Aller au contenu

Les Chevaux de feu (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Chevaux de feu (nouvelle)
Auteur Mykhaïlo Kotsioubynsky
Pays Ukraine
Genre Drame, Fantastique
Titre Тіні забутих предків

Les Chevaux de feu (en ukrainien Тіні забутих предків ; en anglais Shadows of Forgotten Ancestors) est un roman de l'écrivain ukrainien Mykhaïlo Kotsioubynsky écrit en 1911 sur son séjour dans la région Hutsule. L'ouvrage conte l'amour de deux Hutsuls issus de familles rivales, Marichka et d'Ivan. L'histoire se termine tragiquement pour les deux protagonistes. Le roman se concentre sur les différents aspects de la vie Hutsul dont des éléments du folklore.

Le roman a été transposé en un ballet en 1960 sur une musique de Vitaly Kyreiko. En 1964, une adaptation cinématographique du roman de Sergueï Paradjanov est projetée à Kiev.

Dans un village proche de la rivière Tcheremoch vivent deux enfants, Ivan Paliychuk et Marichka Gutenyuk. Ivan est solitaire et très curieux de la sorcellerie et des mauvais esprits. Sa mère le croit être un changelin, une fée laissée à la place d'un enfant humain volé. À son septième anniversaire, Ivan bien que seul, entend un bruit étrange. Il apprend plus tard la rivalité de longue date entre les familles Paliychuk et Gutenyuk et assiste à une tentative d'assassinat contre son père. Ce dernier succombe à ses blessures quelques jours plus tard. En représailles, Ivan se venge en attaquant Marichka, la fille du tueur, et jette ses rubans de cheveux dans la rivière. Cependant, ils sont jeunes, au fil du temps, en grandissant, les deux enfants oublient l'incident.

Les deux enfants des familles opposées ont grandi. Ivan et Marichka s'occupent peu à peu ensemble des moutons de leurs familles et finissent par tomber amoureux à l'âge de treize ans. Cependant, depuis la mort du père d'Ivan, l'économie est en forte baisse. Le jeune homme va maintenant travailler dans le pré en été, gardant les moutons, les trayant et fabriquant des bundz et des bryndza.

Une nuit, alors qu'Ivan gardait le bûcher, Marichka le revoit. Mais une fois rentré de la prairie, Ivan apprend qu'une inondation a tué Marichka. Il retrouve le corps de sa bien-aimée et, accablé de chagrin, erre dans les montagnes et vit de la terre. Il est considéré comme mort dans le village.

Six ans passent. Ivan revient chez lui. Il dit avoir travaillé comme berger en Hongrie et épouse une fille d'une riche famille locale puis s'installe. Cependant, sa femme commence à fréquenter un homme nommé Yura, un molfar qui manie prétendument une magie puissante, derrière son dos. Ivan se bat avec Yura au bar du local et parvient à le blesser. Le molfar y a cassé son arme. Ivan part, mais soupçonne que le molfar, en usant de sa sorcellerie, le tue lentement. Plus tard, Ivan espionne le molfar Yura. Il le voit exercer sa magie en poignardant une poupée, envoyant la maladie et la mort.

Ivan retourne à l'endroit où il marchait autrefois avec sa bien-aimée. Marichka lui apparaît sous la forme d'un esprit de la forêt que l'on nomme une mavka. Puis, soudainement, elle disparaît et Ivan allume volontairement un incendie. Attiré par le feu, le Chuhaister, dieu protecteur des forêts, s'approche d'Ivan. Il lui demande où se trouve la mavka, mais, se souvenant d'une légende selon laquelle le Chuhaister chasse la mavka, Ivan ne révèle pas qu'il avait vu Marichka. Le Chuhaister invite Ivan à danser en jouant une chanson de son enfance. Épuisé par la danse, Ivan finit par s'endormir. Cependant, la voix du mavka l'appelle plus profondément dans la forêt, et il la suit à la recherche de sa bien-aimée espérant la retrouver. En marchant dans un sous-bois épais, il tombe dans un précipice et se retrouve gravement blessé. Ce n'est que le lendemain que des bergers locaux le retrouvent vivant mais grièvement blessé, et il finit par succomber rapidement à ses blessures.

Ivan est enterré selon les rites et coutumes locales du peuple Hutsul, avec des danses et des chants. Les réjouissances durant cet enterrement augmentent rapidement, et au rythme de la danse, le corps d'Ivan commence à trembler, comme s'il était vivant, au rythme de la trembita.

En 1910, Mykhaïlo Kotsioubynsky a séjourné dans les Carpates et a visité le village de Kryvorivnya. Son court séjour dans cette région n'a pas suffi à lui procurer toute la matière pour écrire un roman entier, mais la nature pittoresque et la vie vierge des habitants lui ont donné une envie durable d'écrire sur ce peuple Hutsul. Plus tard, il y est retourné et a, de nouveau, visité la région. Il y est resté pour étudier les coutumes, la vie et le folklore de ses habitants. Selon Kotsiubynsky, les Hutsuls du XXe siècle sont restés païens. Ses impressions sur la captivité qu'exerce la magie sur les montagnards ont constitué la base de son histoire.

Personnages

[modifier | modifier le code]
  • Ivan Paliychuk : Personnage central de l'histoire, le 19e enfant de sa famille, bien que la plupart de ses frères et sœurs soient morts jeunes. Il est un paria social et s'enfuit souvent dans les bois. Il connaît bien les herbes et connaît de nombreuses histoires sur les mauvais esprits.
  • Marichka Gutenyuk : l'amant d'Ivan de la famille rivale Gutenyuk. A un talent poétique, et compose et chante des chansons. Quand Ivan part, elle est tuée dans une inondation et se manifeste plus tard à lui comme une mavka, le conduisant à sa mort.
  • Palagna : Une fille d'une famille riche qu'Ivan épouse après la mort de Marichka. Cependant, elle est en colère contre Ivan et ne le comprend pas, ni ses chansons. Elle a une liaison avec un voisin, un molfar nommé Yura, et approuve sa sorcellerie.
  • Yura : Un molfar doté de capacités surnaturelles. Il a la capacité de contrôler le temps, de sauver le bétail et de nuire aux gens. Il cherche à causer la maladie et la mort d'Ivan.

Adaptations

[modifier | modifier le code]
Mykhailo Kotsyubinsky travaille. Ombres des ancêtres oubliés numéro 2

En 1964, une adaptation cinématographique de Sergei Parajanov basée sur le roman est sortie. Les rôles principaux ont été joués par Ivan Mykolaychuk (Ivan), Larysa Kadochnikova (Marichka), Tetyana Bestaeva (Palagna) et Spartak Bagashvili (Yura)[1]. La première de ce film donnera lieu à des manifestations de dissidents ukrainiens dont Ivan Dziouba.

En 2014, Vinnytsia a accueilli un projet littéraire et artistique appelé Tour of One Work. Cet événement était dédié au 150e anniversaire de la naissance de l'auteur Mykhailo Kotsiubynsky. Il comprenait une exposition du bureau de l'écrivain, une représentation théâtrale basée sur cette nouvelle Shadows of Forgotten Ancestors et une installation vidéo. La représentation théâtrale a été basée sur une alternance d'extraits du roman et de récits sur le processus de sa création[2].

En 1960, une adaptation sous forme d'un ballet de Vitaly Kyreiko est créée au Théâtre de Lviv et son livret a été écrit par Natalia Skorulska et Florian Kotsyubynsky. Le ballet a de nouveau été mis en scène à l'Opéra de Kiev. Un film sur le ballet de 1990 est sorti sur la base de cette deuxième représentation[3].

Le , France Culture diffuse une série Veillée pour l'Ukraine dans laquelle le 5e épisode est la lecture du conte Les Chevaux de feu de Mykhaïlo Kotsioubynsky, traduit par Jean-Claude Marcadé et conté par Juliette Binoche, Isabelle Huppert, Pierre Arditi, Laurent Gaudé, Laurent Lafitte et Emmanuelle Béart[4].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. (uk) « Shadows of forgotten ancestors: Hutsul history and successful film adaptation », frankivsk-trend.in.ua, (consulté le )
  2. (uk) « "Tour of one work" was presented to Vinnytsia residents by a street theater - 20 minutes », vn.20minut.ua,
  3. « Kireiko Vitaliy Dmytrovych », Encyclopedia of Modern Campaign, (consulté le )
  4. Arnaud Laporte, Jean-Claude Marcadé (traducteur), Juliette Binoche (conteuse), Isabelle Huppert (conteuse), Pierre Arditi (conteur), Laurent Gaudé (conteur), Laurent Laffite (conteur) et Emmanuelle Béart (conteuse), « Épisode 5 : "Les Chevaux de feu” de Mykhaïlo Kotsioubynsky », Emissions spéciales : Veillée pour l'Ukraine (5 épisodes), sur France Culture,

Liens externes

[modifier | modifier le code]

  • (uk) « Тіні забутих предків » [« Les Chevaux de feu »], sur Національна бібліотека України (Bibliothèque Nationale d'Ukraine),‎