Les Discrets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Discrets
Description de cette image, également commentée ci-après
Fursy Teyssier, au Prophecy Fest, en 2016.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Shoegazing[1],[2], post-rock[3], blackgaze[4]
Années actives Depuis 2003
Labels Prophecy Productions
Influences Alcest, Amesoeurs, Anorexia Nervosa, Arctic Plateau, Phest
Site officiel www.lesdiscrets.com
Composition du groupe
Membres Fursy Teyssier
Audrey Hadorn
Anciens membres Winterhalter

Les Discrets est un groupe de shoegazing et post-rock français. Il est formé et dirigé par Fursy Teyssier, qui en était le seul membre jusqu'en 2009. Le groupe publiera, depuis, deux albums, en 2010 et 2012. Leur troisième album, Prédateurs, est publié en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fursy Teyssier au Roadburn Festival en 2017.

Formé en 2003, Les Discrets est un projet musical créé à côté du projet Phest, duquel Fursy était un membre, dont le but est pour Fursy, qui est aussi illustrateur, d'exprimer des concepts similaires à ceux que l'on trouve dans ses travaux artistiques. Deux musiciens français, Winterhalter et Audrey Hadorn rejoignent le projet en 2009.

En avril 2009, Les Discrets signent un contrat de cinq albums avec le label allemand Prophecy Productions. En décembre de la même année, le groupe publie un Split avec le groupe Alcest en 2009, et poursuit avec son premier album, Septembre et ses dernières pensées en [5]. Selon le magazine allemand Sonic Seducer, l'album se caractérise par une musique romantique sombre qui ne correspond à aucun genre musical typique[6] Le , Fursy ajoute sur son site Internet qu'un second album avait été composé et que son enregistrement était prévu.

Fursy et Winterhalter étaient tous deux membres du groupe désormais dissous Amesoeurs, et Fursy fut également un membre live du groupe Alcest jusqu'à . Winterhalter est le batteur de ce groupe. En février 2012, le groupe publie son second album, Ariettes oubliées[5]. En 2013, Teyssier annonce que Winterhalter et Neige (bassiste live) quittent le groupe afin de se consacrer à leur projet principal, Alcest.

En 2016, Teyssier annonce la sortie d'un EP, Virée nocturne prévu pour [7], ainsi qu'un album, Prédateurs, prévu pour début 2017[8]. La liste des titres et la couverture de l'album sont révélées en [9]. Prédateurs sort officiellement le .

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Anciens Membres live[modifier | modifier le code]

Membres live Actuels[modifier | modifier le code]

(depuis 2016)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Septembre et ses dernières pensées
  • 2012 : Ariettes oubliées...
  • 2017 : Prédateurs

Splits[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Les Discrets / Alcest (avec Alcest)
  • 2011 : Les Discrets / Arctic Plateau (avec Arctic Plateau)

Autres[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Whom the Moon a Nightsong Sings
  • 2015 : Live at Roadburn

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Florent, « La sélection pré-estivale de HU », sur Horns Up, (consulté le 12 septembre 2019).
  2. Louise-Camille Bouttier, « Les Discrets, un groupe qui fait du bruit », Rolling Stone,‎ (lire en ligne).
  3. Droom, « Discrets, (les) - Ariettes Oubliées... », sur Les Éternels, (consulté le 12 septembre 2019).
  4. Droom, « Alcest + Discrets, (les) - Les Discrets / Alcest », sur Les Éternels, (consulté le 12 septembre 2019).
  5. a et b « Discographie des Discrets » (consulté le 25 juillet 2016).
  6. (de) Juliane Lüthy, « Les Discrets », Sonic Seducer, vol. 17, nos 4-2010,‎ .
  7. « Un nouvel EP pour Les Discrets », sur Horns Up Zine, (consulté le 5 septembre 2017).
  8. « LES DISCRETS : les détails du nouvel album Prédateurs - Radio Metal », sur radiometal.com (consulté le 5 septembre 2017).
  9. « Nouvel album de Les Discrets ; infos et artwork », sur Horns Up Zine, (consulté le 5 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]