Les Granges brûlées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Granges brûlées est un film français réalisé par Jean Chapot, sorti le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un crime a été commis dans un coin isolé du Haut-Doubs l'hiver. Le juge d'instruction soupçonne l'un des membres d'une famille habitant une grosse ferme à proximité. La chef de famille, Rose, une femme énergique, se dresse contre lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

* Note : retrancher Anna Gaylor (institutrice).

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé à Pontarlier, dans le Doubs. Le réalisateur avait d’abord jeté son dévolu sur une ferme habitée du nom de « la Grange Brûlée » (altitude 1094 m)[1] située sur les hauteurs de La Chaux, près de Gilley. Il avait d’ailleurs fait procéder à quelques aménagements pour le tournage (plantation d’arbres fruitiers, installation de volets) avant de se replier, par commodité, sur une autre ferme « la Grange des Miroirs » (altitude 1225 m), — que l'on découvre en vues aériennes au début du film et à l’époque, abandonnée —, située sur les hauteurs de Pontarlier où finalement la presque totalité des scènes ont été tournées. Pour le titre du film, Jean Chapot s’est cependant inspiré du nom de la première ferme sélectionnée en l’affublant d’un pluriel.

La bande originale du film a été la première composition de Jean Michel Jarre pour le cinéma et aussi une de ses premières œuvres avant d'être connu.

Box-office en France : 991 624 entrées[2].

L'intrigue du film n'est pas sans rappeler celle de L'Affaire Dominici sorti la même année. Dans les deux films, un meurtre est commis à proximité d'une ferme, et les soupçons se tournent rapidement vers ses occupants. L'acteur Paul Crauchet apparaît dans les deux films. Florence Moncorgé-Gabin, la fille de Jean Gabin qui joue le rôle du patriarche dans L'Affaire Dominici (le pendant, donc, de Simone Signoret) apparaît brièvement ici dans le rôle de l'épouse d'Alain Delon. L'affaire Dominici, meurtre de trois Anglais en France en 1952, a servi de trame de fond pour ces deux films.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Fantômes des Granges Brûlées », sur Est Républicain (consulté le 23 juillet 2013)
  2. « Box-office des Granges Brûlées », sur Jp's Box Office (consulté le 19 octobre 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]