Les Farges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Farges
Les Farges
La chapelle dans le bourg des Farges.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Vallée de l'Homme
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de l'Homme
Maire
Mandat
Sylvie Colombel
2014-2020
Code postal 24290
Code commune 24175
Démographie
Population
municipale
318 hab. (2016 en diminution de 0,93 % par rapport à 2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 06′ 58″ nord, 1° 11′ 15″ est
Altitude Min. 71 m
Max. 267 m
Superficie 8,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Les Farges

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Les Farges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Farges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Farges
Liens
Site web www.les-farges-24.fr

Les Farges est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune offre un point de vue remarquable sur la vallée de la Vézère qu'elle domine de son flanc sud.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes des Farges
La Bachellerie Le Lardin-Saint-Lazare
des Farges Condat-sur-Vézère
Aubas

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Las Farjas[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers le Xe siècle, le village du Cheylard fut fondé en rive droite de la Vézère. Plusieurs siècles plus tard, au XVe siècle, le château du Cheylard fut bâti et devint un véritable poste d'observation sur le château de Sauvebœuf, et le château de la Fleunie, tous deux situés sur l'autre rive.

Vers le XVIe siècle, les habitants ont changé de lieu d'habitation, délaissant le Cheylard pour le bourg des Farges, situé sur la hauteur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1971 1983 Jean Laval   Retraité des Papeteries de Condat
         
mars 2001 avril 2014 Annie Drouilhet PS Chargée de mission tourisme
avril 2014[2] En cours Sylvie Colombel    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 318 habitants[Note 1], en diminution de 0,93 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
183179192288308316323360358
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
345353355359364355301259214
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
223208206174155147147149152
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
151151159180228262314320319
2016 - - - - - - - -
318--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[7], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 155 personnes, soit 48,9 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (dix-sept) a plus que doublé par rapport à 2010 (huit) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,9 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte dix-sept établissements[8], dont neuf au niveau des commerces, transports ou services, trois dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux dans l'industrie, deux dans la construction, et un relatif au secteur administratif[9].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Dans le secteur agroalimentaire, parmi les entreprises dont le siège social est en Dordogne, la SARL Pelegris (transformation et conservation de la viande de volaille) implantée aux Farges se classe en 35e position en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2015-2016, avec 2 087 k€[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Au Cheylard, restes d'une église du XIe - XIIe siècle dont il ne subsiste que le clocher.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 27 février 2014.
  2. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 18 août 2014.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Dossier complet - Commune des Farges (24175) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 13 octobre 2018.
  8. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 13 octobre 2018).
  9. Dossier complet - Commune des Farges (24175) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 13 octobre 2018.
  10. « Agroalimentaire », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 34.