Les Forges (Vosges)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Forges.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le village homonyme dans le même département, voir La Forge (Vosges).
Les Forges
La mairie.
La mairie.
Blason de Les Forges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Épinal-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Épinal
Maire
Mandat
Daniel Midon
2014-2020
Code postal 88390
Code commune 88178
Démographie
Gentilé Forgerons
Population
municipale
1 933 hab. (2014)
Densité 271 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 39″ nord, 6° 23′ 36″ est
Altitude 356 m
Min. 350 m
Max. 461 m
Superficie 7,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Forges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Forges
Liens
Site web mairielesforges.fr

Les Forges est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Forgerons.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Les Forges est une localité située 5 kilomètres à l'ouest d'Épinal, sur le canal de l'Est. À l'écart des grands axes de circulation, elle est devenue un lieu de résidence recherché, à la fois proche du bassin d'emploi de la préfecture et d'espaces de détente comme le lac de Bouzey.

Il ne faut pas la confondre avec La Forge, autre commune du même département, proche de Gérardmer.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Les Forges
Uxegney Uxegney Golbey
Sanchey Les Forges Chantraine
Sanchey Renauvoid Chantraine

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les Forges : Du mot latin Făbrĭca, « atelier d'artisan », à l'origine du mot « fabrique ».

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté s'est construite autour de trois familles de forgerons, installées au XIe siècle, d'où le nom du lieu.

La Vôge, entre Saône et Coney, a été le troisième lieu de développement de la métallurgie dans les Vosges[1],[2].

En 1891, le territoire fut amputé de deux hameaux lors de la création de la commune de Chantraine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[3] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 414 000 , soit 685 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 180 000 , soit 572 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 330 000 , soit 160 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 487 000 , soit 236 par habitant.
  • endettement : 1 171 000 , soit 568 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 12,68 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 14,45 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 31,45 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 avril 2014 Yvon Eugé DVD Retraité de France Telecom
Conseiller général du canton d'Épinal-Ouest (1994-2015)
avril 2014 en cours Daniel Midon    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 933 habitants, en diminution de -2,57 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
342 320 408 479 581 644 695 898 1 046
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 035 1 039 1 210 1 261 1 453 1 596 563 594 684
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
692 556 616 610 625 553 561 629 773
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 - -
1 074 1 352 1 661 1 806 2 058 1 984 1 933 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Étang de la Comtesse.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Étang de la Comtesse, une tourbière de plaine, autour de laquelle a été créé un parcours touristique et de découverte[8],[9].
  • Église Saint-Éloi (XXe siècle).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Vuillemin, historien[10].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or, à la flamme de gueules posée en barre mouvant du flanc dextre, accompagnée en chef d'une tenaille renversée posée en barre, et en pointe d'une enclume sommée d'un marteau renversé posé en barre, le tout de sable.
Commentaires : Dessiné en 1970 par Hervé Mangin, le blason reprend les couleurs de la Lorraine, le jaune et le rouge. La flamme et les outils du forgeron symbolisent évidemment le travail du fer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]