Les Chemins de la liberté (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Chemins de la liberté.

Les Chemins de la liberté
Auteur Jean-Paul Sartre
Pays Drapeau de la France France
Genre roman
Éditeur Gallimard
Lieu de parution Paris
Date de parution 1945-1949

Les Chemins de la liberté est un roman en trois volumes de Jean-Paul Sartre, dont les deux premiers sont parus en 1945 :

  1. L’Âge de raison ;
  2. Le Sursis ;
  3. La Mort dans l'âme (paru en 1949).

(un 4e volume devait suivre, La Dernière Chance, mais il est demeuré inachevé). Les Chemins de la liberté constitue la dernière œuvre romanesque de Sartre.

Les Chemins de la liberté présente des personnages torturés par leurs choix, leurs principes et leur exigence et soif d’indépendance exhaustive. L'œuvre déploie un registre épidictique dominant. Cette quête de liberté — ou son refus — conditionne toute l'existence de ceux pour qui elle est un principe de vie assumé et clamé (Mathieu dans L’Âge de raison) à un droit bafoué (Milan dans Le Sursis) ou pour ceux qu’elle embarrasse à l’heure de prendre des décisions fondamentales (Ivich, Daniel, etc.).

Liens externes[modifier | modifier le code]