Les Fous du volant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wacky Races et Les Fous du volant (homonymie).
Les Fous du volant

Titre original Wacky Races
Genre Animation
Création William Hanna
Joseph Barbera
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 34
Durée 11 minutes
Diff. originale

Les Fous du volant (titre original : Wacky Races, littéralement « Courses délirantes ») est une série télévisée d'animation américaine en 34 épisodes de 11 minutes, créée par William Hanna et Joseph Barbera d'après le film de 1965 La Grande Course autour du monde (The Great Race) de Blake Edwards, et diffusée entre le et le sur le réseau CBS.

En France, la série a été diffusée à partir du sur la deuxième chaîne de l'ORTF. Elle a été rediffusée en 1970 sur l'ORTF, en 1977 et 1979 sur TF1, puis en 1987 dans l'émission Zappe ! Zappeur sur TF1, en 1990 dans l'émission Hanna-Barbera dingue dong sur Antenne 2 et enfin sur Cartoon Network jusqu'en 2003 puis sur Boomerang jusqu'en 2008.

Au Québec, la série a été diffusée sur Télétoon puis Télétoon Rétro.

Une seconde série sur Les Fous du volant est diffusée sur le service de VAD illimité de Boomerang depuis le . En France, elle est diffusée depuis le sur Boomerang et depuis le sur France 3 dans Quoi de neuf Bunny ?.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Onze bolides participent à des courses déjantées. Malgré les tentatives réitérées des concurrents pour l'emporter de manière malhonnête, en jouant de mauvais tours aux adversaires, Satanas et son chien Diabolo, les personnages principaux, se font systématiquement prendre à leur propre jeu.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

  • Paul Winchell :
    • Dick Dastardly (VF: Satanas)
    • Private Meekly (VF: Soldat Petit-Pois)
  • Don Messick :
    • Muttley (VF: Diabolo)
    • Gravel Slag (VF: Gravillon)
    • Little Gruesome (VF: Collégramme)
    • Professor Pat Pending (VF: Le professeur Maboulette)
    • Sawtooth (VF: Saucisson)
  • Daws Butler :
    • Rock Slag (VF: Roc)
    • Big Gruesome (VF: Pique)
    • Red Max (VF: Max le rouge)
    • Sergeant Blast (VF: Sergent Grosse-Pomme)
    • Peter Perfect (VF : Pierre de Beau-Fixe)
    • Rufus Ruffcut (VF: Rufus la Rondelle)
  • John Stephenson : Luke and Blubber Bear (VF: Malabar et Malabille)
  • Janet Waldo : Penelope Pitstop (VF: Pénélope Jolicœur)
  • Dave Willock : le narrateur

Véhicules, personnages et scores[modifier | modifier le code]

Entre crochets : le nombre d'arrivées aux places de premier, deuxième, et troisième (ex. : [3,2,5] = 3 fois 1er, 2 fois 2e, et 5 fois 3e).

  • Véhicule no 00 : Satanas et Diabolo (Dick Dastardly & Muttley) dans la « Démone Double-Zéro Grand Sport » (The Mean Machine) [0,0,0]
  • Véhicule no 1 : Les frères Têtes-dures : Roc et Gravillon (The Slag Brothers : Rock Slag & Gravel Slag) deux Hommes préhistoriques dans la « Caraverne » (The Boulder Mobile) [3,8,3]
  • Véhicule no 2 : Pique et Collégramme (The Gruesome Twosome) dans la « Dingo-Limousine » (The Creepy Coupe) [3,3,6]
  • Véhicule no 3 : Professeur Maboulette (Professor Pat Pending) dans l'« Auto-aéro-fuseau-planeur » (The Ring-A-Ding Convert-a-Car) [3,2,5] une véhicule, mi-voiture, mi-avion et mi-bateau et tous sortes de transformation
  • Véhicule no 4 : Max Le Rouge (Red Max) dans le « Bolide Ecarlate » (The Crimson Haybailer) [3,4,3]
  • Véhicule no 5 : Pénélope Jolicœur (Penelope Pitstop) dans la « Compact PussyCat » (The Compact Pussycat) [4,2,5]
  • Véhicule no 6 : Sergent Grosse-Pomme et Soldat Petit-Pois (Sergeant Blast & Private Meekly) dans le « Tocard Tank » (The Army Surplus Special) [3,1,0]
  • Véhicule no 7 : Al Carbone et sa bande (The Ant Hill Mob), les dangereux gangsters dans leur « Cavaillac Blindée » (The Bullet-Proof Bomb) [4,5,2] une voiture inspiré de la Hispano-Suiza
  • Véhicule no 8 : Malabar et Malabille (Luke & Blubber), un paysan et son ours, dans « Le Coucou Casse-cou » (The Arkansas Chug-a-Boom) [4,1,4]
  • Véhicule no 9 : Pierre de Beau-Fixe (Peter Perfect), le playboy dans la « Turbo Terrific » (The Turbo Terrific, une dragster) [4,2,2]
  • Véhicule no 10 : Rufus-la-Rondelle le bûcheron, et son castor Saucisson (Rufus Ruffcut & Sawtooth) dans le « Tacot Tout-Terrain » (The Buzz Wagon) [3,6,4]

À noter : les noms des véhicules de Max le Rouge et Pénélope Jolicoeur, pourtant clairement énoncés dans la version originale, ne sont jamais cités dans la version française.

Épisodes et classements[modifier | modifier le code]

  1. Zig Zag (See-Saw to Arkansas) [4,2,10]
  2. En passant par Fantômeville (Creepy Trip to Lemon Twist) [5,2,10]
  3. Pas fou, Buffalo (Why Oh Why Wyoming) [2,1,8]
  4. Que d'ours, que d'ours (Beat The Clock To Yellow Rock) [8,10,2]
  5. Mic Mac Missouri (Mish Mash Missouri Dash) [3,5,2]
  6. Le Petit Chaperon rouge (Idaho a-Go-Go) [1,10,3]
  7. Le shérif n'est pas dans la course (Scout Scatter) [10,1,3]
  8. Temps et Contretemps (Free Wheeling to Wheeling) [7,9,5]
  9. Roméo du Mexique (The Baja-Ha-Ha Race) [1,7,4]
  10. Gare au gorille (Real Gone Ape) [6,4,10]
  11. Attractions en tous genres (By Rollercoaster To Upsans Downs) [4,1,8]
  12. Les Grandes Manœuvres (The Speedy Arkansas Traveller) [1,7,9]
  13. Rock et route (Rhode Island Road Race) [2,1,8]
  14. Gel et antigel (The Great Cold Rush Race) [4,8,7]
  15. Trénendo la baleine (Eany, Meeny Missouri Go!) [3,7,5]
  16. Le Roman d'un alligator (The Super Silly Swamp Sprint) [8,10,5]
  17. Tout le long du Mississippi (The Zippy Mississippi Race) [9,7,5]
  18. Quel cirque (Traffic Jambalaya) [5,9,2]
  19. Ça c'est du sport (Hot Race at Chillicothe) [6,5,1]
  20. Scions scions du bois (The Wrong Lumber Race) [10,7,2]
  21. Coupons les ponts (Wacky Race to Ripsaw) [10,4,1]
  22. Beaucoup de puits pour rien (Oils Well That Ends Well) [3,6,10]
  23. Haute Voltige ( Whizzin' to Washington) [9,3,8]
  24. Sur le sable (The Dipsy Doodle Desert Derby) [9,10,2]
  25. Vers Hollywood (Speeding for Smogland) [8,2,4]
  26. Toujours dans la course (Race Rally to Raleigh) [7,1,9]
  27. Gare aux bandits (Dopey Dakota Derby) [7,3,4]
  28. Toujours plus vite (Dash to Delaware) [8,10,3]
  29. Un train d'enfer (Ballpoint, Penn., or Bust) [5,4,7]
  30. Satanas exagère (Fast Track to Hackensack) [7,1,2]
  31. Torpillages en tous genres (Race to Racine) [2,1,3]
  32. Cavernes et Caravernes (The Carlsbad or Bust Bash) [5,4,1]
  33. Dans la neige (The Ski Resort Road Race) [6,10,3]
  34. Les Coureurs aux îles (Overseas Hi-Way Race) [9,1,5]

Séries dérivées[modifier | modifier le code]

Le succès remporté auprès du public par Les Fous du volant, a donné naissance à plusieurs séries dérivées :

Adaptation en jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Fous du volant.

Les Fous du volant ont été adaptés plusieurs fois en jeu vidéo.

Parodies[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Faviez, La Télé : Un destin animé, Société des Ecrivains, , 168 p. (ISBN 9782748047264, lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jean-Jacques Jelot-Blanc, 30 ans de séries et de feuilletons à la TV, Pac, (ISBN 2853362418) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]