Les Belles Endormies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Belles Endormies
Auteur Yasunari Kawabata
Pays Drapeau du Japon Japon
Genre Roman
Version originale
Langue japonais
Titre Nemureru Bijo (眠れる美女)
Date de parution 1961
Version française
Traducteur René Sieffert
Éditeur Albin Michel
Date de parution 1970

Les Belles Endormies (眠れる美女, Nemureru Bijo?) est un roman de l'écrivain japonais Yasunari Kawabata, paru en 1961.

Il a été traduit en français en 1970 par René Sieffert, pour les éditions Albin Michel.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le vieil Eguchi, 67 ans, découvre sur l'invitation d'un ami une maison un peu particulière. Elle accueille les vieillards, devenus « hommes de tout repos », et leur permet de passer la nuit avec des jeunes filles, suffisamment droguées pour que rien ne puisse les réveiller.

Au cours de cinq nuits ainsi passées, Eguchi aura le temps de réfléchir à sa vie, à ses amours, à la mort qui le guette et à la décrépitude et au déshonneur que constitue la vieillesse pour un homme.

Critique[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

au cinéma
au théâtre
en littérature

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Gabriel García Márquez (trad. de l'espagnol par Anne Morvan), « L'Avion de la belle endormie », dans Douze Contes vagabonds [« Doce cuentos peregrinos »], Grasset & Fasquelle, coll. « Le Livre de poche », (1re éd. 1992) (ISBN 2-253-13747-2) Document utilisé pour la rédaction de l’article