Les Fusillés lillois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Fusillés lillois de gauche à droite : Georges Maertens, Ernest Deconinck, Sylvère Verhulst, Eugène Jacquet et Léon Trulin

Les Fusillés lillois est un monument sculpté situé à Lille, square Daubenton. Il commémore l'exécution par les Allemands de cinq résistants de la Première Guerre mondiale.

Description[modifier | modifier le code]

Le monument représente les membres du comité Jacquet, fusillés le 22 septembre 1915 (de gauche à droite sur le monument) :

  • George Maertens, commerçant
  • Ernest Deceuninck, lieutenant
  • Sylvère Verhulst, ouvrier
  • Eugène Jacquet, marchand de vins

S'y ajoute le jeune étudiant Léon Trulin, fusillé le 8 novembre 1915 à l'âge de 18 ans (représenté à terre).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument qui commémore ces résistants s'insère dans les nombreux monuments commémoratifs lillois relatifs à la guerre de 1914-1918 : le monument aux Morts, le monument au Pigeon Voyageur, les statues de Louise de Bettignies et Léon Trulin, le monument aux dix-huit Ponts... La ville de Lille avait, en effet, été particulièrement marquée par le premier conflit mondial, occupée durant quatre ans et partiellement détruite par les combats et l'explosion du dépôt de munition des dix-huit ponts.

Le monument, œuvre du sculpteur Félix-Alexandre Desruelles, a été inauguré le 31 mars 1929. Il faisait initialement partie d'un projet non retenu de Monuments aux Morts, mais son érection comme monument à part entière a été décidée dès 1924 et commandée en 1926. La représentation des personnages (notamment Jacquet et Trulin) fait l'objet de multiples discussions avec les proches des disparus.

Détruit à coups de pioche ou dynamité par les Allemands le 25 août 1940 lors de la seconde occupation de Lille, il est reconstruit à l'identique (aux moustaches près) par la veuve du sculpteur, Germaine Oury-Desruelles, pour être réinstallé en 1960 au bout du boulevard de la Liberté (square Daubenton)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monument aux fusillés lillois - Lille », sur www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/, (consulté le 2 octobre 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]