Les Contes d'Amadou Koumba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Contes d'Amadou Koumba est un recueil de contes du Sénégal, transcrits par Birago Diop d'après les récits du griot Amadou, fils de Koumba, et publiés pour la première fois en 1947.

Il s'agit d'une des premières tentatives importantes de mise par écrit de récits de la littérature orale africaine. Selon Roland Colin, ces contes « nous révèlent la fine fleur de l'art des griots de l'Afrique de l'Ouest, et Birago Diop a su trouver avec bonheur l'expression française qui rend la succulence et le soleil des paroles nègres. Il a rendu ses contes audibles au lecteur européen le moins averti de l'âme noire, en lui ciselant toutes les finesses de l'émotion et de la sensation africaine des êtres et des choses. [...] Il nous a ouvert l'une des voies qui mènent à l'Esprit négro-africain[1]. »

Contes[modifier | modifier le code]

  • Fari l'ânesse
  • Un jugement
  • Les mamelles
  • N'Gor Niébé
  • Maman-Caïman
  • Les mauvaises compagnies I
  • Les mauvaises compagnies II
  • Les mauvaises compagnies III
  • Les mauvaises compagnies IV
  • La lance de l'hyène
  • Une commission
  • Le salaire
  • Tours de lièvre
  • Petit-mari
  • Vérité et mensonge
  • La biche et les deux chasseurs
  • Les calebasses de Kouss
  • L'héritage
  • Sarzan

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Paris, Fasquelle, coll. « Écrivains d'Outre-Mer », 1947
  • Rééd. Paris/Dakar, Présence Africaine, 1960
  • Rééd. Paris/Dakar, Présence Africaine, 1969 (format poche)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Roland Colin, Les Contes noirs de l'Ouest africain. Témoins majeurs d'un humanisme, Présence Africaine, 1957, éd. poche 2005, p.44