Les Hauts-de-Chée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Hauts-de-Chée
Les Marats.
Les Marats.
Blason de Les Hauts-de-Chée
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Canton Revigny-sur-Ornain
Intercommunalité De l'Aire à l'Argonne
Maire
Mandat
Dania Klein
2014-2020
Code postal 55000
Code commune 55123
Démographie
Population
municipale
752 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 05″ nord, 5° 10′ 03″ est
Altitude Min. 184 m – Max. 301 m
Superficie 50,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Les Hauts-de-Chée

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Les Hauts-de-Chée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Hauts-de-Chée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Hauts-de-Chée

Les Hauts-de-Chée est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Condé-en-Barrois devient Les Hauts-de-Chée à la suite de sa fusion-association avec Génicourt-sous-Condé, Hargeville-sur-Chée, Louppy-sur-Chée et Les Marats[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Bernard Bossard    
mars 2008 mars 2014 Reine Varinot    
mars 2014 en cours Dania Klein    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 752 habitants, en augmentation de 2,73 % par rapport à 2009 (Meuse : -1,29 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 307 1 343 1 347 1 350 1 376 1 199 1 178 1 109 1 031
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 062 1 055 981 971 846 805 766 712 709
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
700 675 632 552 514 479 466 458 445
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
401 342 690 770 802 759 725 750 752
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le gué.
  • Église Saint-Michel de Condé-en-Barrois, origine romane, en partie reconstruite au XVIIIe siècle, restaurée au XIXe siècle classée, ainsi qu'une partie du cimetière.
  • Église Saint-Remi de Hargeville-sur-Chée, XIXe siècle.
  • Église Saint-Amand de Louppy-sur-Chée XIIIe siècle, XIXe siècle.
  • Église Saint-Médard de Marat-la-Grande.
  • Ancienne chapelle Saint-Jean de l'ancien hôpital, aujourd’hui mairie - agence postale de Condé-en-Barrois.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Général Estienne (1860-1936), a développé l'artillerie et l'aviation militaire.
  • Sébastien Briat (1982-2004), militant antinucléaire, décédé lors d'une action contre un convoi de déchets nucléaires.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Hauts-de-Chée (Les) Blason De gueules au pairle ondé d'or, accompagné, en chef, d'une hirondelle en vol étendu du même, à dextre, d'un fer de hache d'armes d'argent et, à senestre, d'une lyre du même.
Détails Création de R.A Louis avec les conseils de la Commission Héraldique de l'UCGL. Adopté par la commune en septembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]