Les Fils de joie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Fils de Joie
Description de cette image, également commentée ci-après
Les Fils de Joie, en 1979. De g. à d. : Olivier, Alain, Christophe
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Post-punk, new wave
Années actives 1978 à 1986
Labels Philips - Phonogram
Site officiel Fils de Joie
Composition du groupe
Anciens membres Olivier Hébert
Alain Gérard
Christophe Bonnebouche
Daniel Costa
Marc Gourmelen
Dorian Chaillou

Les Fils de Joie est un groupe de post-punk et de new wave français formé à Toulouse en 1978 et qui s'est séparé en 1986.

Historique[modifier | modifier le code]

Au départ un trio, le groupe devient un quintet au fil des années. Ses membres, qui avaient tous adopté le pseudo nom de famille « de Joie », étaient Olivier Hébert-Blin (chant et guitare), Alain Gérard (batterie) qui sera remplacé en 1984 par Dorian Chaillou, Christophe Bonnebouche (basse puis guitare et enfin claviers), Daniel Costa (basse) et Marc Gourmelen (saxophone à partir de 1984). Christophe Jouxtel, qui jouait occasionnellement du saxophone et son frère Pascal, coauteur des textes avec Olivier Hébert, faisaient partie de l'entourage proche du groupe[1].

Avec des influences musicales anglo-saxonnes comme les Ramones, Elvis Costello, The Clash ou la soul music, le groupe interprète en français des chansons dont les paroles au second degré reflètent une époque désabusée et sans idéal à la fin de la guerre froide.

Trois 45 tours et un maxi 45 tours sont publiés entre 1982 et 1985 qui connaîtront un succès d'estime (dont deux chez Philips-Phonogram). Ils étaient aussi présents sur les compilations de Radio FMR (en 1983 et 2019 avec "Le Requin vert", "Les plaisirs chers" et une reprise du mythique "Green onions" de Booker T & the MG's, enregistré live lors d'un concert mémorable à Marthon en 1983) ou « Les Jeunes Gens Mödernes » (en 2009 et 2015, avec « Adieu Paris » et « Les plaisirs chers »).

En 2020, Les Fils de Joie ont sorti deux albums de compilation avec leurs principaux titres et quelques bonus: « Arrête-ça c’est trop bon » (10 titres, 1979-1982) ; « Anthologie des idées noires » (13 titres, 1982-1985). Il existe également un album pirate live avec six titres "Live in Tours" enregistré lors de leur passage au Graffiti Rock Tours, en 1985.

Après la séparation en 1986:

Olivier a participé à de nombreux projets musicaux sous le nom d'Olivier de Joie ou d'Olivier Hébert[2], parmi lesquels :

Un album en décembre 2007 avec La Collective (Banquier ou bandit, 13 titres) et 5 nouveaux singles en 2009[3] dont une version "unplugged" de Adieu Paris, le titre des Fils le plus connu (dont il est le compositeur), avec Isabelle Janvier à l'accordéon.

En 2010, Olivier produit un single deux titres avec OST (Olivier Sit et Thieu) avec "Indochine souviens-toi" et une reprise de "Opium" version rock.

En 2015, Olivier sort un album solo (Olivier Hébert 10 titres) puis trois singles entre 2017 et 2019 "Ultime pogo" (qui figure en bonus sur la compilation des Fils de Joie); "Tu seras en rouge et noir" et "The waves are back again".

Après la séparation en 1986, Christophe et Dorian se sont retrouvés au sein du groupe de la chanteuse Christine Lidon, Les Bandits[4] ainsi qu'avec Graziella de Michele (ils apparaissent tous deux dans le clip de son single à succès Le Pull Over Blanc").

Dorian Chaillou a participé à de nombreux projets musicaux, il est désormais membre de la formation de synth pop belge Frozen Nation[5].
Christophe Bonnebouche a fondé un duo de musique techno, Les Boucles Étranges[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Adieu Paris / Le Seul survivant, 45 tours autoproduit [7]
  • 1984 : Tonton Macoute / Voici le jour, 45 tours produit par Jello (guitariste de Starshooter)[7] Pour Philips-Phonogram.
  • 1984 : Tonton Macoute / Voici le jour / Havana Affair (reprise des Ramones), maxi 45 tours produit par Jello[7]
  • 1985 : Adieu Paris (nouvelle version) / J'appelle par delà les mers , 45 tours produit par Franck Darcel (guitariste de Marquis de Sade)[7]Pour Philips-Phonogram.
  • 1983 Trois autres titres figurent sur une compilation multi-interprètes intitulée Ephémère compilation - volume un sortie en 1983: Le Requin vert, Les Plaisirs chers et Green Onions (reprise de Booker T. and the M.G.'s enregistrée en public)[8].
  • 2020, Live in Tours 1985 (Album pirate, 6 titres enregistrés à Tours)
  • 2020, Arrête-ça c’est trop bon (10 titres, 1979-1982)
  • 2020, Anthologie des idées noires (13 titres, 1982-1985)

Membres[modifier | modifier le code]

  • Olivier de Joie (1978 - 1986 ) : chant, guitare
  • Christophe de Joie (1978 - 1986) : basse puis guitare et claviers à l'arrivée de Daniel
  • Alain de Joie (1978 - 1983 ) : batterie (remplacé par Dorian)
  • Daniel de Joie (1980 - 1985 ) : basse
  • Dorian de Joie (fin 1983 - 1986 ) : batterie
  • Marc de Joie (1984 - 1986 ) : saxophone
Membre additionnel
  • Christophe Jouxtel: saxophone sur la première version de Adieu Paris, a aussi joué lors de quelques concerts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]