Les Hay Babies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Hay Babies
Description de cette image, également commentée ci-après
Katrine Noel, Vivianne Roy, et Julie Aubé en 2019.
Informations générales
Pays d'origine Nouveau-Brunswick, Drapeau du Canada Canada[1]
Genre musical Indie folk, country folk
Labels Simone Records
Site officiel leshaybabies.com
Composition du groupe
Membres Julie Aubé,
Katrine Noël,
Vivianne Roy

Les Hay Babies est un trio d’auteures-compositrices-interprètes de musique indie folk[2] et country folk[3] originaire de la province du Nouveau-Brunswick, au Canada[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est composé de trois jeunes femmes : Julie Aubé au banjo, Katrine Noël au ukulélé et Vivianne Roy à la guitare[5].

Le groupe a donné des spectacles dans les Maritimes, au Québec, en France, en Suisse, en Allemagne et en Belgique[6],[2].

Les artistes sont toutes trois lauréates du concours l’Accro de la chanson organisé par la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick en 2009 et 2010.

Le groupe produit, en juillet 2012, un mini-album intitulé Folio EP[7],[8]. Ce disque bilingue comporte six titres originaux aux sonorités indie-folk[9], quatre chansons en français et une en anglais. Certaines chansons sont de l’une ou l’autre des compositrices, certaines ont été écrites en trio.

En mai 2013, les Hay Babies remportent la 17e édition du concours musical annuel québécois des Francouvertes[4],[10],[11].

En , elles remportent six prix, dont celui de la chanson SOCAN de l’année pour la piste « Obsédée »[12], lors du gala de remise de Prix Music/Musique NB[13].

En , le groupe lance son premier album complet, Mon Homesick Heart, sous l'étiquette montréalaise Simone Records[14].

En , elles lancent un deuxième album La 4ième dimension (version longue)[15].

En , elles lancent leur 3e album Boîte aux lettres qui raconte l’histoire de Jackie, une acadienne venue à Montréal se libérer dans la tumultueuse 2e moitié des années 1960 avant de partir pour la Californie où on a perdu sa trace. L’histoire est reconstituée à partir de lettres que Jackie a écrites à sa mère et que les Hay Babies ont retrouvées dans une boîte de vêtements vintage au Nouveau Brunswick[16].

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Balade, série télévisée de 2018 dont le numéro 10 a été consacré aux Hay Babies.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle Brisebois, « Sous le charme des Hay Babies », sur La Presse, (consulté le )
  2. a et b Roger Blackburn, « Trois filles qui en ont dedans! », sur www.lapresse.ca (La presse Canada), (consulté le )
  3. « Festival de la chanson de Tadoussac : Diamants bruts – Les Hay Babies », sur www.voir.ca, (consulté le )
  4. a et b Émilie Côté, « Francouvertes: Les Hay Babies remportent la finale », sur www.lapresse.ca (La presse Canada), (consulté le )
  5. http://leshaybabies.com/bio/, Historique du groupe.
  6. « Les Hay Babies remportent les Francouvertes », sur www.radio-canada.ca, (consulté le )
  7. Christian Bélingard, « Francophonies : les Hay babies seront l'une des révélations musicales du festival », sur www.limousin.france3.fr (France 3 Limousin), (consulté le )
  8. « Fiche de l'artiste : Les Hay Babies », sur www.culturecountry.com (consulté le )
  9. « Les Hay Babies lancent leur premier album », sur www.Radio-Canada.ca, (consulté le )
  10. Jean-François Cyr, « Les Hay Babies remportent les Francouvertes 2013 (PHOTOS) », sur www.quebec.huffingtonpost.ca (Le Huffington Post Québec), (consulté le )
  11. « Les Hay Babies reines des Francouvertes », sur www.journaldemontreal.com, (consulté le )
  12. Sébastien Lachance, « Prix Musique NB: l’année des Hay Babies », sur www.acadienouvelle.com, (consulté le )
  13. « Les Hay Babies remportent cinq prix au Nouveau-Brunswick », sur www.radio-canada.ca, (consulté le )
  14. Charles-Éric Blais-Poulin, « Les Hay Babies: trois filles qui frétillent », La Presse,‎ (lire en ligne)
  15. Émilie Côté, « La renaissance des Hay Babies », sur La Presse,
  16. Émilie Côté, « Les Hay Babies: le grand mystère de Jackie », sur La Presse,

Liens externes[modifier | modifier le code]