd. Casterman, série Corto Maltese, tome 13, 2010, (ISBN 978-2-203-02973-6).
  • Les Helvétiques (petit format broché), éd. Casterman, série Corto, tome 28, 2010, (ISBN 978-2-203-00789-5).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour dessiner le chevalier Klingsor, Hugo Pratt s’est référé à la miniature (149 V) représentant Wolfram von Eschenbach dans le Codex Manesse.
  2. Titre emprunté à celui du livre du poète irlandais, William Butler Yeats.
  3. 800 exemplaires (format 30x23, couverture toilée grise sous emboîtage), numérotés et signés par l'auteur avec étiquette de vin sérigraphiée et signée (hors commerce), ont été édités en Suisse à l'occasion de l’exposition « Et in Helvétia », dans le cadre de l’Internationales Comic Festival de Sierre, du 9 au .